@joachim
C'est dommage, pas grand chose sur l'industrie, on en déduirait que presque tous les efforts et interdictions devraient peser sur les individus. Ce qui est important mais pas suffisant, il me semble.

@SacripAnne Nombreuses conséquences sur l'industrie cela dit, dans les différents secteurs c ités : alimentation/habillement/énergie/mobilité/publicité. @joachim

@emmanuelc
Conséquences, oui, et donc sur l'emploi. Donc sur les individus. Mais sur les normes de production ?
@joachim

@SacripAnne Quels que soient les changements, ils concerneront de toute façon l'emploi. Si on relocalise, il y a de fortes chances pour que les normes changent aussi, car on ne voudra pas des mêmes « merdes » que celles qu'on accepte actuellement chez les autres (pollution, etc.). Et ce n'est pas moi qui le dit d'ailleurs.
Mais soit, prenons le sujet par le bout des normes : qui veut/peut bien payer davantage pour ça ? @joachim

@emmanuelc
Peut / veut mais aussi doit (au sens responsabilité morale).

Entendons nous bien, je ne suis pas contre la responsabilisation individuelle. C'est pas pour rien que j'ai des vélos 😉 Mais que es états et le Cac40 se foutent de participer à la "solution", ça me rend dingue.

@joachim

@SacripAnne Idem pour les 2 aspects :-) (et sur d'autres choix individuels), et je crains que les solutions et contraintes ne viendront jamais d'en haut malheureusement. @joachim

@SacripAnne Regarde, ils ne sont même pas fichus d'interdire de pauvres pailles en plastique ! (ni les sacs, qui au final continuent de nous polluer). Alors pour des produits plus problématiques, même pas la peine (Macron revient sur l'interdiction du glyphosate d'ailleurs.) @joachim

@emmanuelc
J'allais te dire tout à l'heure que j'étais desepérée de leur inaction / action contre l'intérêt humain.
@joachim

@SacripAnne À mon humble niveau je ne vois que trois portes que je peux ouvrir : l'action individuelle, l'éducation, et en parler autour de moi. @joachim

@emmanuelc
Oui, à la fin, pareil. Mais ça me laisse frustrée quand même cette infographie.
@joachim

@SacripAnne Je suis peut-être naïf, mais je pense que déjà si le consommateur est bien informé de ce qu'on lui vend (et comment ça a été produit), il n'y a plus forcément besoin d'interdire quoi que ce soit. Et les états, l'Europe, ont un rôle à jouer : imposer un étiquetage clair. Je voudrais savoir avant d'acheter : combien de CO2 a été émis pour fabriquer, y-a-t-il eu d'autres pollutions notables, quelles étaient les conditions de travail (sécurité, salaires, etc.)
@emmanuelc @joachim

@SacripAnne Il y a bien sûr la difficulté de trouver les bons critères, que ça reste simple et lisible, mais a peu près n'importe quel système sera forcément meilleur que le néant actuel.
@emmanuelc @joachim

@youen Regarde ce qui se passe pour l'étiquetage nutritionnel et les lobbys qui freinent…

quechoisir.org/billet-du-presi

fr.wikipedia.org/wiki/Informat

Non, j'ai vraiment du mal à croire que ça viendra d'en-haut.

@SacripAnne @joachim

@emmanuelc Oui, après sur d'autres thèmes ça devient compliqué, par exemple bon courage pour faire le bilan carbone d'une télé 4K, sur toute la chaîne des mines jusqu'au magasin. Seuls les industriels eux mêmes peuvent faire ce travail. En imposant l'étiquetage sur le produit fini, implicitement ça veut dire qu'ils vont demander à tous leurs fournisseurs un bilan carbone, qui vont demander à leur propres fournisseurs, etc. Les particuliers n'ont pas accès aux données.
@SacripAnne @joachim

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.