Follow

Pourquoi craindre que l'ARN d'un vaccin modifie durablement notre ADN (ce qui est parfaitement faux / impossible au passage), alors qu'il n'est une toute petite partie, inactive, de l'ARN du Covid ?

Ça revient à craindre davantage un morceau de la goupille d'une grenade que la grenade complète.

· · Web · 1 · 2 · 2

@RaphJ à cause de l'existence de rétrovirus, et de la transcriptase inverse. Le rapport du CRIIGEN sur les vaccins OGM contredit votre affirmation péremptoire, avec des liens biblio vers des études prouvant que ce que vous avez affirmé s'est déjà avéré faux.

@revoltes Sauf que le covid n'est pas un rétro virus, et que les rétro virus ne s'amusent pas a transcrire n'importe quel ARNm en ADN pour l'intégrer dans le génome, mais seulement le leur (ce qui parrait normal).

L' CRIIGEN est partisane opposée par principe à toute recherche génétique. Elle est dirigée par un homéopathe / ostéopathe ...

Donc pourquoi ne pas craindre que le Covid modifie notre ADN, mais qu'une toute petite partie de son ARN en soit capable. Ca n'a pas de sens.

@revoltes @RaphJ

Liens ?

Comment expliquer qu'une portion d'ARN messager codant pour une seule protéine présenterait de tels risques de rétrotranscription, phénomène en soi très rare, alors que des millions de gens sont infectés tous les ans par des génomes entiers en ARN, sans pour autant subir de mutations massives de l'ADN au point de voir notre génome modifié ?
Sommes-nous devenus des virus du rhume ou de la gastro ?

La peur de la rétrotranscription est instrumentalisée.

@petitevieille @RaphJ l'appel au principe de précaution du CRIIGEN est rationnel : un phénomène très rare à l'échelle d'une cellule a une probabilité de plus en plus élevée de se produire si des milliards de cellules et des milliards d'humains sont exposés à ce risque.
Notre génome inclut déjà des ADN viraux, nous sommes des symbiotes. Ces insertions passées d'ADN viraux (et bactériens) résultent elles aussi de phénomènes très rares, tels qu'une co-infection, mais font partie de notre histoire.

@revoltes @petitevieille Comme je l'ai dit, il n'y a aucune raison qu'un morcrau d'ARN codant pour une seule protéine ait un risque plus élevé que l'ARN tout entier du virus. Ça n'a pas de sens.

@RaphJ si, il y a des raisons possibles pour que le vaccin puisse présenter plus de risques de rétro-transcription que le virus. Elles sont exposées dans le rapport du CRIIGEN. Notez qu'il ne s'agit pas d'un risque avéré à ce jour pour le vaccin Pfizer, mais "seulement" d'un risque logiquement prévisible (cf. Biblio CRIIGEN) qui justifie pleinement une plus grande prudence (principe de précaution), celle préconisée par le rapport CRIIGEN cité.

@revoltes @RaphJ

Oui, notre histoire qui nous met naturellement au contact de génomes ENTIERS de virus qui circulent dans tout le corps lorsque nous tombons malades (rhume, gastro).
La comparaison avec une portion d'ARN ne codant que pour un seule protéine est-elle honnête ?

@petitevieille oui. Par contre il n'est pas honnête d'opposer virus entier et morceaux de virus. Lors d'une infection, vous avez des tas de morceaux de génome viral incomplet qui circulent dans l'organisme. À ma connaissance, ce sont justement des portions d'ADN exogènes et non des génomes entiers qui ont été intégrés à notre ADN au cours de l'évolution.

@petitevieille notre génome, c'est l'ADN. Il est transcrit en ARNm pour faire produire des protéines dans les ribosomes.
Il existe des rétrovirus qui font produire par nos cellules une enzyme, la transcriptase inverse, qui transcrit l'ARN en ADN. Le risque potentiel de modification de notre ADN par un ARN résulte de l'existence de la transcriptase inverse, normalement absente de nos cellules.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Retrov

@revoltes

Oui très bien mais vous dites :

« ce sont justement des portions d'ADN exogènes et non des génomes entiers qui ont été intégrés à notre ADN au cours de l'évolution. »

Or on parle de vaccins à ARN messager ici.

Et quelle quantité d'ARN entre un génome entier et un ARN isolé codant pour une seule protéine ?

Si vous soulevez une question, EXPLIQUEZ. La méthode rhétorique du « je pose juste la question » n'est pas recevable.

@petitevieille je n'ai posé aucune question. C'est vous qui avez posé une question, à laquelle j'ai tenté de répondre. J'ai pu vous expliquer comment de l'ARN exogène peut se retrouver encodé dans notre ADN simplement en vous mettant un lien WP vers la definition d'un rétrovirus, mais toutes les questions ne sont pas aussi simples.

@revoltes

Bon on va arrêter de jouer.
Sans en avoir fait mon métier, j'ai fait mes études en biologie au siècle dernier. On parlait déjà des rétrotranscriptases.
Le phénomène étant déjà rare avec les infections naturelles de tous les autres virus, bénins, auxquels nous sommes exposés en permanence, pourquoi une proportion plus faible, d'une portion d'ARN qui plus est, serait plus toxique et générerait plus de rétrotranscriptions que des génomes entiers de virus visant leur réplication ?

@revoltes

Je demande des liens, vous ne les fournissez pas.
Je demande des explications concrètes, vous exposez des connaissances scientifiques comme un vernis, mais n'apportez pas d'explications : si des génomes entiers découpés en nombreuses portions d'ARN sont rarement remontées vers l'ADN, comment expliquer des quantités plus faibles, d'ARN codant pour une seule protéine et pas un virus tout entier, serait plus dangereux qu'une infection telle que celles qui arrivent tous les hivers ?

@petitevieille j'ai déjà répondu à ces deux liens par des arguments scientifiques convenablement sourcés en répondant à "jln" et je vous prie de bien vouloir ne pas radoter. Je ne nourris pas les trolls. Dernier avertissement avant blocage.

@revoltes

L'annonce d'un blocage devrait me convaincre de suivre vos affirmations ? Sérieusement ?

Je vois par ailleurs vos liens sur un autre fil, et uniquement parce que je suis passé sur votre profil. Je vais donc pouvoir aller regarder la référence à laquelle vous apportez beaucoup de crédit.

@petitevieille merci. Quand vous aurez enfin lu ce rapport et sa biblio, vous aurez peut-être une conversation plus intéressante à mon goût.

@revoltes

Vous avez tout loisir de me bloquer ou de me mettre en sourdine si ma conversation vous insupporte ; Mastodon vous le permet.

@petitevieille je sais. Vous et moi devons faire un effort mutuel si vous tenez à poursuivre cet échange qui pour l'instant, je vous l'ai dit, ne m'intéresse pas. Je ne vous répond que par politesse et comme vous l'avez noté, celle-ci s'épuise. C'est pourquoi je vous ai invité à lire au minimum le rapport CRIIGEN, et à apporter des arguments scientifiques à notre échange si vous espérez le prolonger.

@petitevieille @jln volontiers. Il est plus poli que vous, et plus intéressant à lire, jusqu'à présent.

Show newer

@petitevieille votre hypothèse qu'une portion plus courte d'ARN aurait moins de risques d'être rétrotranscrite en ADN ne repose sur rien. Elle est peut-être juste, ou peut-être fausse, ou peut-être dépendante d'autres paramètres tels que les formes d'extrémités de brins d'ARN incomplets, ou la co-infection par tel ou tel rétrovirus, ...

@revoltes

J'attends donc vos explications. Avec des liens, des sources, des explications correspondant exactement à ce que vous avancez. Pas les liens très généraux vers Wikipedia avec du contenu niveau Terminale Scientifique.

Vous n'avez toujours pas sourcé votre référence au CRIIGEN.

@petitevieille le rapport du CRIIGEN se trouve très facilement sur Internet. Si vous n'avez pas été foutue de le trouver, c'est votre problème, et je m'en fous. Vous trouverez en bas de ce rapport une bibliographie scientifique convenablement sourcée qui répond à l'essentiel de vos objections, notamment sur le risque génétique.

@revoltes

Quand quelqu'un brandit un texte pour appuyer ses dires, la moindre des politesses est de fournir le lien.

@petitevieille quand un document se trouve aussi facilement, la moindre des politesses est de se sortir les doigts du cul pour taper "rapport CRIIGEN vaccins OGM" dans un moteur de recherche. Je ne suis pas votre domestique.

@revoltes

Nous serons aussi en désaccord sur ce point.

Vous répondez au pouet initial en évoquant un rapport prétendument éclairant, mais ne le citez pas.
Puisque la grossièreté donne du poids à un argumentaire, allons-y : j'ai autre chose à foutre que de passer du temps à compenser les lacunes d'un militant antivaccination dans sa démarche de diffusion de FUD.

@petitevieille je ne suis pas un militant anti-vaccination. Mon carnet de vaccination est à jour. Vous êtes une menteuse.

@petitevieille je ne suis pas responsable de vos préjugés. Et je m'en fous, accessoirement.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!