1/n
🇳🇴 🇮🇸 🇩🇰 🇸🇪 🇬🇱 🇫🇴 🇫🇮 🇦🇽

Parce que cette année le festival des Imaginales (imaginales.fr) met les pays nordiques à l'honneur, nous vous avons proposé d'explorer ces derniers jours les univers politico-poético-science-fictifs de trois autrices publiées aux éditions :

: mamot.fr/web/statuses/10213880

: mamot.fr/web/statuses/10210160

: mamot.fr/web/statuses/10210643

[En synthèse ici > lavolte.net/imaginales-2019-2/ ]


2/n
🇳🇴 🇮🇸 🇩🇰 🇸🇪 🇬🇱 🇫🇴 🇫🇮 🇦🇽

Aujourd'hui sera placé sous le signe de l' 🇮🇸 , avec un road trip dans les univers de via ses romans Elliot du Néant (, 2012) et (, 2017)

[ lavolte.net/auteurs/sabrina-ca ]


3/n
🇮🇸

Pour inaugurer ce nouveau voyage, nous souhaitions vous parler de Pierre Kropotkine (fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_K), de William Morris (fr.wikipedia.org/wiki/William_) et d’Élisée Reclus (fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89li).

Pour ces libertaires, les pays du nord - essentiellement l'Islande - ont été des sources d'inspiration majeures dans la possibilité d'imaginer des modes de vie communautaires et démocratiques, émancipés de l'esprit du capitalisme montant.


4/n
🇮🇸

Ci-après un extrait de l'ouvrage "L'imaginaire de la Commune", de Kristin Ross, paru aux éditions la fabrique en 2015.

[ lafabrique.fr/limaginaire-de-l ]


5/n
🇮🇸

Bien entendu, comme le précise ensuite Kristin Ross, s'il n'est pas "difficile de contester l'exactitude empirique de l'histoire ethnographique du XIXe siècle (...), l'important est de reconnaître dans la fascination de Reclus et de Morris pour l'Islande médiévale une manière de décentraliser le cours de l'histoire."


6/n
🇮🇸

Reclus, Morris, Ross : petits clins d’œil, donc, à la Commune de Montréal imaginée par Sabrina Calvo dans , et à la place centrale qu'occupe le rêve islandais dans ses romans actuels... et à venir !

A tout à l'heure pour la suite de notre thread ;)

[lavolte.net/auteurs/sabrina-ca]


7/n
🇮🇸

publie en 2012, aux éditions , son roman Elliot du Néant.
Il s'agit du premier ouvrage de l'autrice publié par la maison d'édition.

lavolte.net/livres/elliot-du-n


8/n
🇮🇸

L'histoire ?

, 1986. Un hiver sans soleil. Une île au bord de l’implosion volcanique. Un monde sans Internet, sans téléphones portables, à l’aube d’une nouvelle ère digitale.

Dans une petite école d’Hafnafjordur, entre une falaise arpentée par les fées et un champ de lave hanté par le passé, se noue un drame cosmique aux fantastiques implications.

lavolte.net/livres/elliot-du-n


9/n
🇮🇸

Où est passé Elliot, le très vieux concierge muet et autiste, à la veille d’une dernière kermesse ? Comment a-t-il réussi à quitter une chambre sans fenêtres, fermée de l’intérieur ?

Bracken, le professeur de dessin parti à sa recherche, va mettre au jour un impossible secret, écho des plus vieux mythes islandais, où absurde, poésie et terreur se confondent dans le mystère d’un dangereux cache-cache.

Eliott du Néant > lavolte.net/livres/elliot-du-n


10/n
🇮🇸

5 ans après la parution d'Eliott du Néant, Sabrina Calvo publie .

Un roman insurrectionnel où l'autrice imagine la Commune Libre de Montréal, et dans lequel l'Islande apparaît en trame de fond, comme une terre promise aux accents utopiques...

lavolte.net/livres/toxoplasma/


11/n
🇮🇸

Lorsque l'on interroge Sabrina Calvo sur les raisons qui l'ont motivée à placer l'intrigue d'Eliott du Néant en , sa réponse est la suivante : "A cette époque, j'étais souvent en Islande. J'avais retrouvé une intensité là-bas, après des années d'assèchement. Une lumière, un monde a explorer. Et un paysage sur lequel je pouvais projeter tout un tas de mythes plus ou moi personnels pour me réinventer (...)

[ - 2019]


12/n
🇮🇸

"(...) J'ai passé beaucoup de temps à parcourir cette ile, à la recherche d'endroits secrets, de traces d'invisible, de cette frontière imperceptible entre deux mondes. J'ai posé mes bagages à Hafnafjordur, près d'un palais féérique très connu - les falaise d'Hamarrin, et j'ai tout détricoté. Je me suis nourri de ces lieux, de ces légendes et de ces concepts, en les triturant, en les poussant jusqu'à leur point de rupture (...)"

[ - 2019]


13/n
🇮🇸

"(...) Elliot est le fruit de toute une démarche pour trouver un imaginaire vital, vivant, et du lien qu'on peut entretenir avec des dimensions à peine ébauchées. C'est aussi un livre sur la ligne, la main qui dessine et découpe le rien en pleins et vides. Une reconnexion avec une pratique de mon adolescence, qui a ré-émergélà-bas en même temps que ma passion pour cette langue, cette poésie et cette jeune terre à vif."

[ - 2019]


14/n
🇮🇸

L' revient ensuite comme un potentiel lieu de devenir dans , comme "un bastion idéalisé, aux marges des luttes mondiales, qui s'est refermé et réinventée - pas forcément pour le mieux d'ailleurs."

[ - 2019 ]


15/n
🇮🇸

L' apparaît ainsi comme un élément, un territoire définitivement intégré à la démarche d'écriture de l'autrice.

"C'est cyclique : j'ai ressortis mes dictionnaires et mes cartes psychiques, et je sens que l'appel de cette couleur bleue qui me hante sera difficile à ignorer. J'y reviens toujours. J'écris en ce moment même sur le sujet - c'est un bonheur de m'y replonger encore et encore et d'y trouver de nouveaux échos (...)"

[ - 2019]


16/n
🇮🇸

"(...) Cette ile, c'est un peu un terrain d'expérimentation pour moi, pour y tester des choses que je pense impossibles à discerner dans les pays occidentaux où j'ai l'habitude de vivre. (...) J'ai besoin de cette terre de merveilleux, des ces racines élémentaires."

[ - 2019 ]


17/n
🇮🇸

"(...) Peut-être que c'est ça qui me pousse à soulever chaque caillou de ce pays : pas les fées, pas les sagas, pas le folklore ou même le paysage mais l'expression brute de l'imagination matérielle en mouvement, que je peux modeler à ma guise pour épouser les contours de l'invisible."

[ - 2019 ]


18/n
🇮🇸

Peut-on alors parler d'utopie Islandaise ? Comme Kristin Ross a propos de l'engouement de William Morris et d’Élisée Reclus, Sabrina Calvo relativise : "(...) c'est toujours compliqué de faire ce genre d'appropriation culturelle, je ne suis qu'une étrangère de passage qui fantasme un peu tout ça, d'un peu trop loin."

[ - 2019]


19/n
🇮🇸

Une réflexion que l'on se propose de poursuivre dès demain, via un entretien croisé entre l'écrivaine Sigríður Hagalín Björnsdóttir et Sabrina Calvo.

Invitée des , Sigríður Hagalín Björnsdóttir vient de publier son premier roman : L'île.

Un roman post-apocalyptique, dans lequel l' se retrouve du jour au lendemain privée d' et coupée du reste du monde...

@ demain 😉 🌋

gaia-editions.com/content/lile

Follow


20/20
🇦🇽

L'Ile, de Sigridur Hagalin Björnsdottir : "Un chef d'oeuvre, j'ai pris une claque ", dixit

Au vu de la richesse des échanges croisés d'hier entre @sabrina et Sigridur, nous avons initié la rédaction d'un article/dossier sur les utopies Islandaises, à retrouver tout bientôt sur le site de 😉

Merci de nous avoir suivi et à bientôt pour de nouvelles aventures 😎

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.