Follow


J'avais découvert Gérard Mordillat en 2003 avec " Comment calmer m. Bracke" une histoire délirante sur le managerisme et le capitalisme qui m'avait laissé un bon souvenir.
Je le retrouve 15 ans plus tard avec "La tour abolie", presque le même sujet, La Défense, son capitalisme prédateurs et son management à base de néo (fasciste, libéral, etc, c'est la même chose).
Entre les deux on gagne en violence trash ce qu'on a perdu en surréalisme. Ça finit mal, c'est bien.

@matiu_bidule
De cet auteur, j'ai lu " La Brigade du rire", que l'on peut résumer par : Et si on foutait EZemmour au travail ?
Une joyeuse bande kidnappe alors l'éditorialiste de droite à la mode, et l'enferme dans un bunker devant une machine-outil. "Tu voulais remettre la France au travail ? Commence par tenir tes objectifs !"
C'est assez libérateur.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!