Attentats de janvier 2015: le procès des spectres

L’audience qui s’ouvre ce mercredi convoque des 2nds couteaux, des disparus et d’autres absents encore.

lesjours.fr/obsessions/proces-

Au procès des 14 accusés des attentats de janvier 2015 qui s’ouvre ce mercredi, on aurait dû entendre l’accusée-clé Hayat Boumeddiene, l’épouse religieuse d’Amedy Coulibaly.

Ce sera impossible, car Hayat Boumeddiene est toujours recherchée et personne ne sait même si elle est encore en vie.

Follow

C’est le problème de la cour d’assises: au-delà même de cette accusée emblématique, la seule à avoir connu les trois auteurs des massacres, ce procès est d’abord celui d’une légion d’absents, morts, disparus, recherchés ou «mis de côté» pour le moment.

La cour d’assises spéciale n’a face à elle que onze accusés secondaires, comparses présumés.

Pendant plus de deux mois, l’audience risque donc d’être un théâtre d’ombres, alors qu’elle est considéré comme historique.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!