Follow

À Grenoble, une boulangerie coopérative, @lepaindescairns, a imaginé une façon inédite de concevoir sa grille salariale, en expérimentant le «salaire au besoin». Après 6 mois, les salariés livrent un premier bilan riche d’enseignements. Par @BinctinBarnabe bastamag.net/salaire-au-besoin

Au @lepaindescairns, tous les salariés touchaient jusqu'alors le même salaire.

«On a pris acte que notre système du pouvait ne plus être adapté à certaines réalités». Sans chef ni vote, la décision est prise, au consentement, d'expérimenter le .

Salaire au besoin = dissocier les tâches accomplies de la rémunération obtenue, en se focalisant sur les besoins revendiqués du salarié.

Le principe de responsabilité partagée rend l’expérience possible: chacun a conscience des contraintes budgétaires et tâches à accomplir.

Ajd’hui, @lepaindescairns compte 10 salariés à temps-plein

Une des conséquences, plutôt inattendue et presque paradoxale: le salaire au besoin a entraîné une véritable croissance de l’activité économique. Chacun a pu voir son revenu↗️


bastamag.net/salaire-au-besoin

Mais «l’expérience amène à ns interroger sur ce que l’on souhaite privilégier ds notre travail: un cadre pro agréable ou un meilleur salaire?» Au @lepaindescairns, le confort de travail, c’est sacré.

Salaire unique ou salaire au besoin?⤵️
bastamag.net/salaire-au-besoin

@bastamag @jog @lepaindescairns j'espère que dans 6 mois on aura des nouvelles des choix qu'ils auront faits. C'est une initiative très inspirante.

@bastamag @lepaindescairns un cadre professionnel agréable ou un meilleur salaire ?

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.