« Cette terre, c’est notre sang » : au Pays basque, paysans et citoyens tentent de résister à la spéculation

Jardins ouvriers au Nord de Paris, zones naturelles le long de l’estuaire de la Loire... partout des « zones à défendre » s’organisent. Au Pays basque, à Arbonne, c’est la spéculation qui menace plusieurs hectares de terres agricoles. Reportage photo par Victorine Alisse.

bastamag.net/Occupation-terres

· · Web · 1 · 4 · 0

« Nous nous opposons à toute spéculation immobilière »

À Arbonne, depuis le 23 juin, des paysans et citoyens occupent une maison et ses 15 hectares de terres agricoles. Celles-ci ont été vendues pour 3,2 millions d’euros à une personne qui n’y a aucun projet agricole. Pour ces militants, cette situation témoigne de la spéculation financière bien trop récurrente au Pays basque. « Il n’y a plus de terres pour les paysans », dit une militante.

bastamag.net/Occupation-terres

La mobilisation a poussé la Safer du département, à proposer à la propriétaire de racheter une partie du terrain, soit 12 hectares, à un prix diminué, de l’ordre de 100 000 €, pour ne pas encourager la spéculation. Ces terrains permettraient d’installer de nouveaux paysans à titre principal. La réponse de la propriétaire se fait attendre.
Notre reportage photo 👉 bastamag.net/Occupation-terres

Ces oasis de résistance c’est grâce à vous que nous pouvons les raconter 👉 bastamag.net/don

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.