Follow

Déchets nucléaires: Greenpeace veut «une opération vérité»
liberation.fr/france/2019/09/1

Un «surcoût astronomique, financièrement intenable pour l’électricien (déjà plombé par une dette nette de 33 milliards d’euros), [qui] repose sur une hypothèse que Greenpeace juge «crédible»:
«Il faudra bien que la filière nucléaire ouvre les yeux et considère un jour comme déchets radioactifs ce qu’elle persiste à appeler des "matières valorisables" pour éviter d’avoir à faire face aux vrais coûts de l’atome»

@tnoisette Faudrai quand même qu'on m'explique l'argument de l'abandon de Astrid alors qu'ils ont toujours milité contre le projet.

@tnoisette Les « matières valorisables » sont principalement constituées d'uranium, qui n'est pas plus radioactif maintenant que quand on l'a extrait du sol.

Les anti-nucléaires sont en bonne partie responsables du problème qu'ils dénoncent, ce sont eux qui luttent depuis plusieurs décennies contre la construction de réacteurs à neutrons rapides permettant de traiter les déchets et de valoriser l'uranium appauvri.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.