Follow

Question du matin, bonjour :) Est-ce que ça vous paraît faisable de concevoir une alternative libre à Trainline ? (ex CapitaineTrain) Au moins on enverrait pas toutes nos habitudes de transport aux anglais (et va savoir s’ils vendent pas ça derrière) et on pourrait libérer cette data (surtout en prévision de la privatisation!) et pleins d’autres fonctionnalités à imaginer. cc @dada @roipoussiere @framasky @jz

@imacrea @dada @framasky @jz
C'est techniquement faisable, oui. :)
Reste à savoir s'il y a des personnes motivées pour se lancer. :D

@imacrea @dada @roipoussiere @framasky @jz Faisable, ça risque d’être très difficile.
Ça suppose des accords avec la SNCF pour l’accès aux API de recherche/réservation…

@aeris
La sncf fournit une api pour ça, c'est juste limité à 5000 requêtes par jour mais c'est suffisant pour proposer une alternative.
@imacrea @dada @framasky @jz

@roipoussiere @aeris @imacrea @dada @framasky @jz À ma connaissance, l'api sncf ne permet que des recherches de trajets/horaires, pas de faire des réservations. Pour cela il faut un accord commercial avec la sncf, et passer par leur partenaire sabre

@ayoli @roipoussiere @imacrea @dada @framasky @jz Oui, je parlais de leur API « privée » qui permet des choses (dont la réservation et la pose d’option) que l’API publique ne permet pas.

@aeris @ayoli @roipoussiere @dada @framasky @jz La SNCF fournit forcément une API puisque c’est comme ça que s’est construit Capitaine Train. En effet il faudrait peut être une structure d’asso/coop pour demander après un accès spécifique.

@imacrea @ayoli @roipoussiere @dada @framasky @jz Oui, et c’est pour ça que je te dis que ça risque d’être compliqué.
Il va rapidement être question de gros sous & cie.
Et avec des clauses comme par exemple interdire à un tiers l’accès à l’API (donc exit le logiciel libre).

@ayoli @roipoussiere @aeris @imacrea @dada @framasky @jz Oui, il faut un accord type agence de voyages…
Quant aux données, d'après les captures que j'avais vu passer, il semble que Facebook notamment avait bien accès au détail des réservations et pouvait donc affiner son profilage de l'utilisateur 😐

@valeryan24 @ayoli @roipoussiere @aeris @dada @framasky @jz > « Suite à une décision de l’Autorité de la Concurrence en février 2009, la SNCF a accepté d’ouvrir son système de réservation. En mars de la même année, nous avons fondé Capitaine Train. Mais il a fallu ensuite négocier pendant un an pour accéder à son système de réservation et signer un contrat nous permettant de vendre ses billets.»

@ayoli @imacrea @valeryan24 @aeris @dada @framasky @jz
Oui mais c'est toujours faisable d'avoir un site / appli qui interroge simplement l'API publique et redirige vers le site de la sncf pour la résevation, directement sur la page du billet en question.

@roipoussiere @imacrea @valeryan24 @aeris @dada @framasky @jz Oui mais du coup, ça enlève un des objectifs de départ comme ne pas envoyer les données de nos habitudes de transport à sncf/trainline

@ayoli @imacrea @valeryan24 @aeris @dada @framasky @jz
1. ça enverrait tes données à la sncf uniquement quand tu réserverrais effectivement ton billet, pas quand tu cherches un billet sans en acheter un (ie. quand tu te dis que tu ne vas pas fare ce voyage, ou bien que tu vas partir en covoiturage, etc.)
2. à partir du moment où tu dois réserver un billet, je pense que tu es obligé.e de fournir des données personnelles à la sncf (à minima tes infos banquaires, qui permettent de t'identifier).

@roipoussiere @ayoli @imacrea @valeryan24 @dada @framasky @jz Les données bancaires non, ça c’est ton boulot de le gérer, c’est ton service qui paie la SNCF. Pas ton client directement.

@ayoli @valeryan24 @roipoussiere @aeris @dada @framasky @jz je ne connaissais pas cette solution, c’est déjà une belle avancée !

La dernière fois que je m'étais penché sur la question, les transports publics "bénéficiaient" d'une exception sur la gratuité des données. Je peux sinon te rapporter les paroles d'un ex-collègue présent à une réunion sur le sujet. L'objectif affiché était de faire de l'open-washing pour rester entre soi. L'hégémonisme de la SNCF me semble un frein plus gros pour l'open data qu'un petit acteur comme trainline.

@imacrea @dada @roipoussiere @framasky @jz

@lfievet2 @dada @roipoussiere @framasky @jz Merci pour ton témoignage. Mais, si je ne me trompe pas, bientot ils ne seront plus seuls sur le marché. On peut prédire que l’achat va se déplacer sur des sites type « comparatifs » comme dans l’aviation. Si une initiative open est alors en place, son avantage par rapport aux autres sera sa capacité à économiser sur les frais du comparateur. Lui donnant alors un avantage compétitif certain.

Difficile de prédire les effets de la mise en concurrence. Pour mémoire, le fret ferroviaire a été mis en concurrence il y a des années, Veolia a tenté le coup et abandonné en accusant la SNCF qui contrôle l'infrastructure de ne pas jouer franc jeu. En matière de data, la SNCF freine depuis 15 ans avec le même genre de logique de contrôle, la RATP ne fait guère mieux et il est probable que les gros acteurs essaient de rendre le truc inabordable.

@imacrea @dada @roipoussiere @framasky @jz

@lfievet2 @dada @roipoussiere @framasky @jz Je vois, c’est du lourd en effet (!). J’ai l’impression que c’est dans ce genre de situations qui nécessitent des moyens importants et de la grosse négo que le libre semble atteindre ses limites. Ou bien je me trompe et de nouveaux modèles de financement/soutien se développent pour donner plus de soutien à la « libération » de ces écosystèmes fermés ?

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.