Follow

Allo @Place_Beauvau@twitter.com - c'est pour un bilan (provisoire)

A l'heure où l'IGPN rend public son rapport 2018, et où l'on apprend que les tirs de ont bondi en un an de 203% et ceux des de 296%, rappel de nos chiffres.

Data visualisation complète mediapart.fr/studio/panoramiqu

En 2018, les policiers ont utilisé 19 071 munitions de LBD et 5 420 munitions de grenades de désencerclement, soit des hausses de 203 % et 296 % par rapport à l’année précédente, selon un rapport de la « police des polices ».

Hausse de plus de 200% de l'utilisation des et grenades de désencerclement par les policiers en 2018 selon un rapport . Vous avez bien lu: Deux Cents Pour Cent. Juste pour novembre et décembre 2018.

En 2018, les policiers ont utilisé 19.071 munitions de LBD (6.357 en 2017) et 5.420 munitions (1.357 en 2017) de grenades de désencerclement, soit des hausses de 203% et 296% par rapport à l'année précédente, selon l'IGPN.

L’IGPN n’avait jamais vécu cette situation », a confirmé la cheffe de l’institution, Brigitte Jullien, lors de sa conf. de presse. Ses services ont été énormément mis à contribution. 265 enquêtes judiciaires ont été ouvertes concernant les « gilets jaunes » selon @lemondefr@twitter.com

105 enquêtes elles ont été bouclées et transmises aux parquets concernés qui devront décider des suites à donner. Au moins huit informations judiciaires ont été ouvertes.

«Par ailleurs, les policiers ont dû gérer les 579 signalements parvenus sur la plateforme permettant de dénoncer un comportement déplacé des forces de l’ordre.» toujorus selon @lemondefr@twitter.com

(Note: plus le temps passe, plus les chiffres officiels rejoignent les nôtres)

«la plupart des blessures graves liées aux opérations de maintien de l’ordre n’ont été enregistrées qu’en 2019 (même si elles avaient eu lieu à la fin de l’année 2018) et le rapport ne mentionne que les personnes qui se sont vu prescrire plus de huit jours ITT» via @lemondefr@twitter.com

«D’un point de vue institutionnel, avec l’IGPN, on est plus proches de la Turquie que de l’Angleterre. Les pouvoirs publics français se décrédibilisent avec une telle situation» selon @sebastianjroche@twitter.com au micro @ismaelhat@twitter.com

liberation.fr/france/2019/06/1

Michel Forst, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, déplore l’attitude désinvolte des autorités françaises.

liberation.fr/france/2019/06/1

Illustration du déni dénoncé ci-dessus par Michel Forst, @ONU_fr@twitter.com, cette interview de la cheffe de l’IGPN. Où l'on apprend, entre autres:

«Dans une majorité de cas, nous n’avons pas pu identifier les policiers. » accusés de violences.

leparisien.fr/faits-divers/gil

La cheffe de l'IGPN, à nouveau, qui reconnait l'importance croissante des vidéos/photos dans les signalements: «Les réseaux sociaux font désormais partie du travail d'enquêteur et on ne le néglige pas. »

lexpress.fr/actualite/societe/

@davduf
> (Note: plus le temps passe, plus les chiffres officiels rejoignent les nôtres)

Fascinant, ça. Merci pour tous ces partages.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.