Show more

Habitacles est un habitacle qui est un habitacle.
Jérôme Orsoni est un habitacle. Tu es un habitacle. Le cosmos est un habitacle.

abrupt.cc/jerome-orsoni/habita

(Et le sens propre est un glitch.)

Terrien·ne, habite les Habitacles !

abrupt.cc/jerome-orsoni/habita

(Anti)livre sur orbite. Jérôme Orsoni aux manettes.

Dès la semaine prochaine, ivre de cuivre ou de papier, tu pourras traduire tes frénésies en Habitacles.

Avec cette lecture, nous te promettons l'épiphanie (garantie personnellement par Jérôme Orsoni).

Sanctus Hieronymus Revival. Punks not dead.

antilivre.org

Nouvelle virtualité du terrier : monstres de toutes sortes.
Les antilivres essaiment.

abrupt.ch devient abrupt.cc !

.CC ? Communisme Cosmique. Ctrl-C. Court-Circuit. Carnets Clandestins. Copyleft Contrefaçon. Cynisme Cyborg. Creative Commons. Chondrite Carbonée. Cocos. Critique Cannibale. Comité Central. Cabale Chaos.

À ta guise.

Blandine Volochot, «créature poétique hybride, prophétesse et poétesse, héraut et héroïne, incarnation et englobement, mobilité dans le mobile» sous l'œil-scalpel du libraire.
charybde2.wordpress.com/2020/0

Dissection et labyrinthe : les plaisirs de l'errance.
abrupt.cc/lucien-raphmaj/bland

«Moi la cabane, si je m’écoutais, j’y foutrais le feu. Pas toi ? Pour le plaisir de détruire.»

Littérature pyromane en approche.
Jérôme Orsoni ne t'offre que les allumettes. À toi de faire le reste.

24.08.20 : feu !

Récursivité de l'affixe : (contre-)contre-révolution pour capital(ism)e de la douleur.

youtube.com/watch?v=--IcZadVuj

Hybridation des agitations : Laibach, Godard, Éluard, Mishima.

Des airs d'araignée, les charmes de la pieuvre, l'œil de la nécromancienne : Blandine Volochot ou "l'atypique fantôme dont les reflets se mirent dans les arcanes labyrinthiques du web littéraire".
(Son héraut : @lucienraphmaj)

proprosemagazine.wordpress.com

"C’est dans le seul marronnage qu’une noblesse résonne encore. Qui rejette l’égalité se libère. L’esclave brisant ses chaînes ne sera jamais l’égal de son maître, il lui sera éternellement supérieur."

Nihilisme intraveineuse.

transdialectique.org/incursion

Poème de son, d'image et de verbe. Poème d'incendie.

"les flammes levées
comme des langues
dans le ciel blanc
les flammes dans tes yeux
ça te fait sourire
Seol Seol
de voir le monde brûler
dans tes yeux"

Étienne Michelet s'infiltre en Cyberpoétique.

cyberpoetique.org/seol-seol/

L'hyperrêve d'un Espadon qui flotte dans la nuit cendre de Blandine Volochot.

lespadon.info/2020/06/blandine

Une critique de L'Espadon. Sur l'antilivre Blandine Volochot, écrit par les tentacules de Lucien Raphmaj.

«Toute l’écriture est de la cochonnerie. Les gens qui sortent du vague pour essayer de préciser quoi que ce soit de ce qui se passe dans leur pensée, sont des cochons. Toute la gent littéraire est cochonne, et spécialement celle de ce temps-ci.»

Artaud ! Le Pèse-Nerfs. Disponible partout. Même sur les Internets.
abrupt.ch/antonin-artaud/le-pe

THEORY par Kenneth Goldsmith.
Chez la belle maison Jean Boîte.

Et en rap, ça donne :
vimeo.com/145489306

Trésors et trouvailles du jour : de l'épaisseur sans consistance, une lecture en bouquet.

epaisseursansconsistance.com/2

Texte de Joséphine Lanesem : abrupt.ch/josephine-lanesem/tr

«Qu’ils nous attrapent. Qu’ils nous condamnent. Toute damnation est une victoire. Qu’ils nous rasent. Qu’ils nous passent. Notre fosse est une commune.»

Fin du premier antilivre continu. Trompe-la-Mort, L'échappée infernale, par la Cellule Mina Taratuta.

transdialectique.org/trompe-la

Vidéoème : la langue qui imagine l’imago de ses métamorphoses fautives. Son hybridation s’infiltre sous rêve comme le tentacule qui se saisit de nos grammaires intestines, elle y fourre la cabale comme on place l’unique balle dans la chambre du revolver.

youtube.com/watch?v=yshWDdnqM8

«Autrefois, l’ouvrier avait la peau ambrée par le travail, aujourd’hui, le travail s’effectue pour avoir le luxe d’ambrer sa peau : mélancolie de l’esclave qui a égaré ses signes.»

Nihilisme intraveineuse :
transdialectique.org/incursion

«Le peuple a joui, et il va au bagne. La saveur des chaleurs trouble l’être. L’être est la chiourme. L’unique qui par son faible règne révèle leurs pervers contours.»

Balzac voyou. Et suite de la palabre autour de Vautrin.

transdialectique.org/trompe-la

ANIMA, un court métrage signé DE.COHERENCE.

youtube.com/watch?v=yshWDdnqM8

Abrüpt fait des vidéos. Lumpenhollywood & vidéoème.

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!