Follow

Bruno Le Maire "n'est pas pour interdire la pub sur les produits les plus polluants" (zici.fr/5m).

> "Il s'est en revanche dit favorable à ce qu'on informe mieux le consommateur. « Je fais confiance à l'intelligence collective des Français » " Des pub avec une mention de l'impact environnemental donc.

Pourtant, faire "confiance à l'intelligence collective" c'est précisément arrêter de faire de la pub. Chacun·e ira chercher l'info de soi-même... s'iels en ont besoin évidemment.

@imacrea

Ok. Prenons-le au mot.

Inventons la publicité du XXIème siècle. La « publicité » au sens strict du mot, pas la réclame qui n'est qu'une propagande commerciale.
La publicité commerciale, comme il existe la publicité foncière : des actes publiés par des notaires, rendant publique l'information factuelle des propriétaires fonciers.
La publicité commerciale serait accessible aux consommateurs souhaitant s'informer sur les produits. Factuelle, neutre, sans discours promotionnel. (1/2)

@imacrea

La réclame, ce discours diffusé de force à des gens qui ne le réclament pas, et totalement biaisé puisque les vendeurs d'un produit sont autorisés à en vanter les qualités, serait interdite.
Seule la publicité commerciale serait autorisée : un registre public accessible à tous, référençant tous les produits sur le marché.
Les consommateurs désireux ou en besoin d'acheter tel ou tel produit pourraient choisir sur une base factuelle.
ÇA c'est faire appel à l'intelligence collective.

@petitevieille J'aime le côté neutre et factuel que tu évoques. Avec un système à la Wikipédia éventuellement pour justement assurer cette neutralité à travers la possibilité pour chacun·e de fact checker ? C'est un peu ce que fait @openfoodfacts pour les produits de l'alimentation en fait 🤔

@imacrea

@openfoodfacts

Je ne sais pas s'il faut un système non centralisé comme un wiki, ou une base de données officielle sous la responsabilité de la DGCCRF, ou peut-être les deux, mais ce qui est sûr c'est que la réclame actuelle est toxique à tous niveaux.
Un OpenFoodFacts élargi à tous les produits commercialisés, permettant de chercher les offres existantes quand on a besoin d'un produit ou d'un service. Sans auto-célébration comme avec la réclame.

@petitevieille @imacrea @openfoodfacts On a crée Open Products Facts 🎉 Il y a besoin d'aide pour le remplir maintenant, et le rendre plus modulaire, catégorie par catégorie.

@imacrea

> Pourtant, faire "confiance à l'intelligence collective" c'est précisément arrêter de faire de la pub. Chacun·e ira chercher l'info de soi-même... s'iels en ont besoin évidemment.

Pas très tout ça… « La pub ça crée de l'emploi et ça rémunère des journalistes et services en lignes gratuits, ouin ouin cey pas bien de la réguler ou de l'interdire, ouin ouin manque à gagner ouin ouin »

@devnull Ahahah mais non voyons.. Du coup iels vont se reconvertir et dédier leur compétences créatives et rédactionnelles à la création artistique.

A vrai dire, iels ne demandent que ça, personne ne prend du plaisir à faire une pub pour un SUV! En plus iels iront mieux mentalement, moins de dissonance cognitive!

@devnull Et pour boucler la boucle... Puisqu'il ne faut pas oublier l'argument éco : "l’impact de l’industrie culturelle total atteint 104 milliards d’euros, soit près de 6% de la valeur ajoutée dégagée en France." Et oui, c'est PLUS que le secteur de l'automobile, exactement "sept fois la valeur ajoutée de l’industrie automobile" !

C'est pas moi qui le dit, ça provient d'un rapport officiel du Ministère de l'Economie et du Ministère de la Culture. 👉 developpement-artistes.org/la-

cc @RAPasso

@devnull

@imacrea

Qu'ils viennent avec leur ouin-ouins.

La gratuité est une arnaque. En bout de chaîne c'est TOUJOURS nous qui payons. La réclame ne finance rien, elle organise un impôt privé sur les consommateurs, en totale opacité, se sucre au passage, et redistribue l'argent ainsi prélevé de manière - hélas - indolore car invisibilisée à qui aura contracté avec elle.
C'est du vol organisé, et on prétend que ça "offre" des services… Tout est payant. Et NOUS payons.

@petitevieille On est d'accord. mais tant qu'il y aura des gens qui s’opposeront à tout changement sous prétexte que « le public s'en fout des spams publicitaires et du flicage, et refus de payer donc c'est le seul système qui fonctionne ouin ouin, bloquer la pub et être pro-régulation c'est du vol ouin ouin », rien ne changera. Les pouvoirs publics s'appliquent devant les ouin ouin de leurs lobbies et de tous ceux qui ont des profits à en tirer (même les miettes hors industrie pub)

@imacrea

@devnull Justement, la convention citoyenne, qui est censée représenter (plus ou moins) fidèlement "les gens", est en faveur de l'interdiction de ces publicités pour les produits les plus polluants. Donc les ouins ouins semblent surtout être du côté de l'industrie et des publicitaires mais l'adaptabilité est dans leur "ADN" comme on dit, je ne me fais pas de souci pour eux·elles pour trouver d'autres voies. Ben voyons. Quand les startups disruptent, elles ne demandent pas l'avis des autres.

@imacrea

@devnull

Utilisons leurs armes sémantiques.

Ils aiment la disruption ? On va leur en donner.

Plus aucune réclame pour des produits nocifs. La notion de "Loi Evin climatique" est bien vue.

Obligation de renseigner sur le prix de vente la part du budget publicitaire de l'entreprise. Sur ma canette de Coca-Cola™ à 2 €, combien financent la réclame ? Il FAUT le savoir. Cela doit être public, affiché sur le prix.

@petitevieille @devnull On pourrait même aller jusqu'à pousser la traçabilité pour voir à quels médias et plateformes on participe. En achetant du Coca y'a de fortes chances qu'une partie de nos 2€ aillent évidemment chez Facebook, Google et co.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!