C'est fatiguant de lire les âneries que débitent les fans du vote électronique… Non, Ce n'est PAS vérifiable, à moins que tout (logiciel, matériel) soit auditable (ce qui n'est absolument pas le cas), et que tout le monde soit cryptographe doublé d'électroniciens de très haut vol…

Follow

@devnull je crois qu'avec une blockchain on peut garantir l'intégrité des données insérées dans le système sans nécessité de vérifier ni le matériel ni le système. pourvu que le système soit suffisamment décentralisé.

@starn Et comment tu compte
- Auditer le matériel (de plus en plus complexe et de plus en plus verrouillé)?
- Vérifier que le matériel éventuellement audité n'a pas été remplacé ou modifié après coup?
- Auditer le code efficacement dans les délais?
- Vérifier que le logiciel exécuté est le bon, pas substitué après coup?

Et surtout, rendre ces vérifications accessibles au citoyen lambda sans bac + 15 en programmation, bac +15 cryptographie et bac+15 en électronique/physique ?

@starn @devnull le pb de la blockchain c'est que les résultats ne doivent pas être visibles ou calculables avant la clôture de la période de vote pour ne pas influencer les votants.

@devnull @yvesago effectivement je n'avais pas pensé à la confidentialité des résultats avant date de clôture. c'est foutu pour le vote numérique alors. dommage ça serait la seule possibilité d'avoir une vrai démocratie dans le sens où les citoyens sont consultés fréquemment.

@starn @devnull
Il n'y a pas que la fréquence de consultation. Il faut aussi prendre en compte la pertinence de la question, le niveau d'information et le système de choix.
Le but du vote c'est de se mettre d'accord. La démocratie n'impose pas les modalités du vote. On peut les changer si nécessaire.
Le vote électronique (parfait) ne peux que remplacer le vote par correspondance parce que l'on ne sait jamais qui sera vraiment derrière la machine.

@starn @devnull accepter le risque posé par le vote par correspondance peut être acceptable si l'enjeu est faible : peu de personnes ont alors intérêt à influencer un électeur.
On peut par exemple examiner le fonctionnement des élections chez Debian.

@starn @yvesago Pas néceessairement… si on voulait consulter les citoyens régulièrement, c'est parfaitement faisable sans vote électronique hein… ensuite si c'est pour consulter les citoyens régulièrement, pour ensuite ignorer royalement leurs choix(cf Loi pour la ripoux-blique numérique), voire faire des amendements qui vont dans le sens inverse (les clowns qui voulaient interdire les logiciels libres dans les admin. publiques, ou encore le chiffrement…) , non merci…

@devnull @starn
Il ne faut pas oublier que organiser une consultation c'est compliqué. Cela demande du temps et de la ressource humaine pour surveiller, dépouiller.
Le vote rapide est également dangereux car il ne donne pas le temps d'acquérir les connaissances nécessaires pour se décider, ex: "interdire le chiffrement pour lutter contre le terrorisme?"
Donc il faut revenir à la base : l'important c'est de se mettre d'accord et que la décision soit acceptable par tous.

@yvesago @starn Bien sur que ça demande des moyens, mais c'est soit soit l'escroquerie des boites noires "numériques" que sont les machines de vote électronique, soit rien (demander l'avis du peuple, puis quoi encore, seuls les énarques et les lobbies des multinationales sont légitimes pour donner leurs avis voyons)

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est un serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.