flcz75 is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

flcz75 @flcz75@mamot.fr

Quand la théorie du ruissellement rejoint la théorie du premier de cordée (par Rodho)

La nouvelle théorie du premier de cordée: quand la paroi est trop abrupte, on lâche tout ! (par Acé)

Macron ou l'esprit de synthèse (par Babouse)

Dans la France de Macron, les premiers de cordée sont les riches ! (Dessin de Na!)

Macron s'adresse aux jeunes

Bienvenu dans la start-up nation !

Des militants ont déclenché un feu d'artifice ds la centrale nucléaire de ce matin pr dénoncer le manque de sécurité. (via twitter.com/AlertesInfos)

Loi antiterroriste: "Vis ta vie normalement " (par Michel Cambon)

Budget de la recherche 2018 :

Zéro création d’emplois stables dans les laboratoires de la recherche publique !
D’où sort ce chiffre, alors que la ministre de l’Enseignement supérieur annonce un budget en hausse de 501 millions pour la recherche publique ? Tout simplement du «bleu», le document qui contient le vrai programme du gouvernement pour 2018.

huet.blog.lemonde.fr/2017/10/0

Adblock en version télé (par Berth)

La prose de Macron trop complexe pour le comité Nobel (par Marc Large)

Valls entouré par ses soutiens à l'Assemblée Nationale 😂

Allez chercher du taf, bordel ! (par Deligne)

Le projet de loi antiterroriste, qui vise à instaurer un état d'urgence permanent en inscrivant les mesures liberticides propres à l'état d'urgence dans le droit commun, va être voté à l'Assemblée nationale. Interpellez votre député-e pour l'exhorter à avoir le courage politique de voter contre !

action.attentifsensemble.org/c

flcz75 boosted

Pour beaucoup d’entre nous, le vote n’a jamais été porteur de changements réels. Malgré cela, maintenant, le simple acte de vouloir voter a un petit quelque chose de radical et transgresseur.

Pour les "libéraux" comme Rajoy ou Macron, la démocratie c'est voter quand ils veulent, comme ils veulent et ce qu'ils veulent.

Fin de l'état d'urgence : le nouvel état de droit (par Pascal Gros)