Follow

Darmanin va poster plainte contre l'autrice de ces propos.

« Une manifestation soutenue par l'extrême-droite, à laquelle participe un ministre de l'Intérieur qui marche sur l'Assemblée nationale pour faire pression sur les députés, qui examinent un texte de loi portant sur la justice... C'est une image qui pour moi était assez glaçante. »

Si ça, c'est de la diffamation, on va tous aller en taule les enfants, avec ce qui se dit de ce cher ministre.

@petitevieille

Le déboutement de ce plaignant sera réjouissant.

J'espère que le texte original comporte bien l'indispensable virgule après "un ministre de l'intérieur".

@cedesguin

francetvinfo.fr/elections/regi

C'est donc, pour être précis, le Ministère qui porte plainte.

Il faut donc comprendre que dire que la manifestation est « soutenue par l'extrême-droite », ce qui est vrai vu sa présence ce jour-là, serait diffamer la police ?

Que dira-t-il quand on rappellera la proportion de vote FN dans la police ?

@petitevieille

Je suppose que le passage incriminé est plutôt "pour faire pression sur les députés, qui examinent un texte de loi portant sur la justice". De la part des syndicats de police, c'est une atteinte aux institutions. De la part d'un membre du gouvernement, c'est une forfaiture. L'accusation est donc grave, mais de toute évidence fondée. Le déboutement est quasi certain, ou alors Audrey Pulvar pourra dire que la république est morte.

@petitevieille
Je la trouve très "policée" (synonyme de civile) Audrey Pulvar, elle parle de ce qu'elle ressent sans dire ce qu'elle sent comme beaucoup d'entre nous.
C'est à dire l'odeur de cette puanteur fasciste qui imprègne tant de nos gouvernants et de responsables politiques qui se vautrent avec délectation dans la fosse septique des votes d'extrême droite ultra;
Ceci dit sans exhaustivité aucune

À force d'employer les mots à tort et à travers dans le seul but de faire de la communication à vide, on en arrive à ce point insensé où un ministère appelle « diffamation » l'expression mesurée d'une opinion contradictoire à son orientation politique. C'est complètement fou.
Sans même aller chercher le fond, rien que sur le principe, sur la nature des propos qualifiés de diffamatoires, c'est terrifiant. Ce pouvoir est en roues libres, plus aucun repère, seule compte la mercatique politicienne.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.