«Toute l’écriture est de la cochonnerie. Les gens qui sortent du vague pour essayer de préciser quoi que ce soit de ce qui se passe dans leur pensée, sont des cochons. Toute la gent littéraire est cochonne, et spécialement celle de ce temps-ci.»

Artaud ! Le Pèse-Nerfs. Disponible partout. Même sur les Internets.
abrupt.ch/antonin-artaud/le-pe

«Qu’ils nous attrapent. Qu’ils nous condamnent. Toute damnation est une victoire. Qu’ils nous rasent. Qu’ils nous passent. Notre fosse est une commune.»

Fin du premier antilivre continu. Trompe-la-Mort, L'échappée infernale, par la Cellule Mina Taratuta.

transdialectique.org/trompe-la

Vidéoème : la langue qui imagine l’imago de ses métamorphoses fautives. Son hybridation s’infiltre sous rêve comme le tentacule qui se saisit de nos grammaires intestines, elle y fourre la cabale comme on place l’unique balle dans la chambre du revolver.

youtube.com/watch?v=yshWDdnqM8

Parce que ça pèse-nerfs, Artaud !

Le Momo triomphe des fruits confits !

abrupt.ch/antonin-artaud/le-pe

Dans toutes les mauvaises librairies. Et sur les Internets.
(Toute l'écriture est de la...)

Bash + Git + Littérature = La Gittérature.

Un dépôt à cloner "gitlab.com/antilivre/gitteratu" pour une jonction verbe-terminal.

Ce projet s’explore en de multiples dimensions. Tout y est code et mystère.

(Et tout y est la mauvaise influence de @antoinentl et @loupbrun.)

Show thread

La Gittérature.

Trois textes, deux clandestins, cinq niveaux de lecture, des outils libres, une théorie, des arts numériques, l’historicité d’une textualité, des boucles infinies, de l’erreur, du verbe électrique, et une brèche sur le monde qui vient.

cyberpoetique.org/gitterature/

— Allons-nous vers la révolution prolétarienne ?
— «Un homme que l’on jetterait à la mer en plein océan ne devrait pas se laisser couler, malgré le peu de chances qu’il aurait de trouver le salut, mais nager jusqu’à l’épuisement.»

À lire librement ici : abrupt.ch/simone-weil/allons-n

«Si, comme ce n’est que trop possible, nous devons périr, faisons en sorte que nous ne périssions pas sans avoir existé.»

Face aux totalitarismes en tout genre, Simone Weil, dans Allons-nous vers la Révolution Prolétarienne ?

: abrupt.ch/simone-weil/allons-n

De la prose en réalité virtuelle, littéralement.

txt.abrupt.ch/antilivre/abrupt

(Les sources sont libres et sur Git.)

À partir de Blandine Volochot, un texte de @lucienraphmaj

«Elle brûle dans cette nuit, dans ce feu blanc, où toute image devient trouble, grésil et impermanence, ambiguïté fantomatique la renvoyant à sa propre nature indécidable où tout est neige, tout est blancheur, où s’effacent les contours des choses, où chaque chose hésite entre sa présence et son absence, mirage glacé, brouillé, terrible et toujours en mouvement. Ces choses, ces absences de choses.»

Blandine Volochot, un texte de @lucienraphmaj

abrupt.ch/lucien-raphmaj/bland

Jacques Vaché, Blanche Acétylène !
Le 26 novembre 1918.

Pour ce un poème d'obus et de whisky.

C'est libre, et c'est à lire, imprimer, placarder : cyberpoetique.org/blanche-acet

«Mue ! Transforme ce blizzard en un serpent éclatant de givre et faufile-toi le long de la banquise, sur les parois du monde, parcours les immensités de glace, franchis les mers intérieures, les montagnes hydrostatiques, les ruines du monde et dans l’ambiguïté du temps, rejoins la communauté du désastre dont les dômes luisent faiblement parmi les neiges à venir.»

Blandine Volochot. Un texte de Lucien Raphmaj.

abrupt.ch/lucien-raphmaj/bland

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!