Show newer

Il semblerait bien, comme le relève larep_fr, que « pour la mairie d’Orléans, le sujet est très sensible ». Et heureusement que ces promoteurs de toujours plus de surveillance se sentent mal à l'aise. Mais pour continuer, nous avons besoin de vous. laquadrature.net/donner

Show thread

Mais finalement, le droit ne semble pas beaucoup intéresser l'adjoint à la sécurité d'Orléans ni Sensivic : les mêmes arguments bancals sont répétés depuis le début. Répéter ad nauseam que son dispositif de surveillance est légal n'en fait pas une vérité.

Show thread

C'est par exemple ce que prévoient la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Ou l'article 8 de la directive n° 2016/680. Or, aucune loi française n'a encore autorisé la surveillance par micro.

Show thread

De plus, l'adjoint à la sécurité estime que la surveillance par micro n'étant pas interdite, elle peut être légalement déployée... Sauf que le droit des données perso ne fonctionne pas comme ça. Ce qui n'est pas autorisé par la loi est interdit.

Show thread

Visiblement, l'adjoint à la sécurité d'Orléans n'a pas aimé que l'on remette en cause la légalité de son joujou sécuritaire. Dans le journal larep, il nous accuse même de « déclarations clairement diffamatoires » et de « désinformation ». larep.fr/orleans-45000/actuali

Show thread

La semaine dernière, nous annoncions un recours devant le TA d'Orléans contre la surveillance sonore de la ville et de la société Sensivic. laquadrature.net/2021/12/14/su



J'anime ce matin un débat avec des collègues et des représentants du personnel sur la surveillance, la marchandisation des données, l'isolement causé par le télétravail et beaucoup d'autres sujets. J'ai pris le sac approprié. @LaQuadrature

La Smart city et le tout-numérique qui vient avec n'est donc pas l’avènement d'une société plus démocratique. Au contraire, les espaces d'ombre se rétrécissent, sous les projecteurs de leur lumière artificielle
Faites un don à La Quadrature :
laquadrature.net/donner/

Show thread

L'autre façon pour les citoyens de participer à la smart city, c'est d'être l'objet d'expérimentation. Ainsi la population est vue comme un laboratoire, des ressources pour entraîner et améliorer les algorithmes

Show thread

A l'inverse, les élus attendent une participation - contrainte - dans cette surveillance : la population est perçue comme cobaye, pour parfaire ces technologies et aussi comme nouveaux capteurs. C'est la surveillance qui devient participative...

Show thread

Car les habitant·es des villes n'ont pas leur mot à dire sur le développement des Smart cities. La décision politique de recourir ou non à des technologies, est prise sans les habitant·es. Multiplication des capteurs et collecte massive des données

Show thread

De cette façon, les citoyens seraient à même, instantanément, de correspondre avec leur dirigeants : c'est la " citoyenneté augmentée" tant promue par ses instigateurs. Mais c'est surtout le mythe de la participation à la Smart city
technopolice.fr/blog/le-mythe-

Show thread

Selon ses promoteurs, la smart city permettrait l’avènement d'un nouvel idéal démocratique, grâce au tout-connecté et à la multiplication des capteurs dans la ville (caméras, capteurs de poubelle, de luminosité, de présence etc)

En 2021, grâce à MaDada et notamment la fonctionnalité gratuite MaDada++, de nombreux journalistes, assos, collectifs ont pu mener des enquêtes et faire valoir le droit de savoir.
Aidez-nous à continuer, faites un don sur helloasso.com/associations/ope ou sur liberapay.com/madada❤️🎠

Pour lutter contre ce raz-de-marée scrutateur, retisser un peu de nuit autour de nous avant d'éteindre toutes ces lumières aveuglantes, vous pouvez faire un don à La Quadrature
laquadrature.net/donner/

Show thread

C'est ce qu'on a voulu exposer au salon policier Milipol en octobre 2021, avec la dénonciation du laboratoire vitrine technosécuritaire que seront les

Show thread

Le député Mis est un des promoteurs des JO et de l'exportation des techno françaises. Ce chantre de la police et de l’industrie sécuritaire incarne bien le croisement d'intérêts entre élus et industriels, caractéristique du juteux marché de la surveillance
technopolice.fr/blog/jean-mich

Show thread

A travers , la France se veut être une vitrine pour faire rayonner ces dispositifs sécuritaires dans le monde entier. Pour cela, c'est l'Agence Recherche qui finance les études permettant aux entreprises de parfaire leurs technos
technopolice.fr/blog/jo2024-la

Show thread

Cette année, LQDN s'est concentrée sur les Jeux Technolympiques de 2024. C'est l'occasion pour le gouvernement français et les industriels de s’allier pour tester, déployer et normaliser leur arsenal de nouveaux dispositifs de surveillance :
laquadrature.net/2021/10/15/jo

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.