Mon programme en rentrant du boulot :
1. M'acheter un kouign-aman pour le goûter
2. Prendre ma baguette pour le petit-déj de demain chez Éric Kayser
3. Aller chercher mon café en grains pour ma machine à espresso.

Intégration culturelle : 0/20.

Un hélico vient de se poser sur l'immeuble juste à côté de mon bureau 😳

J'ai une super baignoire mais, à chaque fois que je prends un bain, elle me raconte sa vie pendant 2 heures, ou comment gâcher un instant détente 😒

(oui parce que, au Japon, on ne connaît pas le paiement par carte, ni le prélèvement automatique ni le Wi-Fi, mais par contre les baignoires parlent)

La fiction : « Tokyo c'est hyper sûr, il se passe jamais rien ».

La réalité : un type vient de se faire tirer dessus dans un karaoke de Kabukicho 😱

www3.nhk.or.jp/news/html/20190

Cette semaine au Japon, nous allons devoir bosser du lundi au vendredi sans AUCUN jour férié entre temps. Ça ne s'était plus produit depuis le 17 décembre dernier.

Pire encore, il n'y a plus aucun jour férié avant près de 3 semaines…! 😱

Tokyo est un bordel urbain fascinant et on trouve encore nombre de ce genre de maisons en tôle en plein centre (à quelques centaines de mètres de l'arrondissement de Chiyoda et son palais impérial !)

« On appelle comment notre magasin ?
– Bah, prends un mot français au hasard ayant trait à la nourriture, et voilà.
– OK. »

Les Japonais, pour organiser des tremblements de terre, tsunamis et autres catastrophes nucléaires, ils sont au top.

Par contre, pour les éclipses de lune, on repassera…
fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cl

Vivre à l'européenne (voire à la bretonne) à Tokyo, c'est possible.

Par contre, faut accepter de payer sa galette bretonne 2€. Oui 2€ LA galette 😳

(cela étant, elles sont faites main sur place et c'était délicieux 😋)

La circulation est tellement inexistante en dehors des grandes avenues que, dans les petites rues à vélo, j'ai tendance à oublier qu'on roule à gauche, et à me retrouver soudain nez à nez avec une voiture 😳

Parfois, je vais seul dans les izakaya (居酒屋), restos typiques japonais où on mange au bar.

Parfois le cuistot, souvent seul, est tout heureux de voir un blanc et vient papoter en s'accoudant au comptoir.

Et là, le dilemme : continuer à pratiquer mon très maigre japonais, ou alors l'informer de l'épaisse fumée noire qui s'élève de sa poêle derrière lui 🤔

Les fêtes au bureau, ce moment si charmant où tu as l'occasion de voir tes collègues à l'âge fort respectable et engoncés dans leur costume baver ivres-morts sur la moquette.

J'avoue que je n'ai jamais su si elles avaient ou non lu mon évaluation TripAdvisor (je me suis empressé de la supprimer)… ce qui donne évidemment une tonalité assez différente à cet épilogue.

Nous sommes rentrés à pied.

Un bon kilomètre plus loin, une voiture nous double à toute vitesse, et se gare sur le premier parking, presque à cheval sur deux places (c'est dire).
…en descend l'une des serveuses qui se jette sur nous, au bord des larmes, et nous rend les 10円, malgré nos protestations.
(J'ai fini par accepter la pièce pour éviter qu'elle se fasse seppuku devant nous.)

Voilà voilà.
La patronne a donc envoyé une employée nous chercher dans toute la ville pour… 10円 (0,08€ !).

Mais voilà.

Pendant mon déjeuner, j'en ai profité pour rédiger une évaluation du lieu sur TripAdvisor, du genre missile nucléaire. (Pas besoin d'en rajouter, l'histoire se suffisait à elle-même et, pire encore, ça n'était même pas très bon, franchement inhabituel au Japon.)

Et, au moment de partir, après avoir sorti la litanie des formules de politesse habituelle, j'ai appuyé sur « poster mon avis ». 😈

Passablement énervé (franchement, qui facture 0,08€ un branchement à une prise pour quelques minutes d'utilisation, qui plus est dans un pays où le sens de l'hospitalité est un art de vivre…?!), j'ai donc balancé une pièce de 10円 sur la table, et la patronne est repartie dans sa cuisine d'un air satisfait.

Mais voilà. La femme revient quelques minutes plus tard, l'air encore plus embêté, et me remontre son téléphone : je n'ai pas lu le japonais (et j'aurais dû car, entre les kanjis et mes rudiments de grammaire, j'aurais peut-être compris quelque chose), mais l'anglais disait exactement « 10円 will do ».

…Ce qui peut vouloir dire à peu près tout et son contraire. Et que j'ai préféré interpréter comme une injonction à payer immédiatement.
Du genre une offre que vous ne pourrez pas refuser.

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.