Show more


Après la déception de "Futur intérieur", retrouver Christopher Priest avec "L'archipel du rêve".

Joie de retrouver cet univers bizarre et inquiétant. Certaines nouvelles sont carrément dérangeantes (l' histoire avec le Thryme, résonne avec ma propre phobie des insectes). L'ensemble est riche, puissant, perturbant et emporte très loin le lecteur.

Il est tard mais on est encore vendredi donc

Terminé cette semaine le dernier volume de la trilogie "Nous sommes Bob".
Clairement l'effet waouh du premier volume s'est estompé, mais comme l'ensemble est bien mené avec un art consommé du suspense j'avais besoin de savoir. Je ne regrette pas le chemin parcouru mais en tant qu'inconditionnel du format nouvelle je pense que un volume aurait suffit, l'étalement, même réussi, relève du plaisir narcissique de feuilletonneur.

"24 vues du Mont Fuji par Hokusai" de Roger Zelazny

Court roman absolument magique pour qui aime, dans le désordre, le Japon, le cyberpunk, Hokusai, les chats, les références à Lovecraft, les pèlerinages de temples en temples, le thé chaud par une journée de pluie.
Étant déjà amateur de ces thèmes j'ai évidement adoré.

En attendant, un rigolo:

"Working Class Heroic Fantasy" de Simon Giraudot plus connu sous le pseudonyme de Gee, le dessinateur de Framasoft
framabook.org/working-class-he

Je n'aime pas du tout la Fantasy en général, mais j'ai passé du très bon temps avec cette histoire de nains, elfes et magiciens transposée dans les temps modernes, sur fond de lutte des classes. Il y a même un ogre anarcho-libertaire et ça c'est 👍


Terminé "Futur intérieur" de C.Priest. Déception je n'ai pas réussi à m'intéresser aux péripéties des personnages.
Alors même que j'avais aimé son classique "Le monde inverti" (et son incipit mythique "j'avais atteint l'âge de 1000 kilomètres" 😱)
Et surtout j'avais été totalement époustouflé par celui qui sera du coup mon vrai conseil enthousiaste pour ce donc :
Christopher Priest - "Les insulaires" Guide de voyage déjanté dans un monde incroyable et original

(c'est pas la première fois que je me plante comme ça.
J'avais les mêmes apriori idiots sur "La vie devant soi" de Emile Ajar qui s'est révélé être lui aussi un chef-d’œuvre absolu, d'une intelligence et d'une finesse rare et qui mériterait même un second tiens du coup).

"Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee

Voilà un classique que j'avais toujours laissé de coté, m'étant moi-même persuadé que ce serait mélo, gnagnan, je ne sais quoi.

Quel imbécile j'ai été !
Ce livre est un authentique chef-d’œuvre qui mérite amplement la place qu'il occupe dans la littérature américaine.
L'écriture est fine, drôle et enlevée, et les thématiques (racisme, mais aussi genre et classes sociales) sont traités avec une immense intelligence.

Daniel Pennac "Comme un roman", qui m'a (une fois de plus) donné l'envie de repartir en compagnie des grands classiques.
Ça risque de se sentir dans mes des prochaines semaines 😅

Oh là là mais il est bien tard mais j'ai encore le temps de vous partager mon
Cette semaine j'ai lu Entremonde de Neil Gaiman.
Une belle aventure, comme souvent avec Gaiman, j'ai eu plaisir à sa façon de renouveler un peu et simplifier beaucoup les théories des cordes, des univers parallèles, etc, et de chercher un équilibre entre science et magie.

"Issa Elohim" de Laurent Kloetzer

Joie de retrouver Laurent Kloetzer, qui est sans doute un de mes auteurs favoris depuis que j'ai découvert sa nouvelle dans le recueil "Retour sur l'horizon".
Ici une belle anticipation sur la question des réfugiés, la forteresse Europe, tout ça, tout ça.

"Des hommes sans femmes" de Haruki Murakami

J'aime toujours autant Murakami, surtout ici en format nouvelle, que j'adore.
Après, évidement, on est plus sur l'émerveillement absolu qu'avait été la découverte avec "Kafka sur le rivage", mais ce recueil de nouvelle mérite le détour.


Parce que je n'ai pas la télé, et que je ne regarde plus de série depuis la fin de Futurama.
Mais que je vois régulièrement des gens clamer leur excitation dans l'attente de la série Good Omens en préparation, inspirée du livre.

Du coup j'ai relu De Bons Présages de Terry Pratchet et Neil Gaiman.
Et comme il y a 20 ans, je me suis bidonné comme une baleine, ce bouquin est absolument indispensable, incontournable.

Je sais qu'on n'est pas vendredi pour un mais c'est l'actualité du jour et cet article de Mediapart

mediapart.fr/journal/internati
qui me donne envie de conseiller très fort mon roman favori de TC Boyle : "Un ami de la terre".

Un et re-lecture, pour fêter l'arrivée de @StuartCalvo dans mes follow c'est évidemment

"Au bal des actifs : demain le travail" publié chez @lavolte

Un recueil de nouvelles (je suis un inconditionnel du format nouvelle, joie) ayant pour thème, donc, le travail, ce qui reste évidemment d'une actualité brûlante !
Et puis la joie de retrouver certains de mes chouchou trop rares à mon goût : Berrouka, Calvo, Beauverger et surtout Kloetzer 👍

"Me voici" de Jonathan Safran Foer

A chaque fois que je referme un livre de cet auteur je me sens un peu comme ce personnage de Seinfeld qui veux se convertir au judaïsme pour pouvoir faire des blagues juives.
Un grand moment de lecture, même si je garde une préférence pour son premier, "Tout est illuminé".

"Supernormal" de Robert Mayer

Une amusante parodie de Superman, avec un super-héro rangé des voitures, devenu un banlieusard moyen avec femmes et enfants, et des super-pouvoirs qui flanchent...

Lire la préface, et découvrir que ce roman initialement publié en 1977 a bouleversé l'histoire des comics, influençant nombre de jeunes scénaristes (Neil Gaiman, Alan Moore !) en proposant pour la première fois un héro avec des faiblesses.


Lire et relire ...
"Le cauchemar d'Innsmouth" de HP Lovecraft
Je suis loin d'avoir épuisé l'intégrale de HPL mais ce "Cauchemar d'Innsmouth" reste un de mes favoris, avec "Les Montagnes Hallucinées" et "La Couleur Tombée du Ciel".


"Invasion" de Luke Rhinehart

Hilarant roman qui nous présente l'invasion extraterrestre la plus sympathique de toute la littérature SF (à ma connaissance du moins) puisque les envahisseurs sont des boules de poils intelligentes qui ne souhaitent pas conquérir la terre mais juste jouer avec les humains.
J'ai pensé à Kurt Vonnegut tout au long de ma lecture, avec en toile de fond une insistante critique du capitalisme et de la société américaine.


Les sorcières de la République - Chloé Delaume.

Écrit en 2016 pour imaginer 2018, une anticipation politique qui devient une uchronie.
Dans le roman, les sorcières ont pris le pouvoir par les urnes en 2017, mais en usant de magie.
Un roman éminemment féministe, mais aussi une occasion de dresser un tableau ravageur du quinquennat précédent.
En cadeau un extrait à déguster, jusqu'à sa punchline finale.


Plusieurs années après avoir vu le film, j'ai enfin lu le roman de Durian Sukegawa "Les délices de Tokyo".
Belle histoire, un peu mélo, mais avec beaucoup de finesses.

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!