Pinned toot

Mon cybercarnet personnel :

www.bastienrivath.com

Le monde occidental s'écroule et se dilue dans le nouveau monde global asiatique et africain sous l'effet des forces démographiques. Il est faux de nier que des horizons nouveaux sont en train de s'ouvrir dans le domaine de la création, il est tout aussi faux de dire que la culture occidentale n'est pas importante ; elle a connu son heure de gloire, voilà tout, et les nostalgiques de cette heure là ont le droit d'être nostalgique. Ils font du bruit car le monde le leur interdit.

Sur Facebook, il y a beaucoup de publicités désagréables, un peu comme dans le métro parisien. Mais Facebook, c'est gratuit...

La prolifération d’objets
Et la vie qui se décompose ;
Je ne fais rien de mes journées,
Je clique sur play, j'appuie sur pause.

Une obligation de ménage,
Aller-retours, rayons blafards,
Clostrophobie et nettoyage ;
Tous ces dimanches dans le coaltar.

La prolifération des mots
Est assez triste si on y pense ;
Ils nous rendent un peu parano,
Inserent entre les hommes une distance,

Une armada de vaines questions
Presque formelles, administratives ;
Difficile communication,
Humanité à la dérive.

Souvenirs d'une ballade sur un âne, au milieu des roses, dans les dunes au Nord du Brésil. J'ai une casquette, M. adore me voir sur l'âne et me prend en photo en marchant à côté. Il fait très chaud, c'est le premier ou deuxième jour du voyage.

Je suis désolé pour moi-même et pour la génération à laquelle j'appartiens ; nous sommes ignorants sur le plan scientifique, métaphysique, et culturel - et aux plus vieux qui nous observent : qu'auraient-ils fait à notre place, nous qui avons ramassé en moins de dix années, à l'âge où l'on sort de l'enfance, l'invasion des smartphones et des réseaux sociaux ? Je demande un peu d'indulgence. Nous nous remettons à peine d'une violente gifle.

L'école républicaine meurt le jour où l'on autorise des établissements privés à délivrer l'enseignement du programme officiel. Choisir ce mode de scolarité pour ses enfants est un message clair signifiant : "j'ai plus confiance en mon portefeuille qu'en l'état pour assurer l'éducation et la sécurité de mes enfants". Une attitude de peur donc, parfois légitime et parfois moins, qui crée une première séparation invisible dans la jeune société, mais qui a des conséquences évidentes par la suite.

Que se passe-t-il dans le cerveau d'un être humain qui perd sa mère ? Si la relation était bonne, se souvient-on d'instants de joie et d'intimité ? Et si la relation était mauvaise ? Des absences, des sommets de tension ? Je vois des gens qui pleurent et je vois leurs yeux, mais je n'ai pas accès à ce qu'ils voient, car ce qu'ils voient est une réalité qui ne m'appartient pas et qui forme le squelette de leur vie.
Le cercueil est fermé, il est 17h30, et voici comment l'histoire prend fin.

Astuces : compléter sa commande Amazon par des paquets de riz pour obtenir la livraison gratuite, commander un Burger Macdonald à l'heure où les cuisines ferment ou ouvrent afin que le sandwich soit préparé avec plus de soins (tranche bien centrée, sauce qui ne déborde pas)...

À la fin de chaque vie, il y a cette extinction terminale, la mort. Tout être participant au bruit global finit par s'éteindre, comme ça, sans exception, du plus simple au plus brillant, du plus juste au plus corrompu. ‪Est-il seulement possible de conscientiser l'évidence ? Comment les gens font-ils pour faire de la politique ? Pour débattre avec conviction ? Pour s'invectiver sur la toile ? En quoi croient-ils ? Sont-ils encore vivants ? Vaut-il mieux rire, ou ne pas naître ?‬

Mon cybercarnet personnel :

www.bastienrivath.com

Samedi soir dans la chambre, moment trash de lucidité où la mort et la passion se dévoilent comme les deux pôles de la chute interminable de l'homme. La première est corruption matérielle et la seconde est corruption de l'esprit. Survivre signifie échapper constamment à ces deux forces tout en conservant la capacité d'aimer.

La démographie est le facteur pertinent principal pour une évaluation grossière à l'instant "t" de humanité. J'imagine que les temps troubles qui ont engendré le Christianisme détenaient des propriétés et des dynamiques démographiques comparables aux actuelles, au facteur d'échelle près bien sûr. D'où le retour des religions, l'atmosphère apocalyptique et complotiste montante, etc.

Le problème du concept de grand remplacement c'est sa terminaison maladroite : "dilution" aurait mieux convenu. Ainsi plus acceptable, le débat, plutôt que de porter sur le caractère réel ou fantasmatique du phénomène aurait pu porter sur ses qualités positives ou négatives, question autrement plus profonde et intéressante.

L'exploit du Christianisme, c'est sa capacité à rallier un évantail d'esprits des plus soumis aux plus sceptiques. À lire les récits de certaines subversions individuelles ou de quelques conversions communautaires, on est impressionné par la variété des chemins possibles, entremêlés et irreconcilables, qui mènent à la foi chrétienne. À la fin, tout le monde appartient au même monde, condition nécessaire et suffisante pour que l'humanité survive.

Zuckerberg est un néo communiste : la liberté d'entreprendre n'existe que pour lui - concernant sa clientèle, elle doit rester aux ordres et au service de la communauté. Au lieu de faire de Facebook un véritable carnet d'adresse global, il a construit une préfecture numérique qui ne peut guère servir qu'à fournir des données d'utilisateurs aux gouvernements qui le finance. Impossible d'y injecter la moindre dose d'humanité, tout comportement marginal est sanctionné par exclusion.

Entre les naïfs et les cyniques, entre les victimes et les bourreaux, entre les idiots et les possédés, entre les soumis et les libertaires, entre les progressistes et les réactionnaires, entre les pessimistes et les optimistes, entre les dogmatiques et les athées, entre les divers pôles de l’esprit humain subsiste une troisième voie, médiane, fine comme une lame de couteau. Malheur à celui qui s’en empare pour trancher le feu de la vérité ; s’il n’est pas nié, il sera détruit.

Deux types de personnes aujourd'hui sur Terre : celles qui ont des problèmes avec leurs profils sur les réseaux sociaux et celles qui n'en ont pas. Les uns se battent avec l'emprise de ce nouvel outil sur leurs vies personnelles, les autres adaptent leurs vies au cadre imposé.

Afin d'être considéré par une communauté d'artistes, il n'est pas efficace de produire un contenu intéressant : il faut soit avoir un succès qui dépasse la dimension de ladite communauté, soit avoir un passif sexuel connu et reconnu au sein même de cette communauté. Ce mode de fonctionnement est comparable à celui des moyennes et grosses entreprises à la différence près que les échanges d'argent y jouent le rôle des échanges sexuels.

Deux adolescentes créent un skyblog (lesdeuxfollesdu46.skyblog.com) pour y poster des montages humoristiques (un type avec la tête dans le cul par exemple), des feuilles de cannabis, etc. La mère d'une des deux plutôt pète-sec le découvre en fouillant l'historique d'Internet Explorer. Scandalisée, elle enregistre à coup de captures d'écran les pages du blog sur un CD-ROM, puis convoque son mari pour une mise au point solennelle : leur fille est en train de sombrer dans le sexe et la drogue.

Dans un centre commercial en France, il est possible de porter un voile ou une kippa, mais il est défendu de garder sa capuche. Quel est la raison de ce deux poids deux mesures ?

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!