Follow

Viré pour harcèlement à Europe 1, Kamel A. a trouvé asile à TF1

La CFTC, qui a ses locaux au siège de la Une, l’a accueilli pendant des mois après son licenciement. Manifestation lundi devant la chaîne.

lesjours.fr/obsessions/violenc

Une manif à TF1 avec slogans, banderoles et salariés en colère : voilà le spectacle insolite, voire inédit, qui se tient ce lundi matin au pied du siège du groupe à Boulogne-Billancourt, en proche banlieue parisienne.

· · Web · 1 · 0 · 0

Insolite et inédit aussi, cette manifestation ne concerne pas un salarié de TF1 mais un ex-salarié… d’Europe 1. Mais pas n’importe lequel et les lectrices et lecteurs de cette série, Le sale boulot, le connaissent bien : il s’agit de Kamel A., ce délégué syndical CFTC lourdement condamné en mars 2020 pour harcèlement sexuel et moral à Europe 1 (lire l’épisode 8, « Cinq femmes face au pouvoir du syndicaliste d’Europe 1) – il a fait appel depuis.

Et c’est ce même Kamel A. que les salariés de TF1 ont pu croiser quotidiennement au siège du groupe ou à la cantine : pendant de longs mois après son licenciement d’Europe 1 sitôt les plaintes des victimes déposées, en juin 2019, et jusqu’à sa condamnation en mars 2020, il a en effet trouvé refuge à TF1 ! Ce sont les locaux de la CFTC au sein de la chaîne qui l’ont accueilli.

L’affaire Kamel A. avait lamentablement rebondi en décembre dernier quand le délégué syndical, qui avait fait annuler son licenciement devant le tribunal administratif pour une simple question de forme, avait voulu reprendre son poste de responsable des jeux au sein de la radio mais surtout avait illico repris son mandat pour le compte de la centrale chrétienne.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!