L'Assemblée nationale vient d'adopter une nouvelle loi sur les drones de surveillance.

C'est un énième preuve qu'il n'y a rien à attendre du Parlement pour nous protéger des dérives sécuritaires du gouvernement.

laquadrature.net/2021/09/23/la

2 arrêts du Conseil d'État, 1 décision de la CNIL et 1 décision du Conseil constitutionnel n'auront pas suffit : le gouvernement veut déployer des drones dans l'espace public.

Les caméras fixes, nomades, piétons ne lui suffisent pas, il faut surveiller, encore plus.

Follow

Le texte ne parle plus d'ailleurs seulement des drones mais de tout aéronef utilisé par la police, cad surveillance par hélicoptère ou par avion.

Une surveillance réalisée depuis longtemps par la police en toute illégalité - sans qu'aucune institution ne soit venue la gêner

· · Web · 1 · 0 · 2

Le gvt (ou le rapporteur du texte, on ne sait plus très bien faire la différence) veut faire croire qu'il répond aux critiques du Conseil constitutionnel.

Mais il reprend le même texte avec des modifs à la marge qui n'enlèvent rien à son caractère profondément liberticide.

D'ailleurs qui est chargé d'autoriser l'utilisation des drones par la police ?

Le représentant de l’État et, à Paris, le préfet de police. La police demande donc autorisation à la police pour utiliser des drones.

Il est vrai qu'on est jamais mieux servi que par soi-même.

Autres dispositions sur la surveillance dans le texte : vidéosurveillance en garde à vue, caméras embarquées et élargissement des prises de photos et empreintes d'une personne sous contrainte

Jean-Michel Mis (LREM) a remplacé ses collègues Fauvergue et Thourot sur ce sujet mais c'est la même entité désincarnée qui tient la plume - chaque membre de la majorité étant interchangeable avec l'autre

@LaQuadrature C'est bien pour ça que depuis 4 ans, on les appelle les playmobiles

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.