"Les résultats collectés par les chercheurs d'Instagram laissent pourtant peu de place au flou : 32 % des adolescentes déclarent que leurs complexes sont amplifiées par la plateformes."

ladn.eu/tech-a-suivre/facebook

Follow

« Ce qui est terrible c’est que l’étude montre également que plus elles étaient déprimées, plus elles utilisaient l’application » , indique Frances Haugen avant d’ajouter : « L’étude ne montre pas seulement qu’Instagram est mauvais pour la santé mentale des adolescentes, elle montre que le réseau social est significativement pire que les autres. »

· · Web · 0 · 1 · 0
Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.