Show newer

L'archéoacoustique, waou. C'est possible de changer de métier, à 50 ans ?

« La dimension sonore des grottes ornées », Iégor Reznikoff, Michel Dauvois.
larevuedesressources.org/IMG/p

Un patron finalement, c'est quelqu'un qui ne supporterait guère d'être subordonné à un autre patron et qui s'engage sur cette ligne pour ne pas avoir à subir des contraintes rédhibitoires sur sa volonté d'action. Cette inclinaison à l'absence de réflexivité et cet engagement alors binaire et quelque peu stupide, c'est ce que, dans un fourvoiement typique du langage de notre époque, on appelle réussir.

L'ailier droit a déclaré faire appel. L'arbitre a remis la balle au centre, la tension est palpable dans les tribunes, on attend la réaction de l'homme providentiel, qui sera tenu de venir sur les plateaux - quelle difficulté (la présence au tribunal étant optionnelle, voir l'alinéa 3 du code déontologique du ski alpin, applicable au football par jurisprudence ont dit les experts sur BFM, avec une exception pour Kadhafi cependant, comme le précise la convention des charcutiers).

matins,
tirés de la vie comme un fantôme s'échappe,
qui s'ouvrent sur un monde blanc.
c'est une parole sans ombre
qui n'attire aucune lumière
et rien ne se glisse sous l'image,
que le silence qu'on se donne
- pour la distance,
et pour presque rien d'autre.

@frncqvll Carrément (bien qu'il faille aussi du temps alloué, ne serait-ce qu'une heure ou 2 par semaine). C'est aussi la décision d'aller manifestement vers l'aggravation de ma tristesse qui m'interroge. Je mise sur la vertu de l'action (au sens de Laborit), surestimant peut-être mon intime (et constante) expérience de son insignifiance.

M'étant décidé à le faire quand même, j'hésite sur le côté où pèse la connerie la plus lourde.

Show thread

Suite à une communication engagée de sa part m'ayant convaincu d'étudier le sujet bénévolement pendant 2 mois, autorisation de discussion d'un quart d'heure avec le PDG pour enclencher l'intégration des enjeux écologiques dans l'entreprise.

Résultats :
🏆 Engagement de la hiérarchie dans le processus : aucun.
🏋️‍♀️ Moyens temporels et financiers alloués : aucun.
💚 Réponse des collègues : ok si aucune contrainte n'est nécessaire.
💊 Condition de développement proposée : obtenir des résultats.

Un livre mince issu de la parole amérindienne, loin de l'analytique. Peut-être en effet qu'il y a un moment de plus grande chance pour la parole de sauter par-dessus une distance intérieure aussi immense que dramatique.

« Idées pour retarder la fin du monde », Ailton Krenak, éd. Dehors.

On part toujours d'un point particulier et si chaque pas amène vers une technicité plus grande, il se courbe pour qu'autre chose se développe, sous peine d'échouer, c'est-à-dire d'en rester là, figé par la technique et la puissance, dont le malheur survient quand elle ne s'épuise pas.

Bien des départs sont des conclusions réussies aurait pu dire Socrate, distinguant autrement : on ne sait pas plus, mais on connaît un peu mieux pour terminer la sagesse.

Les frottements individuels sont tels que la pensée structuraliste est presque effacée tandis que tout ramène à la binarité soi/autre, avec ses technologies et ses médiations massives, figures et enroulements, qui situent tout changement général dans le vœu pieux, au mieux dans « l'empowerment » et ses conflits.

@alme37 Nous avons la dignité de notre côté...

@alme37 D'autres acteurs très importants existent, comme le dit ton article, avec lesquels des liens doivent être créés de manière concrète. L'économie non marchande et le changement d'économétrie sont majeurs pour cela (l'économie est ce qui structure pour une large part les relations dans le grand nombre). Sans cela, on restera dans une croissance classique aussi nécessaire que dramatique à terme (et le terme est entamé).

C'est un sujet peu discuté, d'où mon insistance ;-)

@alme37 Concrètement, les entreprises détiennent le pouvoir économique, des TPE à celles du CAC 40. Aucun changement économique ne peut se réaliser sans leur transformation, on ne peut pas non plus les guillotiner (quoique 😁). C'est donc un enjeu majeur, et je crois au contraire qu'il faut être très attentif à ce point dans les déclarations d'intentions (la méthode expérimentale me paraissant donner des garanties d'actions et des leviers).

30 ans après l'arrivée des technologies de la communication massive, aucun moteur de recherche public analysant la statistique linguistique du web ne semble exister.

Typique des enjeux confisqués de cette époque. L'intérêt me semble considérable.

@alme37 Tout à fait et ce que tu évoques est très juste (j'ajouterais que les changements sont nécessaires partout) 🙂

@alme37 On peut voir l'autre facette : l'entreprise est un système d'optimisation économique très efficace. On évoque là la place de minorités agissantes, de gens qui ont intégré un rapport au bénéfice et à la valeur très différent. Ces gens existent, mais peu s'adressent à eux, et c'est une immense erreur.

Le problème politique est vaste (inertie et conservatisme) - il y a aussi un manque énorme de créativité chez les décideurs. Dans cet état de surdité, le rapport de force reste majeur.

@alme37 Évidement une condition politique est importante, c'est-à-dire qu'un accompagnement de l'expérimentation est préférable (protéger le domaine d'expérience de la concurrence par exemple). Ceci dit l'aspect collaboratif joue de façon importante (réseau d'entreprises et volonté d'adaptation à des économétries adaptées aux grandes questions de l'époque, une considération d'un autre paradigme terrain de développement en somme).

@alme37 Ce qui est un peu frustrant dans cette question est que des expérimentations sont tout à fait possibles sans condition nationale. On peut très bien imaginer une forme d'entreprise qui alloue une part de ses bénéfices en cotisation projet (en simulation de cotisations nationales), en relations avec des activités tierces (selon l'économétrie qu'elle se fixe) dont le budget est décidé à parité avec les représentants. Mais oui, faut faire un autre article ^^

@alme37 Il faut prononcer le mot d'économie non marchande. Dans ce cadre par exemple, Stiegler et Boutang parlaient d'un revenu d'existence et d'un revenu contributif, accompagnés d'un changement d'économétrie (pour adapter l'activité aux enjeux sociaux et écologiques). Plus convaincu par cet aspect que par le salaire-qualification de ce bon Friot, qui fige structurellement la question de l'équité dans l'activité.

Des mises en œuvre qui nécessitent de la discussion et de l'expérimentation.

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.