Follow

Dans le ventilateur à données de l’appli Météo-France
Il suffit d’une autorisation donnée à une entreprise de la publicité en ligne pour qu’aussitôt nos données personnelles soient transmises à tous les acteurs du marché, et traversent frontières et océans. Mediapart s’est penché sur le cas de l’appli Météo-France, dans laquelle la publicité abonde, et qui alimente via sa régie plus de cinquante acteurs et Facebook.
mediapart.fr/journal/economie/
offert : abos.mediapart.fr/optiext/opti

@redfrog "… Mediapart s’est également tourné vers Exodus Privacy, une association française pionnière dans la recherche des « pisteurs », selon son expression, installés dans les applis, et qui en a détecté 18 dans celle de Météo-France".

@ButterflyOfFire @redfrog

ça confirme encore une fois qu'il vaut mieux utiliser le site du service plutôt qu'une application. Cela dit, les données sont ouvertes il me semble, on doit pouvoir imaginer l'intégration de ses données dans une application universelle de météo ?

Le site www.meteofrance.com était HS hier, il renvoyait vers vigilence.meteofrance.com ce matin. et il semble avoir des problèmes de CSS à l'heure qu'il est (pas de serveur statique distinct d'après le code source).

@redfrog merci pour l'article, j'ai jamais voulu utiliser cette appli super mal conçue, et avec bien trop de publicités, effectivement...

@redfrog Merci pour le partage.
Un article complet et plutôt pédagogique à mon goût, qui met en lumière les enjeux autour de la publicité dans nos applications mobiles.
Avec (trop peu de) @exodus dedans ! 😀​

@redfrog Et du coup, sur F-Droid, il y aurait quoi pour remplacer Météo France ? Merci d'avance ;-)

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.