jcfrog 🎸 🤘 🐸 is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

Quand les vendeurs de cerveau disponible montent au front pour la malbouffe. Et france tv avec. Pathétique.

arretsurimages.net/articles/fr

après toutes ces années c'est resté un vieux tic, au bureau je peux pas m'empêcher de jeter un oeil par la fenêtre pour voir le traffic sur le périphérique.
Chargé ce matin

Bien mieux que les élections, les référundums, les consultations, l'arme absolue des démocrates, le jury citoyen. Franchement, je ne vois pas mieux.
Des citoyens tirés au sort travaillent un sujet, et ils sont compétents

youtube.com/watch?v=oxjPf49_9d

Comme c'était plutôt destiné à interpeler les acteurs publics, j'ai mis ça dans le touitteur.

twitter.com/bayartb/status/998

Ça raconte un peu, dans un argumentaire qu'ils peuvent intégrer, au président de l'ARCEP et au secrétaire d'état au numérique, ce que font les copains d'AuverNet pour couvrir de la zone gris claire.

Comment on amène du haut débit. Comment on investi autre chose que des euros. Et ce que ça apporte.

Passionnant, vais peut être acheter un livre.
Edouard Louis: " On propose deux choses aux classes populaires: mourir ou mourir " youtu.be/he6CWAHa278

The Joanna <3

"Anything that empowers women is to be supported. the spirit of suffragettes is with us"

Les gens sont tellement suspicieux...
Pourquoi un gvt ultra libéral obsédé par l'Entreprise et la rentabilité aurait forcément envie de privatiser un vieux machin public qui coûte des sous au profit de gens qu'on ne connaît même pas dans les conseils d'administration?

Je n'ai rien contre les capitalistes. J'ai moi-même un excellent ami capitaliste. Mais quand on voit comment ils vivent, leurs femmes voilées dans des foulards Hermès, leurs enfants envoyés de force à l'école privée... Et que dire de leur mode de vie ? Et vas-y que je garde toute les richesses pour moi, et vas-y que je roule en Bentley alors que je ne déclare rien aux impôts ! Ah, ça, pour toucher des subventions publiques pour leurs entreprises et licencier les salariés, y a du monde, hein !