Show newer

[Connaître son pays]

Le Ministère de l'éducation et de la culture finlandais vient d'inscrire la "demoscene" à son Inventaire National du Patrimoine Vivant.

Beaucoup plus douteux l'intérêt de l'État français pour la créativité et les pratiques culturelles dans les technologies.

tinyurl.com/uxq4ume

[On est là]

Cette chanson, originaire du club de football de Lens.

Le football, c'est d'abord un large terrain de campagne, celui où le fils du petit patron joue dans la même équipe que celui du chômeur longue durée. C'est un nous magnifique, où on hurle pour jouer, où on se tape sur l'épaule en riant.

Le niveau national est une consécration, le réel d'un rêve incroyable du petit peuple, l'unité qui est plus que chacun et qui transcende jusqu'au meilleur.

tinyurl.com/w5dsalh

Le "canard-lapin" de Wittgenstein.

On ne peut entendre quelque chose que si on en possède le concept ; mais deux concepts opposés ne peuvent être perçus en même temps, tandis que le réel les tient simultanément.

[Les requins]

"Parce que mon hôpital a été pris pour un putain de tremplin pour des directeurs aussi éphémères qu’incompétents qui ne visaient que la direction d’un CHU et qui sont passés [...] histoire de prouver qu’ils savaient mener une politique d’austérité bête et méchante."

Ce qui est le cas dans toute la fonction publique depuis 10 ans.

Comme d'habitude, il faut trop souvent vivre les situations pour les comprendre.

"J'ai la rage", Claude Baniam.
tinyurl.com/qlw4ygq

Dans la devise républicaine, il y avait "Liberté". Cela voulait dire que son coût n'était pas négociable. La société dans son ensemble ne le supporte plus.

La liberté comme principe, cela fait rire le précaire, le banlieusard et le manifestant - et pour cause. Mais pour le souvenir, et pour la curiosité d'un monde loin et passé, on pourra lire François Sureau.

"Sans la liberté", François Sureau, Tract Gallimard n°8.

L'orchestre des vautours joue la partition à plein vent. On est révolutionnaire comme on est réactionnaire. On s'use sur les murs. Le champ à gauche est déserté en ces temps cloués.

Rappel, rappelons-nous.

"L'économie sociale et solidaire", Collectif, Les guides républicains, 2013, 131 p., 7€.

Une ombre éclairée.

"Entre les deux, il n'y a rien", Mathieu Riboulet. Ed. Verdier.

Ethnographie des milieux ruraux en déclin. Peut-être un bon livre, cela dépend du lecteur. On le lira avec ou sans mémoire, des fils tissés, et une certaine émotion, ou comme un cube que l'on range entre les autres - selon qu'on y était ou pas.

"Ceux qui restent", Benoît Coquard, Ed. La Découverte.

Un point, il faut le nouer ; il ne peut être comme les lignes qui vont sur l'eau.

"Mais que font-ils, avec leurs rôles et leurs costumes ?"
(Les curieux, Église de Conques, XIème siècle).

James Mac Gaw, au Trianon en 2000, sous le feu d'un des grooves les plus puissants, celui de Christian Vander, Philippe Bussonnet et Emmanuel Borghi.

Il finira son chorus chancelant, les yeux entrés à l'intérieur, et continuera le concert en tremblant.

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.