Le 22 novembre 1951, L'Observateur, ancêtre de L'Obs, parlait de science-fiction : "La caractéristique la plus frappante de la 'S.F.' c'est qu'elle a prédit beaucoup de choses qui sont effectivement arrivées."

"On sait faire bander des mecs de 70 ans, mais pour l'endométriose on repassera dans 10 ans." Collage féministe vu ce dimanche

Vu le film "Docteur Jekyll et Sister Hyde", troublante adaptation (trans?) 1971 du roman. Et été amusé à chaque image du personnage secondaire joué par l'acteur Lewis Fiander, aux airs de Sarkozy jeune

Vu "Last night in Soho" d'Edgar Wright (réalisateur de "Baby Driver" et du très bon documentaire "The Sparks Brothers"): un film d'épouvante (épouvante assez light) entre les sixties et nos jours, avec une histoire prenante et un scénario malin. Et Anya Taylor-Joy, toujours excellente

Un vu en Val-de-Marne ce samedi. Un peu de pluie là-dessus, ça donnerait quoi?

Dans le portrait de Libération sur Sarah Knafo, "l'éminence grisée d'Eric Zemmour", on lit qu'à 25 ans, "c'est quelqu'un qui pensait déjà à sa page Wikipédia" liberation.fr/politique/sarah-
Elle en a une depuis avril - discussion en cours sur son admissibilité, peu douteuse à présent

Belle adaptation de Balzac, "Illusions perdues" de Xavier Giannoli peint une presse et un Paris étincelants et corrompus, avec de très bons acteurs et de jolies allusions à notre époque. On a souvent cité la devise de Mediapart empruntée (avec son autorisation) dans le film, et les rumeurs et canards, ces fake news d'alors, mais il y a aussi, à propos de la finance toute puissante dans un monde malhonnête et truqué, ce "Un jour peut-être, allez savoir, un banquier va arriver au gouvernement"...

"I love the smell of Paris in the morning. It smells like... victory"

B-Boost les 14 et 15 octobre: à La Rochelle autour du logiciel libre et de l’open source zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/ avec le cluster Naos (Nouvelle-Aquitaine Open Source) et le CNLL

Vu le beau "Le Sommet des dieux", la quête d'un journaliste à la recherche d'un alpiniste disparu. "Grimper, c'est la seule manière que j'ai de me sentir vivant."
Film parfait avant ou après la lecture de "L'hiver en Himalaya" d'Emilie Brouze et Bérénice Rocfort-Giovanni

Ces vidéastes pétillantes et non conformistes ont suivi des mouvements peu ou mal traités par la presse (ne parlons pas de la télé) des années 1970. Delphine Seyrig l'a payé en étant blacklistée par Yves Montand et le producteur Daniel Toscan du Plantier, entre autres 2/2

Show thread
Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.