Je vais encore pêter un câble avec ma soeur, qui est est contre le vaccin anti-covid...

Pour elle, les essais cliniques sont encore en cours, on est des cobayes, et maintenant, le Johnson donne le syndrome de Guillin-Barré...

Sans oublier que ça rend stérile, et que c'est un complot pour réduire la population et tracer les gens grâce à des nanos particules injectées à l'insu des soignant dans les doses de vaccin...

Les ravages de facebook et compagnie...

Personne aurait une liste d'arguments à utiliser contre ces personnes ? Ça commence à me souler, surtout que ça fait 4 mois que le vaccin est sorti...

Bon, en même temps, j'ai pas encore eu ma première dose, je l'ai Lundi après avoir eu 2 fois mon rendez-vous décalé...

@DarvenDissek
Tout d'abord, je pense qu'il est bien que tu lui mettes dans la tête ceci : ''ce qui est avancé sans preuve peut être rejeté sans preuve''. Tu lui martèles à chaque fois que vous en parlez. Et tu rentres pas dans son jeu.

Sinon, je te DM un article du monde qui parle de ce qu'on sait.

Pour faire court : on est à 3,5 milliards de doses injectées et (au moins pour les vaccins à ARNm), les molécules du vaccin n'existent plus au delà de 3 mois. Donc il n'est pas théoriquement censé être possible de voir des effets secondaires au delà de trois mois.

@DarvenDissek
Sinon, toutes les études de stade 3 sont publiques, publiées révisées par des pairs. Elle qu'à aller les lire.

@DarvenDissek
Et oui, *DES essais cliniques sont toujours en cours. Il est long avant que la science ne puisse donner son ''OK'' sur un dossier. Il a fallu attendre l'observation des ondes gravitationnelles par Virgo et Ligo avant qu'elle mette son OK definitif sur la relativité générale d'Einstein, alors même que plus aucun scientifique ne la récusait dans son ensemble, et qu'il ne s'agissait que la dernière prédiction expérimentale d'une gigantesque liste.

@lhp22
Je voudrais rien dire, mais au tout début, j'étais pas trop chaud pour le vaccin, car personnellement, on n'avait pas assez de recul.

Maintenant, on en a suffisamment, et les effets sont bien connus et le risque assez faible pour avoir une forme grave de la réaction au vaccin.

Y'a plus de danger à prendre certains médicament de la vie quotidienne que le vaccin, c'est dire...

Mais bon, là, je crois qu'il est trop tard, elle est perdue au sein des complotistes.

@DarvenDissek Même sans recul.

Les essais cliniques annonçaient une protection. Et je sais ce qu'est l'ARNm (ça aide : c'est grosso modo le scribe de l'ADN qui permet de le recopierquand de nouvelles cellules se forment).

Ce qui a achevé de me convaincre c'est ça : renaudguerin.net/posts/exploro

@lhp22
Je viens de lire l'article, il est juste excellent !

Ça m'a même rappelé des souvenirs de première ou terminale, quand on étudiait l'ADN en SVT.

Par contre, je peux le renvoyer auprès de ma sœur, mais elle ne vas pas y comprendre grand chose. Elle a jamais fait d'études scientifiques.

@DarvenDissek
Ma soeur hésitait, je l'ai lu avec elle. Mais elle était pas antivaxx dure

@lhp22

@DarvenDissek

Une variante accessible aux non-scientifiques, c'est le livre de cuisine.
L'ADN, c'est un gros livre de cuisine relié, rangé dans une étagère, beau papier.
L'ARN, c'est un papier brouillon super fin griffonné sur un coin de table, sur lequel on a recopié une page du livre, juste le temps de faire la recette.
Le cuistot n'est pas imprimeur : jamais il ne pourra transformer un papier brouillon venu de l'extérieur en belle page du livre relié.
Mais il peut cuisiner avec.

@lhp22 @DarvenDissek

Les conditions pour qu'une feuille volante dégueulasse posée sur le plan de travail d'un cuistot se retrouve intégrée au livre de cuisine relié, en bonne et due forme, sont une succession d'improbabilités dignes du sketch de la chauve-souris de Bigard. Ça devrait parler, ça, Bigard. :o

@lhp22 @DarvenDissek

Bon, l'ARNm codant pour une simple protéine est injecté dans le corps.
Comme c'est de l'ARN, il va se dégrader super vite. Il a tout de même le temps d'entrer dans une cellule.
Il est utilisé pour faire la protéine spike dans le cytoplasme, ok, c'est le but.
Il ne va pas dans le noyau en principe.
Mais, ADMETTONS, il va dans le noyau. Admettons.

@lhp22 @DarvenDissek

Là dans le noyau, il ne sert à rien, il va glandouiller jusqu'à sa dégradation. La cellule ne sait pas faire de l'ADN à partir d'un ARN.
Pour ça, il faut l'intervention d'un virus qui sait le faire, avec une transcriptase inverse que nous n'avons pas.
Donc il faut le choper ce virus.
ADMETTONS, donc, que la personne vaccinée chope un tel virus juste le jour où elle se fait vacciner. Admettons.

@lhp22 @DarvenDissek

Pour que le virus puisse faire sa transcriptase inverse, vu que l'ARN est éphémère, il faut qu'il soit chopé dans le coin, pas à l'autre bout du corps. Sinon le temps que les deux se croisent, l'ARN sera déjà dégradé.
ADMETTONS donc qu'on chope le "bon" virus pile là où or a eu la piqûre. Admettons.

@lhp22 @DarvenDissek

L'ARN du vaccin est donc en présence du virus capable de le transcrire en ADN, pile au "bon" endroit.
Et là, le virus, au lieu de transcrire son ARN à lui, au lieu de prendre n'importe laquelle des molécules d'ARN présentes dans la cellule, qui continue sa vie ordinaire donc fait son ARNm à elle, le virus donc il va aller prendre spécifiquement l'ARNm introduit par le vaccin. Pas les autres, hein.
ADMETTONS que le virus cible juste cet ARN là. Admettons.

@lhp22 @DarvenDissek

L'ARNm vaccinal est transcrit en ADN, ok.
Maintenant, il faut qu'il soit intégré dans l'ADN de la cellule.
Et pas dans une portion non-codante, hein, alors qu'elles sont très nombreuses, non, dans une portion codante, qui sera utilisée par la cellule plus tard.
ADMETTONS donc, que l'ADN vaccinal se retrouve intégré à l'ADN humain, ET dans une partie codante. Admettons.

Follow

@lhp22 @DarvenDissek

Là, on a un ADN modifié.
Un peu comme tous les jours en fait. L'ADN est altéré en permanence, par les multiples agents extérieurs : soleil, alimentation, toxines en tous genres… or la cellule le surveille et le répare en permanence. Cette modification, comme toutes les autres, a de fortes chances d'être annulée par les systèmes de contrôle interne.
Mais ADMETTONS, le contrôle échoue, la modification est pérenne. Admettons.

@lhp22 @DarvenDissek

Après tous ces événements, cette successions d'improbabilités, on arrive donc à avoir une cellule qui, parmi toutes les protéines qu'elle fabrique, va aussi fabriquer la protéine spike du virus Sars-Cov-2.
Cette cellule va donc faire ce qu'on attendait d'elle, mais au lieu de le faire depuis l'ARN, elle le fait depuis la base, l'ADN.
Et quand elle va mourir, ce sera fini.

@lhp22 @DarvenDissek

Pour que ce soit pérenne, la modification de l'ADN devrait être généralisée, intégrée aux cellules reproductrices. C'est le genre de truc qui se passe sur le temps long, le temps géologique, celui qui est à l'œuvre en matière d'évolution du vivant. Pas de temps d'une vie d'un individu.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.