À toutes les femmes violées, battues, sous-payées, qui sont infantilisées, humiliées, qui supportent le harcèlement, la charge mentale, toutes attaques mesquines quotidiennes du et de la dont nous aurons la fin, bonne année de !

Zut, je cherche partout, je retrouve pas ce superbe dessin qui montre un petit bonhomme qui a une petite maison "blog" et qui ensuite invite tous ses utilisateurs à plutôt aller voir ses contenus dans la grande tour "Facebook" pour finir pas se faire mettre à la porte de cette tour une fois que tous ses utilisateurs ont migré ... ça vous dit quelque chose ?
#facebook #cartoon

Elle jette un regard inquiet vers les broussailles.
– c’est toi qui a peur ?
– non !
– c’est le chevreuil ?
– oui ! Parti loin caché.
Et là elle me montre deux autres traces du chevreuil que je n'avais pas vues.
---

Show thread

Nous approchons pour voir quels animaux sont passés là dernièrement. Je repère et lui montre une trace de chevreuil.
– vas-y, touche la trace !
Elle hésite encore, nous sommes en hiver et ses petites mains sans gants sont rouges de froid. Je lui montre la mousse où s’essuyer les mains et les plaids qui l’attendent dans la poussette.
Elle touche enfin la trace et
– mamie peur ! Dit-elle en reculant.

Show thread

Je lui montre comment s’essuyer les mains sur la mousse des arbres‧ Elle pose sa main sur une trace de sabot. « Tu vois les chevaux ? ». Incrédule, elle me regarde étonnée et soudain son regard se perd dans le vague et elle s’écrit :
– oui !
– tu les vois ?
– oui, réaffirme-t-elle, bougent !
Elle dit des mots, des verbes, mais ne fait pas encore de phrases,
– que font-ils ?
– mangent herbe.
Un autre jour, elle reconnaît un passage d’animaux dans les fourrés :
– chemin renard !

Show thread

Traces de chevreuil dans la grève.
--Historiette--
J’amène ma petite fille de deux ans et quart marcher en forêt avec l’idée de repérer des traces d’animaux. Un jour, nous commençons par reconnaître les traces de passage de chevaux dans une allée. Facile ! Là où ça devient intéressant, c’est quand je lui demande de toucher les traces. « Regarde, tu mets tes doigts dessus, comme ça ». Elle hésite, il fait froid, la terre est boueuse.

Au cours de l’histoire, l’humanité sera appelée à élever sa conscience, sa grandeur morale. Il y aura un moment où nous aurons à nous débarrasser de nos peurs et à nous donner de l’espoir. Ce moment est arrivé.»

– Extrait traduit du discours de Wangari Maathai lors de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix en 2004

greenbeltmovement.org/


(photo Unesco fr.unesco.org/womeninafrica/wa)

Show thread

Nous sommes appelé·es à soutenir la Terre pour lui permettre de guérir de ses blessures, et dans ce processus, guérir nos propres blessures – afin d’embrasser l’ensemble du vivant dans toute sa diversité, sa beauté et ses merveilles. Ceci pourra être réalisé si nous ressentons à nouveau le besoin d’appartenir à une plus grande famille, la famille du vivant, avec laquelle nous avons partagé notre processus évolutif.

Show thread


Green Belt movement, Kenya, 1977 à aujourd’hui (suite)
simonae.fr/articles/expliquez-

«Ça fait 30 ans maintenant que nous avons commencé ce travail [au sein du Green Belt movement]. Les activités qui détruisent l’environnement et les sociétés continuent sans relâche. Aujourd’hui, nous sommes face à un défi qui nécessite un changement de paradigme, de façon à ce que l’humanité arrête de menacer le système qui la fait vivre.

Le chanteur ivoirien propose un reggae contre la destruction de l’environnement, en faveur d’un reboisement, dans sa volonté de faire prendre conscience de la nécessité du soin à apporter à la nature.
reporterre.net/Ecologyman-un-r

La fondatrice du mouvement, Wangari Maathai, a été la première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix en 2004.

greenbeltmovement.org/


(photo Green Belt Movement )

Show thread

Aujourd’hui, plus de 51 millions d’arbres ont été plantés, de nombreuses communautés ont été impliquées et les femmes sont toujours au centre du processus ce sont elles, principalement, qui gèrent les ceintures vertes. Le Green Belt movement a réussi à faire naître un mouvement social et ne s’est pas cantonné à être un programme d’aide au développement.

Show thread

et proposa de planter des arbres afin de créer des ceintures vertes autour des villages et des villes pour répondre aux principaux problèmes des Kenyanes. Le Green Belt movement était né. La démarche du Green Belt movement n’a pas été d’imposer une méthodologie mais de travailler avec les populations de femmes rurales, en apprenant d’elles et en les mettant au centre de la mise en œuvre du programme.

Show thread

La déforestation a un impact direct sur ces activités : la destruction des forêts entraîne un éloignement des sources de nourriture, de combustible et de fourrage et donc une dégradation des conditions de vie des femmes kenyanes qui doivent aller chercher ces ressources de plus en plus loin. En 1977, Wangari Maathai devint membre du Conseil national des femmes du Kenya (CNFK)

Show thread
Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.