Follow

J'écris car je ne sais pas quoi faire d'autre.
Je suis bipolaire mais je ne prends plus mon Abilify, j'ai arrêté ma formation en alternance pour passer mes journées à dormir, une soirée sur deux je me drogue (speed, md, alcool et cannabis).
Je me détruis à petit feu. Je passe mes journées à pleurer.
Je ne sais pas quoi faire. Je suis perdue. Et les envies de scarifications et de suicide ne manquent pas.
Y a-t-il des gens dans la même merde et qui s'en sont sortis ?

@Sha Je rejoindrais @Air pour contacter un professionnel. Malgré mes déboires avec la plupart, j'ai croisé en clinique quelques bipolaires au fond du trou, et des dépressifs profonds simplement, dont l'état s'est amélioré. Mais il faut juste savoir que ça ne se fait pas du jour au lendemain, et oui, c'est con, mais ça passe aussi par *votre* premier pas dans cette direction.
Si vous avez des proches qui peuvent vous épauler, c'est tout bonus.
Courage et 🤗

@Sha
Pareil, l'idée de consulter un pro est une bonne idée. Je dirais même de ne pas hésiter à en rencontrer plusieurs jusqu'à trouver quelqu'un avec qui il y aura vraiment un lien de confiance. Et surtout ne pas lâcher la musique, c'est important. Et si il y a besoin de pleurer, il faut pleurer. Ca reste un des meilleurs moyens naturels de faire sortir la souffrance. Peut être essayer d'apprendre la méditation pleine conscience avec un.e psy, ca peut aussi aider. Courage

@Sha
Hey salut !

Je suis aussi bipolaire et j'ai été pas mal en rupture de traitements. Je suis désormais sous Abilify.

Stp, stp, stp, attends pas de passer à l'acte avant de chercher de l'aide. Stp, consulte un.e psychiatre et un.e psychologue, par exemple, va expliquer ta situation à ton CMP, iels pourront peut être te trouver une place en urgence.

@Sha
Pour la non-envie de prendre ses cachets, l'Abilify existe aussi en injection, ça peut aider :)

Aujourd'hui, je vais mieux, je suis mariée à la femme de ma vie et je suis en thèse. Ça vaut le coup promis.

@maria Je prends déjà l'abilify en injection. J'espère que ça ira mieux par la suite... Merci pour ton message.

@Sha
Je suis pas pro, mais je me reconnais dans tes symptômes…

Je pense sincèrement que trouver de l'aide là maintenant tout de suite est la meilleure solution.
Je pense que tu as besoin d'un traitement d'appoint à base d'AD, comme moi pendant certaines périodes.

Ça aide vachement, faut pas avoir peur.

It.gets.better.

@Sha
Tu peux trouver de l'aide auprès de ton CMP de secteur, ou, au pire auprès des CPOA/CAC.

Sachant que, pour être honnête, il y a un risque que l'hospitalisation soit proposée, vu que tu rentres dans leurs critères d'urgence :///

Je te souhaite plein de courage dans ces démarches que je sais être très difficile.

Je te promets que ça vaut le coup. Vraiment vraiment.

@Sha j'ai été dans cette merde ci il y'a un peu plus de deux ans.
Avec assez peu de soutien de mes proches (ma femme allait jusque nier le diag de la psy et ses prescription d'Abilify puis d'Akinéton, alors qu'elle est infirmière).

Depuis j'ai retrouvé un taf, qui me plait, en CDI, j'ai pu cesser la médication, j'ai ma maison à moi, j'ai retrouvé une alimentation saine ainsi qu'une vraie alternance jour/nuit, entre autres.

:-)

À ta dispo , camarade d'infortune.

@thy
Merci pour ton soutien, je vais essayer d'avancer. 👍

@Sha Je pourrais bien te sortir de grandes phrases creuses sur « l'important c'est la volonté » « il faut se battre » ou « entour toi bien » et t'asséner ma petite opinion perso sur comment gérer cette merde, sur si c'est bien ou pas les médocs et les psys.

En vrai on s'en fout l'important c'est de savoir, quand on est au fond du puit, qu'on peut s'en sortir, si si si, et même parfois s'en tirer mieux qu'avant.

Et y'a pas une seule méthode, en plus.

Donc : Force et honneur sur toi :-)

@thy @Sha

Voui, IT GETS BETTER.

Peu importe tes modalités. Parfois ça prend du temps, genre vraiment (trop) longtemps.

Mais on finit par y arriver :))

Depuis que j'ai trouvé ce qui me convenait, je suis un million de fois plus heureuse et épanouie :)

@Sha Yop' ! Je suis aussi bipolaire donc je me permet de répondre. Essaye de trouver de l'aide dans une structure comme un CMP en précisant l'urgence. Pour ma part mon état se dégradait et j'envoyais ma scolarité en l'air tout en passant mes journées à boire de plus en plus d'alcool pour faire passer le temps et les difficultés. Mon CMP après leur en avoir parlé m'a trouvé une place en hospitalisation de jour et actuellement ça m'aide beaucoup à retrouver un rythme, partager avec des gens dans des galères similaires, et bien prendre / changer mon traitement (j'ai depakote + abilify, j'avais un AD avant qui aggravait semble-t-il pas mal mon état). Garde courage, c'est la merde mais on s'en sort et ça va mieux après. Prends soin de toi, sans t'isoler ♥️

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.