En pleine tourmente, Facebook passe finalement aux aveux

Empêtré dans l'affaire Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg joue la carte de la transparence avant ses auditions devant le Congrès. Le groupe a reconnu que la quasi-totalité de ses 2 milliards d'utilisateurs était de fait exposée au vol de leurs données.

lesechos.fr/tech-medias/highte

@kinux
@Lapineige comme c'est très bien résumé dans un article récent d'InternetActu : internetactu.net/2018/04/05/la
Cambridge Analytica a utilisé des fonctionnalités publiées, documentées de FB, pas un bug. Donc la formulation des Échos, "passer aux aveux", est un peu trompeuse : le journal aurait pu (dû) être au courant depuis longtemps.

Bon, et comme à la fin de l'article au-dessus, je ne saurais que conseiller affordance.typepad.com/mon_web et lecho.be/opinions/general/anto

Follow

@roukydesbois @Lapineige @kinux

LA phrase que je retiens : «Celui qui détient les données acquiert un pouvoir de production de l’avenir. L’objet du capitalisme numérique n’est plus l’argent, car l’argent instaure encore une distance entre le signe et la chose. Le numérique est totalement clos sur lui-même.»

· · Web · 0 · 0 · 0
Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.