Je suis en train de lire Des Nuages et des horloges de Karl Popper. Contrairement à ce que je titre pourrait laisser croire, il s'agit d'un essai sur le déterminisme physique. Pour l'instant, c'est le texte le plus intéressant que j'aie lu de Popper. Il y a notamment une réflexion sur l'intelligence artificielle, ce qui est assez inattendu dans un tel texte.

Outre la note sur Turing, que je vous ai reproduite, il y a une réflexion sur notre liberté et la modélisation de notre esprit par un ordinateur (déterministe). Popper se pose la question de l'existence des théories, des objets non physiques typiquement les objets de son "troisième monde", qui inclut les problèmes et les théories. Une solution à ce problème est de dire que de telles choses n'existent pas.

Ou qu'elles n'existent que comme états de notre cerveau, comme un programme ou des données n'existent que comme l'état d'un ordinateur. Un peu plus loin, il semble filer un peu la métaphore. À la question de savoir si l'indéterminisme – si tant est qu'il existe – est une question d'aléa, il indique "Et il existe bien sûr des ordinateurs auxquels sont incorporés des procédures du type pile ou face pour produire des résultats aléatoires, là où on en a besoin."

Sa réflexion se poursuit ensuite sur la possibilité d'un libre arbitre autre qu'un pur résultat aléatoire.

Follow

Contrairement à mon habitude, je ne vais pas commenter ces passages : hors contexte, cela n'a pas grand intérêt (ils s'inscrivent dans une réflexion beaucoup plus générale et je n'ai pas encore fini ma lecture), mais je trouve intéressant que ces questions soient évoquées par un auteur qui ne s'est pas spécifiquement intéressé au domaine à ma connaissance (Popper est surtout connu pour être le père du falsificationnisme).

J'imagine que l'époque à laquelle cette conférence a été donnée, 1965 soit en plein "âge d'or" de l'intelligence artificielle a probablement joué.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.