Follow

Et si on hackait le système éducatif ?

· · Web · 3 · 0 · 1

Le système éducatif actuel est enraciné dans la conformité. Tel le "lit de Procuste", il est de nature à uniformiser l'enfant. Plutôt que de changer le cursus scolaire pour qu'il s'adapte aux enfants, on préfère changer les enfants (en sur-diagnostiquant des TDAH ou autre pathologie et sur-prescrivant des médicaments) pour qu'ils s'adaptent au curriculum imposé.

Il compte sur la seule bienveillance et les efforts de professeurs toujours plus débordés et toujours moins formés pour adapter l'enseignement à l'enfant. Réactionnaire, il est orienté vers des valeurs et pratiques appartenant au passé. Il nous force à apprendre les mêmes choses, de la même manière, au même endroit, au même rythme et au même âge.

Il se base sur un système de récompenses extrinsèques à l'élève (la note/appréciation du prof, l'éventuelle récompense/sanction des parents selon les résultats obtenus). En résultat, les élèves se soucient plus de leurs notes que de leur apprentissage. L'erreur est sanctionnée alors qu'elle est à l'origine de l'apprentissage. On constate également une tendance à la triche, caractéristique d'un système qui marche sur la tête.

Dans l'enseignement supérieur (et maintenant dans l'enseignement secondaire), les écoles sont mises en concurrence : elles sont dorénavant plus garantes d'une réputation et d'un réseau que d'une qualité d'enseignement.

L'accent est d'ailleurs mis de plus en plus sur l'acquisition de compétences professionnelles et la spécialisation toujours plus précoce que sur l'élévation personnelle et la curiosité. La rareté des places dans les formations bien "réputées" créé une compétition tacite entre élèves, et sélectionne les éléments les plus capables de se conformer aux exigences.

En spécialisant les enfants de plus en plus tôt, on leur refuse leur droit à l'errance. Pourtant, il faut bien se perdre un peu pour finalement se trouver…

L'Etat doit perdre son monopole actuel sur l'Education des enfants (comment, d'ailleurs, une éducation peut-elle être "nationale" ?)

L'Education de ses enfants est la responsabilité première de tout parent.

Dans certaines cultures ancestrales, l'Education était même l'affaire la société toute entière. Peut-être va-t-il falloir y revenir ...

Voyons comment exploiter la législation sur l'école à la maison :

L'école à la maison peut être un choix des parents. L'éducation est alors réalisée par eux-mêmes ou par une personne de leur choix.

Aucun diplôme particulier n'est nécessaire pour assurer l'enseignement. La démarche et les méthodes pédagogiques choisies doivent être présentées à l'inspecteur chargé du contrôle.

Source : service-public.fr/particuliers

Ce contrôle pédagogique périodique (tous les ans) vise à s'assurer qu'à ses 16 ans, l'enfant maîtrise l'ensemble des exigences du socle commun (ci-dessous)

L'instruction ne doit pas nécessairement respecter les programmes de l'Éducation nationale pour chaque niveau, la famille choisissant librement les moyens et méthodes d'atteindre ce niveau.

Le socle commun se décompose en 5 domaines de formation :

1. Les langages pour penser et communiquer : apprentissage de la langue française, de langues étrangères et régionales, des langages informatiques, des médias, des arts et du corps.

2. Les méthodes et outils pour apprendre : enseignement des moyens d'accès à l'information et à la documentation, des outils numériques, de la conduite de projets et de l'organisation des apprentissages.

3. La formation de la personne et du citoyen : apprentissage de la vie en société, de l'action collective, de la citoyenneté.

4. Les systèmes naturels et techniques : approche scientifique et technique de la Terre et de l'univers, qui vise à développer la curiosité, le sens de l'observation et la capacité à résoudre des problèmes.

5. Les représentations du monde et l'activité humaine : compréhension des sociétés dans le temps et l'espace, interprétation de leurs productions culturelles et connaissance du monde social contemporain.

L'Education Nationale a totalement loupé son virage numérique.
Il ne suffit pas de mettre des ordinateurs dans une salle, d'utiliser une application pour gérer les absences, les notes, et le contact avec les parents.

Peut-on vraiment en vouloir à l'EN, étant donné qu'Internet la rend littéralement obsolète...

mamot.fr/web/statuses/10097934

L'Ecole doit cependant rester un lieu de sociabilisation. Elle ne doit pas être 100% numérique, mais plutôt bicéphale, mi-virtuelle, mi-réelle (un peu à l'image de nos propres vies au final).
Et il est fondamental qu'Elle s'ouvre au monde extérieur, que les collégiens/lycéens puissent croiser leurs ainés artistes, geeks, entrepreneurs, chercheurs, artisans, etc.

L'Ecole du futur doit être un tiers-lieu polymorphe : à la fois Fablab/Makerspace, studio d'enregistrement, bibliothèque, cybercafé, gymnase, potager, espace de co-working, cuisine, cinéma...

L'Education Nationale est incapable de réaliser une telle transformation d'elle-même, la solution viendra d'expérimentations extérieures, qui viendront petit à petit se substituer à Elle.

« Il ne faut pas compter sur ceux qui ont crée les problèmes pour les résoudre. » - Albert Einstein

Il faut donc que ces expérimentations, ces écoles alternatives, ces tiers-lieux se multiplient, et draînent petit à petit les élèves hors des salles de classe surchargées de l'Education Nationale

Nous sommes très nombreux à vouloir sauver nos jeunes générations du carcan de l'Education Nationale.
Il manquerait une sorte de mode d'emploi, de recette à suivre. Un code source de l'Ecole du XXIe siècle, en somme...

Let's hack together !

Voici les étapes qui, selon moi, doivent permettre l'émergence d'écoles alternatives partout sur le territoire

1. Rassembler parents/enfants autour d'un projet pédagogique solide, et d'un ou plusieurs mentors/tuteurs dans le coin, capables de faire vivre ce projet pédagogique.

Le(s) tuteur(s) peuvent commencer à mentorer les enfants à domicile, en petits groupes.
Une fois que la communauté locale aura atteint une taille suffisante, il sera temps de passer à l'étape suivante.

2. Former une association Loi 1901, qui permettra de structurer le projet. Sa gouvernance devra impliquer parents, mentors, et enfants.
Elle permettra notamment de sécuriser un budget de fonctionnement.

3. Ce budget de fonctionnement permettra à l'association de louer un local (une maison ou un appartement bien situé) provisoire, permettant à la structure de se stabiliser, de grossir et de mieux s'organiser.
L'objectif étant de réunir un budget d'investissement suffisant pour passer à l'étape finale

4. La location/l'achat d'un tiers-lieux approprié, l'investissement dans du matériel, etc.

@demartino L'école alternative existe ; on pense en premier aux pédagodies Frenet / Steiner / Montessori, mais sous ces noms et d'autres sa cache surtout une éducation respectueuse de la nature de l'enfant, donc de la nature de l'humain, donc à l'opposé de la logique marchande qui transforme les êtres vivants en être produisant

@demartino Je verrais bien aussi une matière transversale, genre développement personnel : de l'intelligence (au sens où nous en avons discuté) aux soft skills personnalisés. A moins que cela fasse déjà partie d'une des 5 rubriques proposées...

@Pr_Roubidou Effectivement, je trouve aussi que le socle commun proposé par le ministère manque de développement intérieur (esprit critique, créativité, etc...).
Mais ce n'est pas vraiment l'objectif de l'éducation nationale, de former des citoyens éveillés, si ?
Quand à la transversalité, elle est essentielle, bien sûr ! En étant libéré du programme scolaire, et des disciplines cloisonnées un mentor (idéalement généraliste) pourra enfin faire vivre la transversalité à ses élèves

@demartino Rassembler d'autres personnes autours d'un projet commun solide c'est également la première étape, critique, que j'ai identifié de mon coté pour un tel projet.

Mais j'ai un peu de mal rentrer dans le détail des étapes suivantes tant que cette première étape ne sera pas franchie.

@Lab_8916100448256 C'est ma priorité du moment !
Une piste que j'aimerais creuser en ce sens : la

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.