La , ce n'est pas que l'article 24

A côté du 21 et 22, les 20, 20 bis et 20 ter étendent la vidéosurveillance sur la voie publique et aggravent la surveillance des halls d'immeubles

Le débat sur la loi continue aujourd'hui

technopolice.fr/blog/ppl-secur

En 2019, il y a eu 375 747 traitements de reconnaissance faciale faits par la police, via le fichier TAJ.

Au premier semestre 2020, plus de 200 000.

La surveillance biométrique de masse est déjà en place en France.

nextinpact.com/lebrief/44501/l

Quand La Quadrature du Net a demandé a être auditionnée par Alice Thourot et Jean Michel Fauvergue, il nous a été répondu d'envoyer seulement une contribution écrite

Les rapporteurs ne veulent donc entendre, à part Amnesty, qu'un seul discours : celui promouvant l'industrie sécuritaire

Show thread

Les rapporteurs du projet de loi Sécurité globale - qui parle de vidéosurveillance, drones et diffusion d'images de la police - ont commencé cette semaine leurs auditions

Seules y sont représentées, à part Amnesty, des organisations qui militent pour le déploiement d'outils de surveillance

technopolice.fr/blog/loi-secur

Il ne faut laisser aucune place à la surveillance biométrique

Rejoignez-nous sur forum.technopolice.fr

Show thread

Quant à la CNIL, elle vient de publier un communiqué dans lequel elle considère que la "fluidification" de l'embarquement des passagers" peut justifier un dispositif de reconnaissance faciale... Nulle doute que les entreprises de surveillance chercheront à en profiter pour les

Show thread

Comment croire un seul instant que l'entreprise Idemia cloisonne ces activités, et que lui laisser tester ses technologies biométriques dans un aéroport ne lui servira pas à améliorer ses autres techniques de surveillance et à étendre son carnet de commandes ?

Show thread

Ici, c'est Idemia Group - elle s'occupe aussi de Parafe, a été accusée par Amnesty de vendre des logiciels d'identification faciale à la police de Shanghai et propose un outil Augmented Vision qui propose de détecter les « personnes suspectes » grâce à la reconnaissance faciale

Show thread

Qu'il s'agisse d'une reconnaissance faciale en direct ou en différé, d'authentification ou d'identification, dans un aéroport ou dans la rue, il s'agit de la même technologie, des mêmes algorithmes, et bien souvent derrière de la même entreprise.

Show thread

La justification avancée ? C'est que dans un aéroport "l'un des stress possible, c'est les files d'attente ou la complexité de reconnaissance des documents"

C'est ce même idéal "d'optimisation des flux" et d'algorithmisation de l'espace que nous combattons dans

Show thread

Le dispositif de reconnaissance faciale de VINCI Airports à Lyon est un nouveau pas vers la banalisation de cette technologie

Avec le soutien financier de l'Etat, Idemia déploie sans inquiétude son dispositif biométrique dans l'espace public

technopolice.fr/blog/a-laeropo

Cette carte est le résultat d'un travail collectif réalisé sur le forum et l'outil de rédaction du Carré.

Elle est encore appelée à évoluer et à être complétée.

Voici quelques idées pour venir participer à la veille et à la lutte contre la

technopolice.fr/blog/boite-a-o

Show thread

Nous publions une nouvelle carte de la en France.

Elle réunit un an de travail sur la mise sous surveillance totale de l'espace urbain à des fins policières : vidéosurveillance automatisée, drones, police prédictive, hypervision...

technopolice.fr/villes/

Retour sur la performance artistique et militante organisée par Anne-Sophie Turion contre les dérives techno-sécuritaires à Nice :

annesophieturion.com/dent-pour

2. Ce partenariat survient peu de temps avant les , qu’Élancourt accueillera. Une bonne occasion pour Genetec de tester tous ses produits technopoliciers en amont et de s'offrir une vitrine sécuritaire le moment venu.

Show thread

1. Focus sur la ville d'Elancourt, dans les Yvelines. Un partenariat opaque avec l'entreprise Genetec (Briefcam, ). On ne sait rien des technologies testées dans le CSU, hormis que cela permettra d'éteindre la lumière de bâtiment à distance.
technopolice.fr/elancourt/

Rappel : Briefcam est un logiciel de VSA présent dans plusieurs dizaines de villes en France.

Il est presque impossible de savoir ce qu'il permet exactement comme type de surveillance...

Relire notre fiche ici :technopolice.fr/briefcam/

Show thread

Nouvelle demande CADA envoyée à la @prefpolice
sur son utilisation de Briefcam.

Ce logiciel de vidéosurveillance automatisée semble expérimenté en ce moment à Paris dans la plus grande opacité (tout comme celui d'Aquilae)

t.co/sjNDtJAiSz?amp=1

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!