Solarpunk — Wikipédia

« Le solarpunk est un mouvement qui encourage une vision optimiste de l'avenir à la lumière des préoccupations environnementales actuelles, telles que le changement climatique et la pollution ainsi que des inégalités sociales. »

fr.wikipedia.org/wiki/Solarpun

Je découvre ce mouvement littéraire. Ça pourrait me plaire. Ça a l'air de faire du bien.

@AugierLe42e Intéressant mais l'article WP est frustrant, ça manque d'une liste d’œuvres de référence.

@AugierLe42e L'article d'Arte est intéressant :
arte.tv/fr/articles/tracks-sol
mais je ne trouve aucun texte (roman / nouvelles) traduit en français...
amazon.fr/s?k=solarpunk&rh=n%3

A noter que sur l'article en anglais (en.wikipedia.org/wiki/Solarpun) ils rapprochent le solarpunk du technogaianism, lui même lié au transhumanisme.
Je vois le lien qui peut être fait, avec cet aspect scientiste / technolâtre.

@AugierLe42e En tout cas le sujet m'intéresse bien aussi, si tu trouves des réfs (articles ou autres lectures), ça m'intéresse.

@nicod_ « Depuis les années 2000, on a pu assister à l’émergence de nombreuses œuvres présentant un futur ravagé par la guerre, le totalitarisme, le développement d’une technologie meurtrière, des virus tueurs, des zombies, des effondrements environnementaux…

Le problème, c’est que si ces œuvres sont les seules visions d’un futur potentiel à être proposées, elles ne feront que nous plonger dans le désespoir et le cynisme menant à croire que toutes les crises sont insurmontables »

1/2

Follow

@AugierLe42e
@nicod_
Un début d'explication : comme le disait un de mes profs, accessoirement scénariste de Bd sf Pierre Christin : « la science fiction ça n'est pas inventer un avenir, c'c'est avant tout la mise en surchauffe du réel : tu prends un sujet, et tu l'extrapole, tu fais gonfler le truc au maximum et tu racontes juste ce que ça donne. La science fiction ne parle de rien d'autre que du présent ».
Si tu la trouve déprimante, c'est parce que l'époque est comme ça.

@AugierLe42e @nicod_
Après on pourra trouver des bouquins qui sortent de ces schéma, parce que leur matière principale va être de l'ordre de l'humanité, donc en fait des romans (souvent très bon par ailleurs) où l'argument sf est plutôt de l'ordre du décor, et l'évolution principale des personnages aurait pu être à cheval avec une cape et une épée.
Ou d'autres qui prennent volontairement le parti d'une approche optimiste, ça existe aussi.

@matiu_bidule @AugierLe42e C'est une définition intéressante. Heureusement pas la seule, et il y a plein de sous-genres, mais je la prends :)

Pour le #solarpunk, je viens de me faire la réflexion que la première trilogie Dune pourrait bien s'y inscrire (problèmes d'environnement, rébellion, pour construire un monde meilleur à base de technos simples).
Qu'est ce que ça vous inspire ?

@matiu_bidule J'ai toujours eu du mal avec les gens qui donnent des définitions prescriptivistes des genres littéraires ou cinématographiques. Rien ne nous empêche d'imaginer une SF qui ne soit pas déprimante. D'ailleurs, la littérature que l'on considère généralement comme pionnière de la SF, celle de Jules Verne, n'est pas déprimante, bien au contraire.
@nicod_

@matiu_bidule D'ailleurs, cet aspect systématiquement déprimant semble assez récent parce que, si tu prends La nuit des temps de Barjavel, c'est pareil : le monde qui est décrit y est idéal. Et l'histoire n'y est tragique qu'à cause de la fatalité. Bon, ok, c'est pas vraiment de la SF parce que ça se déroule dans le passé et pas dans le futur. Mais quand-même.

@nicod_

@matiu_bidule Et puis je vais arrêter cette discussion ici parce que je fais genre mais là, en vrai, j'ai épuisé l'intégralité de mes références littéraires ¯\_(ツ)_/¯
@nicod_

@AugierLe42e @matiu_bidule Ouais alors Barjavel, le retour à la nature Pétainiste, non merci.

@nicod_ Gné ? C'est marrant, j'ai pas du tout cette lecture là du bouquin, moi 🤔
@matiu_bidule

@AugierLe42e @matiu_bidule Y'a pas que le bouquin, y'a l'histoire.
Le retour à la terre, l'écologie primaire, ça faisait partie du Travail Famille Patrie.
Et disons que Barjavel n'était pas trop trop résistant quoi...
Il y a polémique pour le défendre, mais bon, je te laisse te faire une idée si le sujet t'intéresse.

@AugierLe42e @matiu_bidule Sur le fond, c'est surtout la vision moraliste et binaire de Barjavel qui me déplait dans ses romans, plus que la polémique.
Trop manichéen.

@nicod_ Ah ouais je connaissais pas les bails autour du gars moi. J'ai lu que La nuit des temps et je l'ai adoré à l'époque. Surtout la partie investigation pour décrypter la langue de l'hôte de l'œuf qui préfigurait non seulement internet mais aussi le travail collaboratif en réseau d'ordinateurs. Ça, c'est ouf.

Tu sais… Faut savoir séparer l'œuvre de l'artiste :yay:
@matiu_bidule

@AugierLe42e @matiu_bidule
> Tu sais… Faut savoir séparer l'œuvre de l'artiste

C'est ce que je me dis toujours quand j'écoute Annie Cordy.

@nicod_
Aaaah merci c'est exactement ce que j'allais dire ! Je déteste Barjavel à cause de ça, et de son anti scientisme primaire (la destruction de la machine à vapeur à la fin, parce que ça pourrait être le début de quelque chose.
@AugierLe42e

@matiu_bidule @nicod_ @AugierLe42e

Vous confondez "La nuit des temps" (roman gentillet et un peu concon à mon avis) avec le bien plus connu "Ravage", manifeste pétainiste, il me semble.

@AugierLe42e

Pas compris ta remarque ?
La nuit des temps c'est celui avec les découvertes faites en Antarctique c'est ça ?

Nidcod et Matieu répondaient avec des critiques qui s'adressent plutôt à Ravage si je ne me trompe.

@AugierLe42e
Mais pour revenir à la définition de la sf c'était surtout en défense d'un genre généralement moqué comme étant pour les enfants, des histoires d'extraterrestres et de soucoupes volantes, sans profondeur. Il voulait expliquer le côté très politique et social de la sf. (et c'est pour ça que c'est souvent sombre, parce que la situation politique et sociale l'est également et que le réel est le matériau de base de cette littérature).
@nicod_

@matiu_bidule Ah… c'était une autre époque… Depuis toute une génération de journalistes ont grandi avec la S.F. point n'est encore besoin de la défendre, elle est légitime. Et c'est cool. Mais oui, c'est très politique. Après, bon, tout est politique, TMTC. C'est juste C'est pas le genre de S.F. qui me convient. J'aimerais en lire une autre. J'aimerais de l'espoir. J'ai besoin d'espoir.
@nicod_

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.