Cet après-midi, le Sénat, et demain l’Assemblée Nationale, voteront définitivement la loi imposant aux hébergeurs le retrait, en une heure, de tout contenu que la police aura seule qualifié de « terroriste », sans décision d'un juge.

Issu d’un règlement européen, ce nouveau régime renforce dangereusement la censure administrative d’Internet. Mais surtout, ce mécanisme est totalement contraire à une décision du Conseil constitutionnel, comme nous l’expliquions il y a quelques mois.
laquadrature.net/2022/02/08/le

Le gouvernement français se sert ici du droit de l’Union européenne pour faire passer ce qui a été jugé comme contraire à la liberté d’expression et renforcera l’hégémonie de certains acteurs d’Internet.

Car pour respecter les obligations de censure en une heure, les plateformes devront mettre en place des filtres automatisés que seuls les géants du web sont en mesure de fournir.

Follow

Surtout, la notion de « terrorisme » étant définie de manière large et en l’absence d’une évaluation par un juge, les discours radicaux feront nécessairement partie du spectre des contenus supprimés.

· · Web · 2 · 12 · 6

Nous appelons donc l’ensemble des parlementaires à rejeter l’adoption définitive de ce texte et à refuser ce durcissement de la censure d’État.

@LaQuadrature
Le terrorisme, c'est Macron et sa cour de gros débiles , ses amis et sponsors prêt à n'importe quoi pour maintenir leur pouvoir et leur puissance financière, mais en retenue polie et humaniste hein 😜

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est un serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.