Rapport au corps is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

Rapport au corps @rapportaucorps@mamot.fr

Pinned toot

J'ai parfois du mal à toucher des gens nouveaux ou que je ne connais pas.

Vous m'aideriez en faisant un reblog sur la ou les photos qui vous plaisent le plus ici, ou avec un lien vers celles qui vous plaisent le plus sur site p.survol.fr/ ?

Ce serait super mignon de votre part <3

La série complète est sur p.survol.fr/~un-pas-classique, 5 images principales mais il y en a quelques unes cachées dans les liens.

J'aime bien celle là, moins dure et moins brute que les précédentes, même si je reviens au noir et blanc.

Dernière de la série : Regarder en haut

Il faut trouver la lumière, celle qui nous guide, qui nous fait regarder plus haut et qui nous donne envie de rêver à l’avenir.

J'envie le sourire de ceux qui savent rester dans ce mince éclairage au milieu d’un océan de pénombre. Un pas trop à droite et le noir reprend ses droits.

p.survol.fr/~un-pas-classique/

Je reviens parfois aux images qui ont un petit côté rétro.

Texte, image secondaire et versions couleurs sur le site

du jour : Reliefs dans le paysage

Des hauts et des bas. J'ai l’impression de vivre des montagnes russes qui ne font que descendre, mais il ne s’agit finalement que d’un maigre relief perdu dans l’immensité du paysage.

Le monde continue de tourner, invariablement. Je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle.

p.survol.fr/~un-pas-classique/

Publication du jour : Résister

On résiste, jour après jour, au poids de la vie qui s’accumule, aux entorse à qui on est, à l'éloignement de nos aspirations.

La carapace se fait dure pour protéger un intérieur brisé. Tout prendre sur le dos, et ne pas flancher.

Rester soi, un peu, quelque part, malgré tout. Essayer, résister, et chercher à rester droit dans cet océan de vide.

p.survol.fr/~un-pas-classique/

seconde photo liée sur le site

Nouvelle publication du soir : Penser

Parfois j'aimerais mettre le monde en pause. Juste pour penser, me recueillir, sans armure, sans avoir besoin d'une quelconque excuse.

Plus jeune je restais parfois des heures dans un fauteuil juste à penser […]

p.survol.fr/~un-pas-classique/

Texte, version couleur et photos supplémentaires en lien sur le site.

On commence une nouvelle série ce soir :

La nudité n'est qu'un état, celui du corps dans sa simplicité et d'une personne sans artifice. L'histoire commence quand on fait semblant de la cacher avec un vêtement, un bouton dégraffé, une ceinture défaite…

p.survol.fr/~un-pas-classique/

Le reste au fur et à mesure ces prochains jours.

Ne vous fiez pas aux sourires et à la silhouette des tiers. Ils ont aussi une histoire et des démons, leurs propres difficultés, leur combat, leur façon de se voir.

Vous avez beau ne pas le voir sur les photos mais derrière le décor, croyez-le ou non, ils sont comme vous et moi. Ni plus, ni moins.

Réellement, tout le monde a son vécu, pas toujours aussi simple qu'on ne le croit.

J’ai une journée libre pour faire des photos sur Paris mercredi 16.

Qui aurait envie de tester des choses avec moi ?

p.survol.fr/rapport-au-corps

d'archive aujourd'hui mais je ne crois pas l'avoir publiée ici : Espace

p.survol.fr/~un-pas-au-masculi

Archive du soir pour faire écho à la série récente :

Tableau zen. Rien de remarquable, juste une atmosphère que je trouve apaisante.

p.survol.fr/~un-pas-pour-chang

J'ai parfois du mal à toucher des gens nouveaux ou que je ne connais pas.

Vous m'aideriez en faisant un reblog sur la ou les photos qui vous plaisent le plus ici, ou avec un lien vers celles qui vous plaisent le plus sur site p.survol.fr/ ?

Ce serait super mignon de votre part <3

Dernière de la série ce soir :

Savoir se reconnaitre

Il y en a toujours une, et généralement c’est un de ces allongés.
On refuse de se voir, on se dévalorise. Les photos de corps nous semblent lointaines, différentes. Et pourtant…

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/sa

La nouvelle du soir :

Se mettre au vert.

Le corps comme paysage. Je sais, on entre dans les formules bateau et le cadrage n’a rien d’original non plus mais en quoi est-ce que ça importe ?

Suis-je le seul à ressentir du calme sur ces images ? On entre dans l’intime sans y mettre ni séduction ni interdit. J'aime cette simplicité et le corps vu sans détour

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/se

Une nouvelle pour ce soir :

Il n'y a rien d’impossible. Rien, même quand on hésite au début, même quand on croit ne pas en être capable

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/il

La nouvelle du matin :

Laisser voir qui nous sommes.

S'assumer au point d’oser. Oser ne plus se cacher. Oser montrer qui ont est. Oser sortir de sa zone habituelle.

C'est facile une fois qu'on a dépassé les premiers freins. La complexité n’est que dans la crainte préalable.

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/la

La nouvelle du soir :

Dévoiler les dessous. Quand on s’ouvre vraiment à l’avenir, on fait tomber les carapaces

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/de

La nouvelle du soir :

Laisser la lumière entrer

Parfois tout est noir, et puis un jour la lumière nous renverse. Là plus rien ne compte. Il n’y a plus qu'à savourer la liberté.

p.survol.fr/~un-pas-au-vert/la

Je suis peut-être sur Paris la semaine du 9-12 janvier. Qui y ferait des photos ?

p.survol.fr/participer