@VeroniquePerrot @mmu_man Mouais. La nature de la recherche c'est justement de ne pas garantir de résultat rapide. Voire pendant ce temps les états "totalitaires" prendre la main sur ces technologies fait peur pour l'avenir et l'indépendance de nos pays... jacqueshenry.wordpress.com/201

Je suis rarement d'accord avec le PCF, mais à court/moyen terme, je ne crois pas qu'on puisse faire la transition énergétique sans nucléaire. pcf.fr/actualite_abandon_irres

@inso @VeroniquePerrot peut-être bien. C'est pas forcément le pb. Ce qui est mal c'est quand les chercheurs se mettent à fonctionner comme les politiques, en mentant, et en prétendant que "ça va marcher dans 2 ans" alors qu'ils n'en savent rien, pour avoir des budgets.

@mmu_man @VeroniquePerrot Ben ils ont pas le choix, puisque pour chercher, ils doivent annoncer des "deadline" et des "succès". Sans ça, pas de budget, pas de recherche. C'est la conséquence directe de l'application des mécanismes mercantiles à la recherche.

@inso @VeroniquePerrot on est d'accord, encore une fois le pb c'est le capitalisme…

@mmu_man @VeroniquePerrot Oui enfin, on peut pas en vouloir aux chercheurs de pas avoir terminé après 13 ans de recherche et de continuer de cramer du pognon d'un côté, et de l'autre critiquer l'application des règles mercantiles au monde de la recherche.

@mmu_man @VeroniquePerrot On sait très bien ce qui est en jeu derrière : en tuant la 4ème génération française, les anti-nuke voudraient que les déchets changent de lignes au sein de la compta d'EDF. Mais sauf que ne pas chercher de possibilité de 4ème génération ne signifie pas démontrer que c'est impossible

@inso @VeroniquePerrot non mais on pourrait très bien faire les 2 : les considérer comme déchets tout en cherchant à en faire potentiellement un jour (mais pas avant) un truc recyclable.

@mmu_man @inso @VeroniquePerrot Le projet Astrid n'a pas foiré, il a été abandonné à cause des anti-nucléaires, comme son ancêtre Superphénix.

@changaco @inso @VeroniquePerrot moué, et on peut dire que l'amiante est recyclable, puisqu'en théorie on peut le balancer dans un volcan.

@mmu_man @changaco @VeroniquePerrot Ben, ceci dit, c'est pas en coupant les budgets de la recherche que tu vas pouvoir démontrer que les déchets sont recyclables.

@mmu_man Ton analogie me laisse perplexe. Les réacteurs à neutrons rapides ne sont pas théoriques, ils ont fonctionné pendant des décennies en France, et fonctionnent encore aujourd'hui dans d'autres pays. Astrid était censé préparer la construction en série de réacteurs refroidis au sodium, en démontrant la viabilité d'un nouveau système plus sûr que les précédents.

@inso @VeroniquePerrot

@changaco @inso @VeroniquePerrot c'était plus sur l'histoire du déchet vs recyclable. J'ai déjà répondu ailleurs, on peut très bien continuer à chercher comment recycler tout en considérant que pour l'instant, ben ce sont bien des déchets dont on ne sait pas encore quoi faire.

@mmu_man

1. On sait quoi faire des déchets de haute activité à vie longue, on va les stocker dans une roche dont ils auront beaucoup de mal à s'échapper.
2. En quoi renommer la catégorie « matières valorisables » en « déchets valorisables » ou « déchets recyclables » ferait avancer les choses ?

@inso @VeroniquePerrot

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot
Tant qu'ils n'ont pas été valorisés, ils restent des déchets d'une utilisation industrielle dont on ne peut rien faire. et qui plus est sont très dangereux.

À priori on a toujours pas non plus trouvé de moyen fiable à long terme de stocker ces déchets, sinon, ça serait une bonne nouvelle pour ne serai(ce que ne pas agraver la situation...

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot Seule une petite partie des matières valorisables est dangereuse. L'uranium, qui représente plus de 90% des matières valorisables, n'est pas plus dangereux maintenant que quand on l'a extrait du sol. En théorie on pourrait le balancer dans l'océan sans que ça ne génère de risque, car l'océan contient déjà naturellement une quantité d'uranium bien plus grande que celle qu'on a en stock.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Ah ben les Nigeriens en savent quelque chose de l'uranium à l'état naturel avec les mines à ciel ouvert d'Areva. Et les guerres que ça déclenché (indépendance énergétique?).

Le principal avantage de l'uranium est son énorme énergie/adioactivité en très peu de matière.

Je pas confondre quantité et proportions

Voir le problème loin d'être fini de Fukushoma 9ans pas encore l'âge du retard des EPR fr/uk/fi)

theguardian.com/environment/20

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Le Niger n'est qu'un exportateur d'uranium parmi d'autres. Le Kazakhstan, le Canada et l'Australie produisent actuellement à eux seuls la majorité de l'uranium mondial. Par ailleurs l'uranium n'est qu'une des ressources naturelles du Niger, ils ont aussi d'autres métaux, et beaucoup de pétrole. L'uranium est donc loin d'être ce qu'il y a de plus précieux dans ce pays.

L'uranium n'est pas fortement radioactif. L'U238, qui représente 99% de l'uranium naturel, a une demi-vie de 4,5 milliards d'années, c'est un élément quasi stable et donc peu radioactif.

Fukushima démontre que même quand elle est mal protégée une centrale nucléaire n'est pas très dangereuse. Le séisme et le tsunami ont fait plus de 19 000 morts au Japon, les estimations des morts dus à l'accident nucléaire vont de zéro à quelques milliers, autrement dit l'industrie nucléaire est moins dangereuse que la nature.

Les japonais prévoient de diluer dans l'océan l'eau tritiée qu'ils ont en stock parce que c'est la solution la plus efficace. L'usine de La Hague en France fait la même chose régulièrement.

En ce qui concerne l'EPR, une deuxième version moins chère et plus rapide à construire est en préparation. Par ailleurs l'EPR construit en Chine est terminé et opérationnel.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot
Les isotopes de l'uranium sont sympas aussi (voir à Limges et la Vienne).

Ils ont fait avorter les femmes enceintes dans la ville de Fukushima (80 km de la centrale), pas évacué autour, les médecins ont eu interdiction de communiquer sur les cancers liés à l'accident. Ils ont dilué les terres contaminées dans tous le pays. Le patron de TEPCO est mort de cancer de la gorge 2 ans après avoir montré que boire de l'eau de Fuku n'est pas dangereux.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot
3 réacteurs qui explosent contre 1 à Tchernobyl, avec un combustible bien plus dégueulasse (MOX), mais tout va bien. décidément le rideau de fer est plus perméable que la frontière française. Nier les effets de la catastrophe nucléaire de Fukushima, c'est comme nier Tchernobyl, c'est tout bonnement du révisionnisme. Combien de lanceurs d'alertes japonais ont montré les seuils largement dépassé dans tous le pays (pareil à Hawaii et en Californie)

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Personne ne nie les accidents de Fukushima et Tchernobyl, il y a juste des désaccords sur les nombres de maladies et de morts attribuables à ces accidents.

Contrairement à la croyance populaire, le gouvernement français n'a jamais affirmé que le « nuage » de Tchernobyl se serait « arrêté à la frontière ». twitter.com/TristanKamin/statu

Les réacteurs de Fukushima n'ont pas explosé comme celui de Tchernobyl, ils ont fondu.

Le MOX n'est pas « dégueulasse », il n'a ni causé ni aggravé l'accident de Fukushima.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Ce sont des arguments bidons des pro-nucléaires, on voit bien les explosions sur les vidéos...
celle de la 1ere, en cherchant un peu on voit les autres...
youtube.com/watch?v=0ZnTMIR2Yu

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot Ce n'est pas un argument, c'est une précision. À Tchernobyl l'opérateur a perdu le contrôle de la réaction nucléaire, ce qui a entraîné une explosion de vapeur dans le cœur. À Fukushima les réactions nucléaires ont été arrêtées sans problème au moment du séisme, mais le tsunami a ensuite endommagé les systèmes de refroidissement, du coup les cœurs ont surchauffé et fondu. Les explosions qui sont survenues plus tard sont dues à l'hydrogène produit dans les cœurs en surchauffe.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot
Bon, à la fin, ça revient au même des radiations qui se répandent à foison, jusqu'à quelques milliers de km. Tout va bien, le nuage s'arrête autour de la centrale...

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Et le million+ de japonais en moinsà Honshu cette dernière décennie, ce sont toutes les japonaises qui ont migré à Paris pour essayer d'avoir un enfin sain ? J'ai pas vu une arrivée plus massive que d'habitude, mais on sait pas trop où ils sont passé puisque la compta s'est arrêté là ou les réacteurs nucléaires américains continuent de tourner....

lalibre.be/international/asie/

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

La démographie en baisse du Japon n'est évidemment pas due à la faible quantité d'atomes instables qui se sont échappés de Fukushima. L'article Wikipédia dont vous avez vous-même donné le lien précédemment liste les causes de la baisse de population et précise que celle-ci avait commencé avant la catastrophe naturelle de 2011.

Je remets le lien vers l'article pour éviter toute confusion : en.wikipedia.org/wiki/Demograp

Show more

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Non, ça ne revient pas au même. Une explosion au cœur du réacteur comme à Tchernobyl est beaucoup plus problématique qu'une explosion d'hydrogène à l'extérieur de la cuve comme à Fukushima.

Les traces de radioactivité détectées à plusieurs milliers de kilomètres et attribuées à l'accident de Fukushima sont bien trop faibles pour être dangereuses. (Cette dispersion d'éléments radioactifs dans la nature n'est pas sans précédent, elle est similaire à celle due aux essais de bombes nucléaires du siècle dernier.)

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Les spécialistes Canadiens, disaient en 2015, que la radioactivité dégagée par Tchernobyl était très inférieure à celle des nombreuses bombes testées par les USA et la France dans le Pacifique, et que Fukushima était encore inférieur. D'après eux les doses de la côte de l'Amérique du Nord sont faibles. Par contre, il semble qu'Hawaii et environs soient dans des doses dangereuses,. ils n'en parlent pas. Et après Mururoa...
youtube.com/watch?v=zaXKLz3X9a

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Juste pour info, rien ne démontre la relation, mais entre le recensement de 2010 et 2015 la population du japon à réduit de 0.8% (environ 1 million de personnes) et entre 2015 et 1019 (dernier recensement) les estimations sont de l'ordre de 0,3% de réduction.

en.wikipedia.org/wiki/Demograp

@popolon @mmu_man @inso @VeroniquePerrot Non. Tes affirmations ressemblent à une liste d'intox anti-nucléaires, elles ne sont pas acceptables sans sources sérieuses.

@changaco @mmu_man @inso @VeroniquePerrot

Cela n'empêche que les guerres qui s'y déroulent sont principalement autour de la mine, notamment parce qu'elle détruit tout l'environnement dans le Sahara dont les Touaregs dépendent et que c'est la principale source d'approvisionnement de la France. Il a déjà été démontré que la guerre au Mali et le dictateur que la France à placé à la place du président élu est lié

@popolon @VeroniquePerrot Ces articles sont clairement à ranger dans la catégorie « désinformation ». Ils ont un biais anti-nucléaire beaucoup trop fort et contiennent trop d'inexactitudes voire de mensonges.

@popolon @VeroniquePerrot

L'affirmation centrale que l'abandon d'Astrid mettrait fin au « mythe du cycle fermé ». La construction de nouveaux réacteurs à neutrons rapides n'est pas abandonnée, elle est repoussée à plus tard. Les raisons de l'abandon d'Astrid ne sont pas technologiques mais politiques, ce sont les anti-nucléaires qui en sont responsables.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.