Panique sécuritaire sur la ZAD de Bure : pour surveiller des militants anti-nucléaire, la justice se ruine en balises GPS, IMSI-catchers et autres écoutes téléphoniques. 10 000 pages de procédure, concassées par Libé. C'est du délire.

«Bure, c’est un laboratoire répressif. On a affaire à la filière nucléaire, donc on a affaire à l’Etat.»

liberation.fr/france/2018/11/1

Le fisc a le droit de faire du datamining pour identifier les resquilleurs depuis 2014, et en surveillant les réseaux sociaux, Bercy veut automatiser un peu plus la lutte contre la fraude.

Après le redressement productif de Montebourg, le redressement prédictif de Darmanin ?

telerama.fr/medias/en-surveill

Depuis 2010, j'ai longuement enquêté sur 3 entreprises françaises qui ont vendu des technologies de surveillance à la Libye de Kadhafi et à l'Egypte de Sissi. Des procédures judiciaires ont été ouvertes. L'Union européenne a promis de changer les règles du jeu, de mieux prendre en compte les droits de l'homme. A un mois d'un vote crucial, au nom d'intérêts industriels, le conseil de l'UE est en train de tout détricoter, selon des documents confidentiels transmis par RSF.

telerama.fr/medias/lunion-euro

Une société allemande louche spécialisée dans la vente de logiciels espions se fait déshabiller par des chercheurs en sécurité informatique lors d'une conférence à Montréal. Surprise : parmi les clients potentiels qui ont eu droit à une démo, on retrouve les Français de Nexa (ex-Amesys)

virusbulletin.com/uploads/pdf/

Pour avoir une idée du track record plus que douteux de Wolf Research :
bloomberg.com/news/features/20
motherboard.vice.com/en_us/art

Comment Israël est devenu le plus gros fournisseur de technologies de surveillance à des régimes autoritaires et des dictatures (y compris dans des pays qui ne reconnaissent pas Israël)

haaretz.com/israel-news/.premi

Un petit indice pour comprendre la suprématie israélienne sur le marché de la surveillance : la consanguinité de leur industrie avec le renseignement militaire, et notamment la fameuse Unité 8200.

@Telerama] La directive sur le droit d'auteur, qui revient mercredi à Bruxelles, ne sauvera pas la presse. Sauf si on veut vivre sous perfusion des plateformes en renforçant leur hégémonie et en privatisant le subventionnement public.
telerama.fr/medias/la-directiv

Vous vous souvenez d'Ercom/Suneris, cette (autre) entreprise française qui vend du matériel de surveillance à l'Egypte ? cf. mon enquête de mars dernier :
telerama.fr/monde/on-a-encore-

Son numéro 2 a été licencié pour faute grave cet été, et ça chauffe avec la DGSE
intelligenceonline.fr/renseign

Et voilà, sur France Inter, c'est terminé. Vous pouvez retrouver les huit émissions ici, des data brokers à la cyberguerre, en passant par Damasio et les technocritiques. J'espère que ça vous a plu !

franceinter.fr/emissions/tout-

Après Amesys, j’ai passé quelques mois à enquêter sur Ercom. Officiellement, c’est une PME proche de l’Elysée et financée par l’Etat qui équipe Macron et les ministères en téléphones sécurisés. Mais Ercom possède aussi une filiale timide - Suneris - pour exporter secrètement des technologies de surveillance vers des dictatures. L’Egypte, par exemple, où Sissi va être réélu dans un fauteuil. Je vous raconte tout par le menu.

telerama.fr/monde/on-a-encore- mamot.fr/media/nBG3jOTV0iAzbTz

[@Telerama] Cet article fait-il l'apologie du terrorisme ? (feat. le ministère de l'Intérieur, un magistrat de la CNIL, Indymedia et Judge Dredd)

telerama.fr/medias/cet-article mamot.fr/media/kHwBWVOWds2yr7T

2017 a été le moment Frankenstein de Facebook, l'année où ils ont été chahutés de toutes parts pour avoir laissé passer des hectolitres de fake news et des kilos de pubs payées par des fermes à trolls russes. Pour sauver la baraque, Zuckerberg a une idée : renoncer à être le rédacteur en chef d'une presse mondiale intoxiquée. Quitte à condamner ceux qui n'ont pas les moyens de payer à l'entrée.

telerama.fr/medias/facebook,-l

Internet, un bien commun ? Je suis parti en reportage dans le Lot-et-Garonne, pour ausculter la fracture numérique et ses débits faméliques. Comme un dernier clou dans le cercueil de nos campagnes qui dépérissent mais n'abdiquent pas :

"Que fera-t-on quand il n'y aura plus rien entre Toulouse et Bordeaux ? Certaines choses ne sont pas négociables, et l’accès au réseau devrait en faire partie. On y a droit."

(en zone abo et demain dans le mag)

telerama.fr/monde/chez-les-nau mamot.fr/media/kgdjGyxjGJZPbOc

Depuis dimanche, Telegram est bloqué en Iran. Ca fait 20 millions d'utilisateurs dans le noir, et c'est le point culminant d'une tension qui dure depuis de longs mois. Je l'évoquais ici en juin :

telerama.fr/medias/telegram-le

A noter que les Iraniens ne peuvent pas se tourner vers Signal : Google AppEngine, le service de cloud utilisé par l'app est bloqué en Iran dans le cadre des sanctions économiques...

Demain, le gendarme des télécoms américain devrait mettre fin à la neutralité du Net. Bienvenue dans un réseau féodalisé, où votre abonnement est une redevance seigneuriale.

telerama.fr/medias/non,-la-neu mamot.fr/media/q8gE0VvIVjQat2V

- 25 millions d'habitants
- Un gros millier d'adresses IP
- Un intranet blindé
- Quelques missiles intercontinentaux
- Un paquet d'emmerdes

Pourquoi l'hygiène numérique de la Corée du Nord menace le monde.

telerama.fr/medias/pourquoi-lh

Ce week-end, pendant que l'ouragan Irma frappait la Floride, Tesla a débridé la batterie de ses voitures pour faciliter l'évacuation de ses clients. Excellente nouvelle, en apparence.

Sauf que derrière ce noble geste, il est question de la perte de contrôle sur notre quotidien. J'en parle dans mon dernier billet :

telerama.fr/medias/tesla,-une- mamot.fr/media/arE2pZzeNOcWvND

Ce week-end, pendant que l'ouragan Irma frappait la Floride, Tesla a débridé la batterie de ses voitures pour faciliter l'évacuation de ses clients. Excellente nouvelle, en apparence.

Sauf que derrière ce noble geste, il est question de la perte de contrôle sur notre quotidien. J'en parle dans mon dernier billet :

ww.telerama.fr/medias/tesla,-une-vision-du-capitalisme-debride,n5202866.php

Et le darknet est bien pratique pour les pouvoirs publics : il permet d'entretenir l'idée qu'Internet est une zone de non-droit. mamot.fr/media/bKKDQqrlDhK6PcT

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.