La ville d' se réjouit de ses nouveaux joujoux sécuritaires : des détecteurs de son anormaux, joint aux caméras de vidéosurveillance. Ce genre de dispositif est pourtant considéré comme illégal par la CNIL

francebleu.fr/infos/societe/se



On retrouve l'entreprise orléanaise Sensivic, qui cherche s’implanter sur le - juteux - marché de la vidéosurveillance : la start-up veut convaincre d'ajouter des micros aux caméras.
technopolice.fr/sensivic/

La municipalité d'Orléans se targue de respecter la vie privée des habitant·es. car les conversations ne sont pas enregistrées. Des mouchards qui mouchent sans dire pourquoi, est-ce censé être plus rassurant ?

Et qu'est-ce que ça signifie sur l'espace public ? Celui-ci est constamment épié par les caméras, maintenant des micros...On en parle ici :

forum.technopolice.fr/topic/91

En 2019, la ville de Saint Étienne a tenté de mettre en place ces mêmes micro dans les rues. Suite à la grande mobilisation stéphanoise et l'avertissement de la CNIL, ces micros sont restés dans les cartons :
laquadrature.net/2019/04/15/mo

Follow

Peut-être que les déambulations sonores de St Étienne peuvent donner des idées :

lenumerozero.info/Deambulation

· · Web · 1 · 3 · 0

sensivic semble aussi bien implantée dans le sud-est et surtout en région PACA où au moins 10 communes ont déjà déployé des micros urbains
sensivic.com/?actualites%2Fact

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.