Follow

La décomplexion de la StartUp-Nation c'est utiliser le compte officiel de L’Élysée pour faire de la pub gratuite pour des exploiteurs 2.0 comme Deliveroo.

Avec en prime un discours moisi sur "le bien" qui démontre à quel point ces gens sont bien des talibans : ils sont *sincèrement* persuadés d'être "le camps du bien".
Et c'est ça qui les rends si dangereux. Ils ne doutent jamais.

Toujours sur le sujet de ces ordures 2.0 qui s'imaginent en héros du "camps du bien", tu peux lire le toujours pertinent Olivier Ertzscheid ici :

affordance.info/mon_weblog/201

(parce que oui, ces bouffons veulent offrir des "formations" -j'ai pas de guillemets assez gros- à leurs ̶ ̶es̶c̶l̶a̶v̶e̶s̶ ̶ employés )...

@matiu_bidule Je ne les crois pas dupes.
Doués pour le green washing si tant est qu'on les écoute, ça c'est sûr, suffit de voir leur copain de Président de la Startup Nation. Mais sincères ? Mon cul.

@notabene
Si si, j'en suis sûr : ils croient à ce qu'ils racontent, et le président encore plus que les autres. Ils y croient car ils ne connaissent rien d'autre, aucune autre conception du monde n'existe dans leurs têtes.
Ne *pas* être libéral, pour eux, c'est comme affirmer que la terre est plate. C'est forcément qu'on n'a pas compris, qu'on est inculte ou idiot. Tous les dérapages méprisants sont des cris du cœur !

@matiu_bidule Ni l'un ni l'autre : ils ont juste une bouche qui parle et ils n'entendent même pas ce qu'ils déblatèrent ! Ils mourront sans avoir été conscients. @notabene

@emmanuelc
Je pense que tu sous-estime l'ennemi. C'est une erreur stratégique. Si on veut combattre correctement ces gens il faut déterminer avec le plus de réalisme et de précision leur mode de pensée. L'incapacité à remettre en cause le dogme pourrait par exemple être exploitée (modulo le fait que le dogme lui même est assez délirant pour autoriser beaucoup de contorsions et d'arrangements avec la réalité, ce qui complique l'affaire). Mais tu vois l'idée
@notabene

@matiu_bidule Je crains que tu ne répondes à côté de mon propos, ce n'est pas de ça dont je parle. Je parle du grand sommeil dans lequel ils sont, en autarcie du reste du monde. Ils mourront sans avoir vécus, mais en ayant fait beaucoup de dégâts.
Le type que tu cites, créateur de la boite esclavageroo ; ai écouté son propos ; gros comme une maison qu'il ne veut pas épanouir les gens mais veut étendre son emprise en amont-aval de son activité actuelle. @notabene

@matiu_bidule Et qui sont ceux qui appuient sur la gâchette de ce système ? Les abrutis qui passent commande à esclavageroo (ils sont partout, j'en ai même comme collègue !) @notabene

@emmanuelc @matiu_bidule @notabene
Je suis d'accord avec matiu, ils sont parfaitement conscients de ce qu'ils avancent et de l'état du monde autour d'eux. Ils répondent à une idéologie précise qu'on pourrait résumer par "Adam Smith sous stéroïdes". En gros, en plus de l'habituelle auto régulation, ces gens pensent que seules les entreprises peuvent travailler à améliorer la société.

@emmanuelc @matiu_bidule @notabene
Cette idéologie de la Silicon Valley s'appelle l'optimisme et promeut un "win-win" permanent (qui n'existe pas, c'est peut-être là que je te rejoins sur la déconnexion avec le réel). Avec pour idée de rendre le monde meilleur mais surtout ne jamais remettre en question leurs propres pratiques, puisqu'ils sont aux commandes de la création des problèmes et de leur résolution.

@emmanuelc @matiu_bidule @notabene
Adam Smith avait au moins le mérite de bâtir sa thèse sur une analyse du fonctionnement des marchés, là où ces gens fonctionnent à l'instinct et se pensent juste supérieurs à tout (états, syndicats, partis politiques, associations...)
Donc oui, ils croient fondamentalement à ce qu'ils racontent et c'est enseigné partout, de Georgetown à HEC en passant par Stanford. On est pas sorti du bois :/

@emmanuelc @matiu_bidule @notabene
Pour finir (après j'arrête, promis), le livre Winners Take All parle de tout ça bien mieux que moi (il n'a pas l'air d'avoir été traduit).
isbndb.com/book/9780451493248

Une analyse du livre: nytimes.com/2018/08/20/books/r

@aspyrine @emmanuelc @matiu_bidule Merci pour ton éclairage qui, par rebond, me permet de comprendre comment ça s'articule avec le "solutionnisme technologique" (= "c'est pas grave si tout se pète la gueule, la technologie va trouver la solution, elle le fait toujours" : y'a pas longtemps je discutais avec un étudiant qui me disait que sur la crise de l'énergie, on va y arriver, il y a des articles théoriques très prometteurs sur l'exploitation de la matière noire, j'étais scié)

@notabene ce qui pour moi boucle la boucle avec mon 1er pouet. Ils pensent « hors sol ». Tant que le concret ne nous aura pas rattrapé (ressources, réchauffement), ils resteront inconscients, à jouer dans un grand rêve (qui fait des dégâts). @aspyrine @matiu_bidule

@emmanuelc @notabene @matiu_bidule
En quoi c'est plus "hors sol" que les idée apocalyptiques du grand déclin ?

@aspyrine de quel « grand déclin » parles-tu ? (qu'on s'entende bien sur les définitions). Sinon, tu changes de sujet, là ; « hors sol » ceux qui continuent de ne pas tenir compte des limites physiques, énergétiques et d'espace et restent dans un modèle de l'époque ou l'on pensait les ressources infinies.
@notabene @matiu_bidule

@emmanuelc @notabene @matiu_bidule
J'avais pas compris "hors-sol" comme ça. Je suis d'accord, ils s'en foutent, c'est le principe même de l'exploitation des ressources naturelles à pas cher. Et pour le coup, c'est pas propre au capitalisme.
"Grand déclin", c'est juste pour me moquer un peu de ceux qui prédisent l’apocalypse et veulent aller vivre dans les bois :)

@notabene @emmanuelc @matiu_bidule
J'ai quelque part envie de croire au "solutionnisme technologique" mais je pense qu'aucune entreprise n'est capable d'avoir les moyens (sinon la volonté) de faire quoique ce soit.
Il y a deux exemples de projets urgents, avec un niveau d'innovation incroyable et réalisés avec succès : le projet Manhattan, et Apollo. Les deux sont impensables sans un état fort qui vote et signe le chèque.

@notabene @emmanuelc @matiu_bidule
Le projet Manhattan c'est 130000 personnes, Apollo 400000.
Une seule entreprise qui aurait peut-être pu rivaliser avec ça, c'est VOC, et fort heureusement elle n'existe plus.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.