25 décembre 1914 : Trêve de Noël. Sur plusieurs points du front franco-allemand, des soldats allemands, britanniques, français et belges arrêtent les combats et fraternisent même le temps du réveillon de Noël.
Voilà pourquoi, plus que de trêve de Noël, on peut parler de fraternisation de Noël.
Ces fraternisation entre soldats et refus de continuer les combats aboutiront à la dislocation du front à l'Est en 1917.
#CeJourLa
#Histoire

@tofeo1
Les soldats qui ont fraternisé ? Non. En tout cas pas à ma connaissance.

Follow

@ZoomHistoire @tofeo1 par contre interdiction future de réitérer les années suivantes. Ça a pas plus aux Etats-Majors

@teslawf @tofeo1
Ces hommes qui ont fraternisé auraient peut-être pu faire s'arrêter la guerre bien avant 1918.
Mouais je rêve un peu là.

@ZoomHistoire @tofeo1 j’y crois pas du tout, même en 1917 il ne s’est rien passé en ce sens sur le front ouest (les mutineries n’ont en rien changé le cours de la guerre) et à l’Est c’était sans commune mesure.

@teslawf @tofeo1
Comme je l'ai dit je rêvais
.. un peu beaucoup.
En tout cas voilà un évènement de la Grande Guerre qui mériterait d'être mieux connu.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!