Du JSON et de la poésie ! Ou de la en !

Mais pourquoi ? Pour une dérive. Du à la modulaire.

Pour un antilivre dynamique qui contient des milliards de milliards de milliards de recueils, littéralement.

Ni prose ni vers. Ni bloc ni paragraphes. Tout à la fois.

Naufrages, par Beata Raoul. Un texte qui s'adresse aux noyés.

Le texte dans le domaine public volontaire. L'antilivre dynamique sous licence MIT. Les sources : abrupt.ch/beata-raoul/naufrage

"La poésie doit être faite par tous." (La Viduité, le Comte ou Ducasse, peut-être tous)

Un texte sous viduité. Une parallaxe qui renforce l'éclat.

Par @viduite

viduite.wordpress.com/2019/02/

Nouvel antilivre et code chelou.

Technique : une présentation dynamique d'un livre en un seul fichier HTML.

Mais cette fois, pour un livre d'art, façon zine.

Des photographies argentiques de Kushiro, la sensation de désert au coeur de l'urbain.

Alors "que faire ?" Eh bien, des images à coups de centaines de milliers de caractères en base 64... Et du JavaScript pour électriser les pellicules.

L'antilivre dynamique (et ses sources) : abrupt.ch/pierre-marmy/kushiro

P.-S. Les images se déplacent...

"Mon agrégat de conscience est rompu."

La Nouvelle lettre sur moi-même d'Antonin Artaud (en 1925, dans La Révolution Surréaliste, n° 5).

Petit objet littéraire DIY dans le domaine public volontaire.

Et petite expérimentation graphique en plus !
Si vous êtes sur plate-forme mobile, touchez voir la texture de ce texte pour sentir un peu de la conscience d'Artaud... Sinon votre souris fera l'affaire (les sources dans les sources, sous licence MIT, ça vient de Codepen).

abrupt.ch/cyberpoetique/agrega

Ce livre n’existe pas, il est un collage. Ce livre est une girafe. Ce livre est une écologie poétique du langage. Ce livre est un antilivre. Il est une multitude.

Un texte pour que la littérature se refasse le portrait à coups de ciseaux.

La langue de la girafe, par C. JEANNEY.

L'antilivre dynamique, le dépôt Git, la vidéo, le texte brut, le livre classique, etc., ici :

abrupt.ch/c-jeanney/la-langue-

Idées de prospective éditoriale.

Le problème du HTML face à l'EPUB est la "portabilité", avec sa multitude de fichiers annexes (CSS, JavaScript, images, etc.).

Mais avec le Data URI scheme, une solution existe. Faire tenir un livre numérique dans un seul fichier HTML.

Avec l'avènement des écrans pliables (par ex. de l'encre électronique sous Android), le HTML permettra peut-être une créativité éditoriale supérieure à l'EPUB.

Un ex. avec notre antilivre dynamique :

gitlab.com/cestabrupt/borg-ott

La social-démocratie est une chanson à boire, par Otto Borg.

30 haïkus écrits à partir de (). Un petit livre papier comme un hack de la littérature qui s'amasse en nombre de mots.

Et avec ce recueil (dans le domaine public volontaire), nous instaurons nos antilivres dynamiques. Pour que le livre ne soit plus simplement du papier. Pour que la poétique dérive d'ivresse en politique.

(Ce livre ne soigne pas la gueule de bois.)

abrupt.ch/antilivre/abrupt_bor

Bonne défonce 2019 !

(Antonin Artaud + Abrüpt)

Et La lettre à Monsieur le législateur de la loi sur les stupéfiants, façon microantilivre : abrupt.ch/cyberpoetique/artaud

Et que vive le domaine public (volontaire) !

En cette période de sapins morts, on vous recommande une histoire fictive, son titre : "my beerdrunk soul is sadder than all the dead christmas trees of the world."

Ca se trouve dans Factotum, bouquin d'un certain Chinaski.

Et pour accompagner, une balade, le Noël d'une prostituée avec Tom Waits.

youtube.com/watch?v=mxVo5mjK4e

Bonnes fêtes...

Un texte comme une libation pour célébrer Sol Invictus !

Cyberpoétique, ivresse numérique et offrande au Soleil invaincu.

HTTP la hess, Ann Persson : abrupt.ch/cyberpoetique/http-la-hess

Joyeux solstice païen !

Un outil pour fabriquer des livres papier et numériques.

Voilà un petit pas typographique pour une autonomie créatrice...

Ca s'appelle Gabarit Abrupt : gitlab.com/cestabrupt/gabarit-

Quelques détails aussi en parallèle sur ce projet et sur notre utilisation de sur LinuxFR : linuxfr.org/users/rodhlann/jou

Quand on s'amuse à placer un petit hack dans l'ennuyeux design des livres...

Avec les dos de nos bouquins qui rappellent étrangement un chemin d'accès de type Unix...

Qui a dit geek ? QUI ?

vaincra même la ... Ou pas...

Et nous citons Otto Borg : "Boum, novembre plié !" Ouais...

30 jours, 30 haïkus !
Un recueil comme un hack de cette chose (cette drôle de course à la quantité).

Semaine prochaine, on en fait un bouquin dans le domaine public volontaire !

Rappel du thème : la social-démocratie... Une vraie sinécure...

Sous la totalité de l'expérience. Un premier (de grinçante) fait sur ?

# XXX

Déveine d'usine

S'enchaîne foule dévote

S'achètent leurs votes

# XXIX

Cent clandestins brûlent

Paysage sans travail

Sang fume ils affluent

/ ABRÜPT =

# XXVIII

Soir courbe chômage

Voir manger journal l'image

Boire à leur noyade

/ ABRÜPT =

# XXVII

Vivres se facturent

Dématérialisent chairs

Ment bête à crédit

/ ABRÜPT =

Novembre, novembre, sa bande-son chez nous.
Max Richter, The Blue Notebooks. Les textes lus sont extraits des Cahiers in-octavo de Kafka et de poèmes de Milosz (Hymne à la perle et Terre inépuisable).

youtube.com/watch?v=Nfy2fs01Zk

# XXVI

Matière dernière

Produit dérivé transfert

Gré engrais à ferme

/ ABRÜPT =

# XXV

Distraire cités

Taire la haine qui traîne

Contrôle dégaine

/ ABRÜPT =

Et on continue avec cet interminable mois de haïkus sociaux-démocrates... Le tout dans un micro(anti)livre placé dans le domaine public volontaire à la fin de ce mois ! Et ce sera signé Otto Borg.

# XXIV

Hagard pour savoir

Télévision évangile

L'autre en sacrifice

/ ABRÜPT =

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.