Bonjour, Lille !

Deuxième (ou premier, selon la façon dont on compte) jour du FIC forum-fic.com/, où on réfléchit sur comment combattre les méchants qui sont dans le nordinateur.

J'ai oublié le mot-croisillon #FIC2020. Séance plénière dans une heure.

Le plus amusant, au #FIC, ce sont les films de sensibilisation qu'on nous passe dans l'amphi entre deux confs. Celle de Carrefour où Sophie la cruche a utilisé ses identifiants Carrefour sur un rézosocio qui a ensuite été piraté, est drôle.

On commence. 12 000 personnes cette année. 450 exposants commerciaux..
#FIC2020

« L'Europe doit proposer une liberté sécurisée » Hmmm… #FIC2020

« Il faut réconcilier la sécurité et l'expérience utilisateur. » Ah, Guillaume Tissier a écouté @Natouille

#FIC2020 #UX

« Il faut déculpabiliser les victimes » Ouh, là, on fait de la bienveillance, au #FIC, maintenant ? On se croirait à ParisWeb.

« Perceval a reçu 200 000 signalements » C'est du taf, d'être chevalier de la Table Ronde.

#FIC2020

Des messages de cybersécurité sur l'emballage de la baguette de pain. (Expérience faite par la gendarmerie de Metz.)

#UX #FIC2020

« La gouvernance d'Internet est encore très bipolaire. » Bipolaire comme l'héroïne de « Homeland » ?

#FIC2020

« Une plate-forme cyber-digitale » Il y a de tout au #FIC, du bon et du moins bon. Là, le type de la #FrenchTech aligne les clichés.

#FIC2020

« Le contexte est très dark » Guillaume Poupard (ANSSI) attaque fort.

#FIC2020

« Il y a quelques États dans le monde qui ont une volonté de pouvoir et de domination. »

Ben, tous, non, à part le Costa-Rica et le Botswana ?

#FIC2020

Très déçu par l'exposé de Guillaume Poupard, très politicien.

#FIC2020

#UX et #design sur le même slide. Décidément, le #FIC n'est plus ce qu'il était.

#FIC2020

Slide opposant le SOC traditionnel et le SOC moderne. À gauche, un vieux mec ronchon devant des terminaux. À droite, une jeune femme sexy devant une UI style science-fiction. C'est beau, la communication.

#FIC2020

La table ronde sur les utilisateurs répète en boucle que la sécurité doit être facile à utiliser. C'est juste (si elle est compliquée, elle ne sera pas utilisée, voire contournée) mais cela sert souvent de prrétexte pour désenpouvoirer (ça se dit ?) l'utilisateur. Un orateur d'une boîte privée se vantait ainsi d'avoir une solution facile à utiliser et sécurisée de courrier… tout sous-traiter à Gmail.

#FIC2020

La plupart des autres solutions de sécurité « faciles à utiliser » présentés au #FIC2020 sont de la même catégorie : promotion démagogique (« aucun effort à faire ») et système fermé 100 % contrôlé par un acteur extérieur à qui il faut faire une confiance aveugle. (Les solutions Google étant évidemment celles qui vont le plus loin en ce sens, ce discours sur la facilité est ancien chez Google.)

Follow

@bortzmeyer mais bordel, ils vont comprendre que l'informatique, et la sécurité en particulier, ce n'est pas "simple".
Si ça paraît simple c'est que tout ce qui est compliqué t'a été caché (coucou macos)

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.