Follow

On peut ne pas partager tous les discours et idées de F. Ruffin, mais enfin une tribune salutaire dans l'Assemblée Nationale sur le mythe de la croissance dans un mode fini, les conséquences sur la biodiversité, le changement climatique youtube.com/watch?v=fRUxBKOq9k

Quand est-ce qu'on change ? Quand est-ce qu'on tente autre chose (en acceptant humblement qu'on peut se tromper) ? Pourquoi s'entêter à perpetuer le même modèle ?

@fjg
Parce que pas de croissance économique = pas de crédits = déflation monétaire = crash économique.

Il faut commencer par changer la monnaie, pour une monnaie dont les règles n'impliquent pas un comportement économique a adopter.

Il faut comprendre ce point fondamental.

Seule la #Ğ1 permet aujourd'hui d'utiliser une monnaie qui n'implique pas de comportement autre que celui choisi librement par les humains et humaines,

@inso merci de soulever ce point.
Ce qui m'apparait primordial au niveau d'un Etat c'est d'encourager la recherche d'alternative, d'ouvrir le débat à d'autres modes de penser. Ca fait 30 ans que droite, gauche, centre passe avec tjs la même rengaine "Avec la croissance, les emplois vont revenir, la richesse...". Et ca n'arrive pas. Au bout d'un moment il est plus que temps de tenter autre chose.
En plus ce modèle ne passe pas à l'échelle, ne tient pas comptes des limites physiques...

@inso Donc explorons d'autres pistes, solutions, autorisons-nous de se tromper, d'apprendre...
Si tu peux en dire plus sur la différence de / duniter, n'hésites pas, je lirai avec plaisir !

@fjg Un des gros soucis de la monnaie dette dans sa forme de création est qu'elle utilise le mécanisme des intérêts pour rémunérer la banque. Les intérêts impliquent que pour créer 10, il faudra ramener 11. Et donc ils impliquent la recherche du profit et le besoin de croissance.

@fjg
La #Ğ1 utilise d'autres règles. La monnaie est créée symétriquement entre chaque individu. Si les individus souhaitent réduire leur production et consommation, la monnaie continue de suivre son rythme de création. Elle ne s'effondre pas.
De plus, il n'y a donc pas de "force économique" impliquant un comportement particulier plutôt qu'un autre, car la création est symétrique entre individus. La relation de pouvoir en terme de création monétaire est la même.

@fjg
La force initiale que tu met dans un système implique un mouvement. La force provoquée par le besoin des intérêts de la monnaie-dette se répercute ensuite dans l'utilisation de cette monnaie au quotidien. Alain demandé 10 et doit récupérer 11, il va donc faire de même dans ses échanges pour s'assurer de trouver le 1 manquant. Et impliquera donc le même comportement chez les personnes avec qui il échangera.

@fjg
Dans le cadre de la #Ğ1, la force initiale est neutre. Alain créé 10, Fannie créée 10, tout le monde créé 10. La création de la monnaie n'implique pas de comportement.

Pour finir, dans la monnaie dette, la banque qui donne l'autorisation de créer de la monnaie, il faut que l'objectif soit en adéquation avec ses valeurs.
Dans la Ğ1, une fois la monnaie créée, libre à chacun de financer ce qu'il souhaite avec. Tout le monde a co-créé la même part, aucune valeur individuelle n'est favorisée

@fjg
J'ai fini mon explication, j'espère que ça te parle et que j'ai réussi à être clair :)

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.