Show newer

La forêt était humide et fraîche, et les fermes plus loin sentaient bon le troupeau.

Croisé quelques enfants s'amusant de rien comme on dit - des histoires de feuille d'arbre magique et de coccinelle qu'eux seuls savent suspendre dans l'après-midi. Cette terre en pleine pousse, et ce climat encore là, dont on sait qu'il est perdu.

Peut-on nommer l'espace du blanc d'une manière qui soit complète ?

Jamais on aura autant inventé de systèmes (techniques, urbains, médiatiques, économiques) qui se nourrissent de la vie des gens.

On lisait dans l'anthropologie que raison et folie étaient irrémédiablement mêlées. Nous sommes devant le fait de l'extrême science (le calcul).

Il est bien ce gouvernement, avec sa PPL. D'ailleurs ça moufte pas lourd dans la presse, ils nous épargnent au moins leurs déclarations de principe ridicules. Parce que ce qui recule, ce n'est pas une caricature - tant que c'est rien.

La basse de Jaco - du temps où les musiciens ne recevaient pas tous la même formation pour le même jeu - c'est plein d'humour et de provocation : surprise, elle s'arrête, interroge, maugrée, repart heureuse en chantant 🙂

[😄]

« Les hommes donnent un nom à leur pénis parce qu'ils détestent qu'un inconnu prenne 99% des décisions à leur place. »

"Pourquoi les hommes n'écoutent jamais rien", un petit livre très drôle 🙂

Esthétisation permanente, arts des dispositions, marketing expérientielle, contournement du réel.

Raisin et melon passés, mangés un midi de confinement.

La "Grammatologie" de Derrida mise en musique (Rebecca Sutton Koeser).

tinyurl.com/y7ywpavm

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.