Coronavirus : les États-Unis malades de leur système de santé

lesjours.fr/obsessions/etats-u

Le 20 mars, alors que les États-Unis et un président Trump d’abord incrédule commençaient à réaliser l’ampleur de l’épidémie du coronavirus, une habitante de Boston, Danni Askini, révélait sur Twitter et dans le journal Time qu’elle avait reçu une facture de 34 927,23 dollars (un peu plus de 32 000 euros) à payer pour ses trois passages aux urgences hospitalières à la suite de son infection au Covid-19.

L’économie entre crise claire et crise foncée

lesjours.fr/obsessions/coronav

Mettre toute une population, ou presque, à l’arrêt, cela ne peut que provoquer un énorme choc économique. Mais à quel niveau exactement?

Mardi dernier, Bruno Le Maire a agité le spectre de 1929.

Ce discours est-il catastrophiste ou va-t-on vraiment se retrouver, comme dans les années 1930, avec une explosion des faillites, du chômage et, à l’arrivée, une montée des tensions géopolitiques?

Mayotte: «Comment confiner des gens qui vivent dans des cases en tôle?»

Témoignage. Soignants, enseignants, employés, ils racontent leur vie confinée. Le témoignage de Cyril Castelliti, journaliste à Mayotte.

lesjours.fr/obsessions/coronav

«À Mayotte, on a un seul hôpital pour 250000 habitants officiellement, encore plus si l’on compte la population informelle. En temps normal, cet hôpital est déjà saturé, mais en plus, nous vivons depuis des mois déjà une situation épidémique à cause de la dengue.»

Face à l’épidémie, la com grippée du pouvoir

lesjours.fr/obsessions/coronav

Dans les Ehpad, les données ne parviennent pas aux Autorités régionales de santé (ARS). Ce qui devrait changer sous peu, selon Jérôme Salomon, qui a aussi annoncé la mise en place d’un «suivi quotidien de la mortalité» dans les établissements pour personnes âgées.

Cette difficulté à se montrer transparent sur les chiffres illustre toute la difficulté du pouvoir à communiquer en période de pandémie.

Aux urgences: «On se prend quelque chose dans la gueule…»

Témoignage.
Soignants, enseignants, employés, ils racontent leur vie confinée. Le témoignage de Yasmina Kettal, infirmière dans un hôpital de Saint-Denis.

lesjours.fr/obsessions/coronav

«Il y a 18 lits de réanimation, mais on en crée d’autres. La salle de réveil est en train d’être armée, par exemple. On est en plan blanc, ça permet de fermer certaines consultations. Et puis la vie continue, on continue à avoir des patients AVC.»

Au Royaume-Uni, un confinement de retard

Comme le Brexit, il a failli ne jamais arriver! Et puis, après des semaines à naviguer sans boussole, le gouvernement de Boris Johnson s’y est résolu.

lesjours.fr/obsessions/coronav

De Londres

«Too close, too close», c’est le refrain d’Helen Cadiou avec ses collègues du University College de Londres, le livreur de la chaîne de supermarchés Tesco ou même sa fille, partie il y a 3 semaines passer quelques jours de vacances en Italie et revenue patraque.

Face au coronavirus, l’inquiétante désunion européenne

Confinement, fermeture des frontières, immunité collective: les différentes stratégies des pays européens ne sont pas toutes compatibles.

lesjours.fr/obsessions/coronav

«Un virus ne s’arrête pas aux frontières.» Vous vous souvenez de cette phrase que les membres du gouvernement répétaient comme un mantra il y a quelques semaines, pour écarter les demandes de l’extrême droite de fermer le pays?

Dans les Ehpad, le drame à huis clos

Derrière les portes fermées, personnels et résidents sont particulièrement exposés, mais parfois oubliés.

Les cas positifs et les morts se multiplient.

lesjours.fr/obsessions/coronav

Régine est infirmière au centre hospitalier de Billom, dans le Puy-de-Dôme, à une vingtaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, qui comprend un Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) avec 237 lits.

«Il arrive, vous l’aurez, préparez-vous»

L’épidémie dans l’Est, les dilemmes en réa, le durcissement du confinement… Les vérités crues de Yannick Gottwalles, chef des urgences de Colmar.

lesjours.fr/obsessions/coronav

Nouveau rendez-vous avec le docteur Yannick Gottwalles.
Le week-end dernier, avec un de ses confrères de Mulhouse, le chef des urgences de Colmar, dans le Haut-Rhin, lançait l’alerte sur la situation catastrophique dans l’Est de la France, aux avant-postes de la crise du Covid-19.

«Il y a une urgence à organiser la continuité des soins en santé mentale»

lesjours.fr/obsessions/coronav

Témoignage.

Laure Wolmark est psychologue clinicienne, coordinatrice nationale du pôle santé mentale du Comede, le Comité pour la santé des exilés. Depuis quarante ans, cette association accueille des exilés pour leur permettre d’accéder gratuitement à des soins, quel que soit leur statut.

Elle alerte aujourd’hui pour que ces publics fragiles ne soient pas oubliés dans la crise actuelle.

Au lycée Mounier, le temps confiné

Épreuves du bac en suspens, conseil de classe virtuel: le coronavirus s’invite dans une année déjà mouvementée pour la 1ère G4 à Grenoble.

lesjours.fr/obsessions/les-ann

De Grenoble

C’est une «course de vitesse à l’anticipation» qui s’est enclenchée jeudi 12 mars pour Joseph Sergi, le proviseur du lycée Mounier de Grenoble, où Les Jours suivent la réforme du bac depuis la rentrée dans la série Les années bac.

Du sang contre une balade

L’annulation des collectes mobiles rend les stocks de sang préoccupants.

lesjours.fr/obsessions/coronav

C’est Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, qui l’a dit mercredi: les réserves actuelles de globules rouges sont de «moins de 15 jours», et celles de plaquettes de «moins de 10 jours». Les Français doivent donc continuer à donner auprès de l’Établissement français du sang, le don justifiant bien entendu une sortie dans le cadre du confinement actuel.

Pour les Big Pharma, les virus regagnent de l’intérêt

Contre le Covid-19, tests cliniques et essais fleurissent. Après s’en être détournés, revoici les labos au chevet des maladies infectieuses.

lesjours.fr/obsessions/coronav

D’abord une injonction: «Nous avons un message simple pour tous les pays: testez, testez, testez!» Puis une métaphore: «Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés.»

«Les mères vont être seules après la naissance»

Témoignage.

Soignants, enseignants, employés, ils racontent leur vie confinée.

Le témoignage de Marie, sage-femme.

lesjours.fr/obsessions/coronav

Marie est sage-femme dans une maternité parisienne. Elle a vécu une prise de conscience tardive et soudaine de son service face au Covid-19.
Aujourd’hui, sa maternité est confinée et la présence des accompagnants des futures mères réduite au strict minimum.

Sous krach, Macron voit rouge

Face au Covid-19, le Président découvre que le capitalisme n’a pas que du bon, comme Nicolas Sarkozy en 2008, lors de la crise des subprimes.

lesjours.fr/obsessions/coronav

D’après vous, quel chef d’État français a déclaré: «L’idée de la toute-puissance du marché qui ne devait être contrarié par aucune règle, par aucune intervention politique, était une idée folle»?

Le chef des urgences de Colmar: «On va faire une médecine de guerre»

Le docteur Yannick Gottwalles alerte sur la saturation des hôpitaux dans l’Est de la France et prévient qu’un tri des patients est à redouter.

lesjours.fr/obsessions/coronav

Macron: la guerre des retranchés

Face au Covid-19, le Président a, sans en dire le nom, annoncé un confinement ferme mais flou. Et, sans surprise, le report du second tour.

lesjours.fr/obsessions/coronav

Y’a comme un goût de gêne quand on marche dans la ville. C’est l’écart qu’on fait pour laisser le mètre réglementaire entre soi et ses congénères. C’est s’apercevoir qu’il ne reste plus, au rayon des œufs du Carrefour City d’à côté, qu’une boîte à 6,99 euros.

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!