Rapport au corps is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

Rapport au corps @rapportaucorps@mamot.fr

Pour ceux que ça intéresse, j'ai fini par écrire un long billet. Beaucoup des échanges de ces dernières 24h y sont.

Ça m'intéresse encore beaucoup, n'hésitez pas à commenter là bas ou discuter ici

n.survol.fr/n/aphantaisie

Tasteful female nudity - photographic art... Show more

Au cas où, personne n’a de grand appartement à prêter sur Paris en journée la semaine prochaine ?

(je rends tout en l'état, on fera juste des photos)

Au cas où, personne n’a de grand appartement à prêter sur Paris en journée la semaine prochaine ?

(je rends tout en l'état, on fera juste des photos)

Je me plie aux usages mais ça me gêne toujours autant d'étiqueter ces image comme sensible.

Je sais pourquoi, je n'argumente pas là dessus, mais ça va aussi à l'opposé de ma démarche, du coup ça me gêne aux entournures.

du soir : Repos en couleurs

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/un-

Se reposer c’est ne pas se cacher, laisser venir la lumière sans retirer les couleurs et qui nous sommes.

Bon reveillon

La publication du soir : S'élancer malgré ce qui nous retient

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/s-e

Je ne peux m’empêcher de sentir les chaînes qui retiennent au sol, de vouloir lever le monde avec moi.

Essayez de lever le monde autour de vous. Il ne s'élève pas, mais moi je m’enfonce sous le poids.

Certains ont la force de se mettre sur la pointe des pieds et de tenter de toucher le ciel. J'admire, (…) assez pour avoir envie de les prendre dans mes bras.

La publication du soir : Absence et présence

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/abs

Parfois l'absence est ce qui a le plus de sens. Peu importe ce qu'il se passe hors cadre, il y a une présence certaine.

Ce n'est pas un abandon. Dans l'abandon on se donne. Ici on oublie.

La publication du soir : Absence et présence

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/abs

Parfois l'absence est ce qui a le plus de sens. Peu importe ce qu'il se passe hors cadre, il y a une présence certaine.

Ce n'est pas un abandon. Dans l'abandon on se donne. Ici on oublie.

La publication du soir : Graphique

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/gra

Parfois il n’y a que du pur graphique. Aucun message, aucun contexte, juste des courbes et des contrastes.

La publication du soir : Marque d'ambiance

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/mar

Que fait-on entre les poses ? On prend des photos d’ambiance. C'est amusant de voir que parfois on fait passer presque autant de chose même sans mettre la modèle sur la photo.

Publication du soir : Créer l'ambiance par la posture

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/cre

Toujours avec ce tapis, reprendre confiance dans les accessoires, renouer avec quelque chose d’autre qu'un corps brut. Une posture, un détail.

(les petits curieux l'ont vu en avant-première directement sur le site)

Publication du jour : Créer l'ambiance par les couleurs

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/cre

Je me réapproprie les couleurs. Je passe les photos plus intimes en couleur et les photos impersonnelles en n&b. À mes débuts c'était l’opposé.

Ici ce tapis est magique. Je l’avais écarté initialement pour entrer dans ma zone de confort, appartement dépouillé, pas d’accessoire. Et puis on a (…finit par…) sortir le tapis dont les couleurs saturées font merveille avec le noir des bas.

Je suis peut-être sur Paris la semaine du 9-12 janvier. Qui y ferait des photos ?

p.survol.fr/participer

Publication du jour : Ce qu'on cache

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/ce-

Elle était sous son chapeau, (…) probablement parfois aussi à se demander ce que je pouvais bien prendre. Je trouve intéressant se renversement où on cache mais en s'autorisant à ne rien cacher.

Je ne peux m'empêcher de penser à (…) toutes ces plateformes qui en viennent à rendre invisibles ces images, à rendre interdits les corps. En cherchant à protéger elles font un mal inimaginable aux gens et à leur rapport au corps.

Rien à voir, mais vu que j'en parle ailleurs, ça me fait plaisir de ressortir ce vieux liens à propos des retouches et des marques de la vie : p.survol.fr/rapport-au-corps/r

Publication du jour : Rien que de normal

p.survol.fr/~un-pas-a-deux/rie

Ce sont ces poses simples qui montrent parfois les meilleures ambiances. On reste là et tout apparait normal, naturel. C'est du nu mais finalement moins interdit que peut ne l'être un simple décolleté.

Je la trouve reposante cette image. Seule la dentelle rappelle qu'on est dans l’intime. En encore, peut-être que si la lingerie était opaque cela ajouterait de l'érotisme, qu'on chercherait ce qui manque.