@echolib Il est en effet urgent de barrer la route à la avant qu'il ne soit trop tard
🔗: technopolice.fr

Mais, la tribune de Libé semble déjà conclure à son autorisation plus ou moins encadrée, comme le dit @casilli
🔗: casilli.fr/2019/12/18/lenfer-d

L'appel de 80 organisations dont @technopolice @LaQuadrature est plus ambitieux et demande son interdiction, comme à San Francisco
🔗: laquadrature.net/2019/12/19/rf

Il est encore temps de résister ✊

Nous avons reçu les nouveaux stickers

Ils seront envoyés avec les contreparties de cette année.

N'oubliez pas de faire un don sur laquadrature.net/donner <3

# Technopolice

Après le Big Data de la Tranquillité Publique lancée en novembre, Marseille s'enfonce un peu plus dans la Safe City avec son système de vidéosurveillance automatisée.

Au programme : captation sonore et détection rixe/manifestation.

mamot.fr/@oliviertesquet/10328

Pour nous aider à documenter ces projets partout sur le territoire et vous mobiliser, rendez-vous sur le forum Technopolice

forum.technopolice.fr/

Quant à l'État et Place Beauvau
, c'est du donnant-donnant : Marseille leur offre « un accès en consultation » à sa plateforme, laquelle porte le joli nom de « M-Pulse » (c'est vrai qu'Observatoire Big Data de la Tranquillité Publique, c'est moins funky).

data.technopolice.fr/fr/docume

Le conseil municipal de Marseille a aussi adopté la convention permettant à l'État de fournir à la ville ses propres données.

Ce partage se fera au travers d'une application baptisée Cortège et concerne notamment les données relatives aux « manifestations revendicatives ».

Hier, lors du conseil municipal de , Caroline Pozmentier
a détaillé les avancée de l'Observatoire Big Data de la Tranquillité Publique, un projet de police prédictive sans précédent en France.

Fourni par Engie Inéo
et financé par la Commission UE, cet outil de Safe City est en place depuis le 14 novembre.

Encore embryonnaire, cet « outil d'aide à la décision et à la planification pour la Police Municipale » combine déjà 13 jeux de données.

data.technopolice.fr/fr/entity

Nous republions sur notre site le billet de la LDH Nice
en réaction aux déclarations de Renaud Muselier
et Christian Estrosi
sur la reconnaissance faciale dans les lycées de la région PACA.

technopolice.fr/blog/la-reconn

Arthur à propos des Smart Cities et le projet TechnoPolice dans La Matinale de Radio Campus Paris le 6 novembre 2019 video.lqdn.fr/videos/watch/c71

Pour documenter et lutter contre les utilisations sécuritaires de nouvelles technologies, rejoignez la lutte sur technopolice.fr

Depuis 2016, le gouvernement autorise illégalement la police à identifier massivement les manifestants par reconnaissance faciale.

Nous venons d'attaquer ce système.

video.lqdn.fr/videos/watch/614

@LaQuadrature La semaine prochaine sur radio.picasoft.net on reçoit @klorydryk pour nous parler de @technopolice

L'émission d'aujourd'hui sur la #NeutralitéDuNet avec @rhizome est dispo en podcast.

RT @laquadrature@twitter.com

Nous republions la tribune de @FelixTreguer@twitter.com et Martin Drago parue dans Le Monde du 25 octobre.

« Pour imposer la reconnaissance faciale, l’État et les industriels main dans la main »

laquadrature.net/2019/10/25/po

LQDN et des associations réunies à Nice pour dénoncer la surveillance technologique des villes video.lqdn.fr/videos/watch/7bb

👮 « La France s’apprête à déployer ALICEM, un système de reconnaissance faciale pour accéder aux services publics en ligne »

telerama.fr/medias/la-reconnai

#privacy #France #tech #technopolice

Ce soir à 19h, La Quadrature du Net vient parler à la bibliothèque Rainer Maria Rilke à Paris.

Venez nombreuses et nombreux !
quefaire.paris.fr/86613/mois-d

Quadrapéro vendredi 20 septembre à 19h30 au Garage !
On y parlera dans la lutte contre la lancée lundi avec la LDH, la CGT educ et la FCPE

technopolice.fr

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!