Show newer

Puisque la catastrophe est inévitable, quels seront les ennemis, qui est « nous », que masquent les essentialismes de l'humanité ou des générations, quelles actions possibles dès lors que la distribution n'est pas définie, ou sinon « rationnellement » contre 200 ans de constructions historiques ?

Les pouvoirs anticipent en fonction de leurs intérêts, les peuples réagissent au réel - la raison ici-bas, est une fumée grise.

[Les pieds du trône]

La partie sud-est de la forêt amazonienne est devenue une source nette de CO2, la partie nord-ouest n'en absorbe plus - bientôt le basculement. L'agriculture commerciale y joue à hauteur de 40% au Brésil, au Pérou et en Colombie.

L'être mû par une envie détrompée vit sous une lumière fragile et si c'est une maison bien menue qu'elle bâtit, le chant d'un oiseau est un océan dans la nuit.

L'idée de l'éducation politique et populaire jaillit quand on ouvre les portes des camps de concentration. Seulement 20 ans plus tard, c'est oublié et le pouvoir l'abandonne, préparant pour les décennies suivantes un fiasco intellectuel et populaire profond.

D'autres portes s'ouvriront - définitivement - dans ce siècle. Sous la leçon des idiots que le pouvoir sait si bien concentrer, attendre et résister.

À l'Assemblée Nationale, le Ministre ne s'embarrasse pas avec les questions. Qu'on lui en pose sur les flux, et voilà que l'épidémie n'existe plus, dans le livre blanc de la classe affaire on sait bien. Il est comme ça le Ministre. Il n'aime pas qu'on s'étende, et d'ailleurs il se passerait bien de cette institution. On ne sait pas ce qu'il fait là le Ministre, c'est un accident qui dure quand même.

[Les sans-rivières]

On se jette sans prévenir, recracher le mal. Plus loin attendre dans l'aube muette, que traverse le hasard d'un courage.

[De Foucault]

On comprendra, si on le souhaite, à quel point on se trouve au cœur de l'État libéral, « administrateur de la vie » (vaccin) et « connecteurs des corps sur les appareils de production » (retraite et chômage). Comment la norme (bon élève, mère normale, ouvrier silencieux) prend le pas sur la loi et comment dès lors le vocabulaire se distribue.

Le rempart, si demandé par la population via le terme « droit » ce sont les institutions, tellement malmenées pas ce gouvernement.

Ah l'écologie, ma bonne dame, il aurait fallu des changements structurels (essentiellement économiques donc), organisés localement à titre expérimental, puis s'étendant peu à peu. On est resté dans une logique de bloc et de puissance économique, alors que les seuils de relaxation sont déjà franchis. La raison a échoué il y a 40 ans, on ajoute à cela le massacre du temps avec la persistance d'une vision conservatrice et désormais décomplexée, pour parfaire l'inconscience avec l'impolitesse.

[Bach, au bord du Rhin]

En un an de crise sanitaire, les 500 plus riches ont vu leur fortune augmenter de 300 milliards, tandis qu'un million supplémentaire rejoignait la classe des pauvres et leurs manies détestables. Un petit dividende équivalent au budget de l'État. Le travail annuel des régions Haut-de-France et Grand Est réunies.

Le sens de la mesure lorsque la justice s'appelle populisme : qui se croirait violent au contact infini de la soie et perdu dans la réussite.

[Tout est bon dans le cochon]

Un homme politique a le devoir d'apprendre les grands principes qui font les grands pays, le reste est mégalomanie. Ces principes sont plus grands que lui, ils synthétisent l'expérience de l'histoire et ont la force du transcendant. Raison pour laquelle il doit se soumettre à eux, plutôt que, dans un renversement si caractéristique de l'irresponsabilité, systématiquement soumettre sa population.

Ne croyez jamais que le vocabulaire qui vous dérange d'un tel ou d'une autre ne soit pas l'expression d'un lieu et de son histoire. Ici-bas, ces mots ne sont jamais qu'une façon de dire l'invisible pour se libérer de ce qui l'assiège : précisément les mythes incarnés par les suffisants.

[La cigale, ayant chanté tout l'été]

50 ans après le rapport Meadows, 26% des formations d'ingénieurs (se trouvèrent fort dépourvus), 7% des universités (quelques grains pour subsister) et 6% des écoles de commerce (et bien dansez maintenant) proposent un cours non optionnel sur les enjeux énergie-climat¹.

¹ The Shift Project, « Former l'ingénieur du XXI siècle ».

[Dans le noir]

Quel sombre 14 juillet, où un élu de la bourgeoisie n'aura travaillé qu'au pouvoir de sa classe jusqu'à la tonitruante mesure de la veille - pas le corps de la Police, tout est pour eux, Lumière internationale de ce jour, infiniment loin de toute inspiration et se croyant guidés !

Non, le corps des réfractaires, ceux à qui il en coûte, là où le prix se paye - quelle science le mesure ? - bien en-deça du langage, passés là à la norme technique, là au travail à la mort.

En ce jour défait, cette indifférence complice des petites classes moyennes sup, qui n'ont jamais rien eu à craindre, sauf peut-être de se regarder croire - comme Foucault est déjà loin dans leur langue au moment de le dire ! - ah, éviter le miroir, il y aurait tant à faire sur le savoir pour qu'il ne soit plus toutes les occasions de la posture.

Les précaires, les ouvriers et les employés n'ont pas de marge de manœuvre : ils vivent le corps contraint dans un temps subi. Il n'y a pas de compromis à bas coût pour ces classes sociales. Le corps, on peut difficilement aller plus loin, c'est le dernier cercle de la liberté et le seul pour ces classes - les œillères des autres ne sont pas enviables - celui de l'amour et des gestes d'amitié. La vie, qu'il faudrait toujours défendre contre la décomposition technocratique.

[Thanatos qui couvait]

Nous avons eu et nous avons toujours des décideurs inconscients qui conduisent la planète à dépasser les seuils de relaxation. Ils le sont aussi, ceux qui cherchent à garantir une position dominante avant le fracas annoncé - le jeu s'arrête à la première et dernière planète. C'est un vieil enjeu dans nos cultures, si génétiquement guerrières que lutter à leur propre fin aura été conduit on ne peut plus naturellement.

20 ans après une lecture passionnée de l'œuvre de Morin, dont l'actualité me rappelle à lui ces jours-ci, je n'ai toujours pas entendu de discours saisissant la complexité pour ce qu'elle est. Au mieux : tantôt l'ignorant par une stratégie nécessaire, tantôt la sacralisant jusqu'à l'idiotie par sincérité intellectuelle.

Les mots ont monté bien des édifices en 100 ans, mais pas celui-là ; peut-être parce qu'en effet, il s'agissait d'un humanisme dont seule l'histoire semble décider.

Carbonalyser, une extension firefox pour se sensibiliser à la consommation sur le web, en terme d'électricité et de CO2.

Un pouet est équivalent à 1g de CO2 ou au déplacement d'une voiture sur 5 mètres. Curieux de tester sur une journée de boulot.
addons.mozilla.org/fr/firefox/

theshiftproject.org/carbonalys
(Richard Hanna, Gauthier Roussilhe, The Shift Project).

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.